Équipe de Géorgie de rugby à XV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Description de l'image Logo Georgian Rugby Union.svg.
Surnom Les Lelos
maillot CC1E0B maillot CC1E0B maillot CC1E0B
short FFFFFF
bas FFFFFF
Entrée au Board 1992
Sélectionneur Drapeau : Nouvelle-Zélande Milton Haig
Record de sélections Merab Kvirikashvili (106)
Record de points Merab Kvirikashvili (835)
Record d’essais Mamuka Gorgodze (26)
Premier match officiel

Flag of Georgian SSR.svg Géorgie 16 - 3 Zimbabwe Drapeau : Zimbabwe

Plus large victoire

Drapeau : Géorgie Géorgie 98 - 3 République tchèque Drapeau : République tchèque

Plus large défaite

Drapeau : Angleterre Angleterre 84 - 6 Géorgie Drapeau : Géorgie

Coupe du monde  
· Phases finales 4
· Meilleur résultat Poule


L'équipe de Géorgie de rugby à XV rassemble les meilleurs joueurs de Géorgie, république issue de l'ex-URSS. Les Géorgiens jouent en maillot bleu et bordeaux, short bleu, bas bleu. Leur symbole est un bordjgali traditionnel. L'équipe géorgienne est considérée comme une nation de la deuxième division.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'équipe géorgienne domine depuis quelques années le niveau B du rugby européen notamment grâce à un effectif riche qui évolue en grande partie en France. C'est aujourd'hui la référence du rugby européen de deuxième division.

Coupe du monde 2003[modifier | modifier le code]

Surnommés les Lelos, les rugbymen géorgiens se qualifient pour leur première Coupe du monde en 2003, mais doivent concéder quatre lourdes défaites en autant de matchs. Il faut dire que leur poule est particulièrement relevée. Humiliés par le futur vainqueur de l'épreuve, l'Angleterre (6-84), les Géorgiens ne parviendront qu'à limiter les dégâts contre les Samoa (9-46) et l'Afrique du Sud (19-46), match au cours duquel ils inscrivent leur premier essai dans une phase finale de Coupe du monde, œuvre du talonneur David Dadunashvili. La dernière rencontre, contre l'Uruguay, ne leur permet pas d'éviter la cuillère de bois du groupe (12-24).

Coupe du monde 2007[modifier | modifier le code]

Qualifiés pour le mondial 2007 en France en tant que deuxième du Championnat européen des nations 2005-2006, ils héritent encore d'un groupe pour le moins difficile avec la France (pays organisateur, l'un des favoris), l'Irlande, l'Argentine et la Namibie. Après une défaite honorable lors de son premier match contre l'Argentine (3-33), les Lelos réalisent un véritable exploit en tenant tête à l'Irlande (10-14) et, par le biais d'une défaite de moins de huit points, obtiennent leur premier point dans un Mondial. Onze jours plus tard, ils remportent leur premier succès contre les Namibiens (30-0) et s'imposent parmi les équipes respectables du continent européen. L'ultime défaite concédée contre le XV de France (7-64) n'est qu'anecdotique, mais restera pour les 27 joueurs géorgiens évoluant dans l'Hexagone un souvenir impérissable.

Coupe du monde 2011[modifier | modifier le code]

Le match pour la dernière place contre la Roumanie.

En 2011, la Géorgie joue dans le "groupe de la mort" avec l'Angleterre, l’Écosse, l'Argentine et la Roumanie. Lors de son premier match face à l'Écosse, la Géorgie se montre résistante et ne laisse aucune occasion au XV du Chardon de marquer un seul essai. Elle s'incline 15 à 6. Le deuxième match face aux Anglais est une défaite plutôt honorable (41-10) : menée seulement 10-17 à la pause, la Géorgie craque après la première mi-temps. S'imposant face à la Roumanie (25-9), les Géorgiens signent leur deuxième victoire en coupe du monde. Finalement, c'est avec une défaite honorable contre l'Argentine sur le score de 25 à 7 que la Géorgie quitte la coupe du monde, qui pourtant menait étonnamment 7 à 5 à la pause.

2012[modifier | modifier le code]

En 2012, les Géorgiens remportent le Championnat européen des nations de rugby à XV 2010-2012 avec neuf victoires pour une défaite. C'est leur troisième victoire consécutive dans cette compétition. En juin 2012, ils jouent deux tests en Amérique du Nord, ils s'inclinent contre les États-Unis (36-20) et le Canada (31-12).

2013[modifier | modifier le code]

Le XV de Géorgie entame le Championnat européen des nations de rugby à XV 2012-2014 par un match laborieux contre le promu belge et s'impose dans la douleur 17 à 13, après avoir été mené (10-3) à la pause. Les Lelos sont moins en difficulté face au Portugal (25-12), en Russie (23-9) et surtout face à l'Espagne (61-18). Ils clôturent la phase aller par un match nul en Roumanie (9-9).

La Géorgie, à la suite d'une tournée d'automne très convaincante, montre qu'elle est une nation parfaitement respectable dans le rugby européen. Les Lelos s'imposent 19 à 15 contre le Canada, ne s'inclinent que de deux points face aux États-Unis (23-25) et arrachent un succès contre les Samoa (16-15).

2014[modifier | modifier le code]

La Géorgie entame la phase retour du Championnat européen des nations de rugby à XV 2012-2014 sur les chapeaux de roue face à une équipe de Belgique impuissante (35-0). Après deux autres larges victoires au Portugal (9-34) et contre la Russie (36-10), la Géorgie valide d'ores et déjà son billet pour la Coupe du monde de rugby à XV. Dans la foulée, les Lelos gagnent 24 à 17 en Espagne. Le 15 mars 2014, à la suite de la victoire au match de clôture contre la Roumanie (22-9), la Géorgie remporte le Championnat européen des nations de rugby à XV pour la quatrième fois consécutive et obtient sa place dans le groupe C de la Coupe du monde, avec la Nouvelle-Zélande, l'Argentine, les Tonga et le vainqueur de la zone Afrique.

2015[modifier | modifier le code]

En février et en mars 2015, la Géorgie excelle encore et toujours dans la phase aller du Championnat européen des nations de rugby à XV. Elle s'offre cinq victoires en autant de matches (64-8 en Allemagne, 20-15 contre le Portugal, 26-13 en Espagne, 33-0 contre la Russie, 15-6 en Roumanie).

En septembre et en octobre 2015, les Lelos participent à la phase finale de la Coupe du monde de rugby à XV 2015 dans la poule C. Lors de son premier match, la Géorgie bat les Tonga (10-17), créant la première surprise de la compétition[1]. Elle rencontre ensuite l'Argentine, contre laquelle elle concède une large défaite (54-9), en dépit d'une belle résistance en première mi-temps (14-9). Le troisième match est un baptême du feu pour les Géorgiens, face à la légendaire équipe de Nouvelle-Zélande. En toute logique, ils s'inclinent, mais sans vivre de véritable débâcle. La défaite 43 à 10 reste parfaitement honorable, Beka Tsiklauri inscrit un essai et le capitaine Mamuka Gorgodze est désigné homme du match. La bonne impression donnée par l'équipe de Géorgie incite son sélectionneur à demander son entrée dans le Tournoi des Six Nations. Lors de son dernier match face à la modeste équipe de Namibie, la Géorgie se retrouve cependant mal en point. Elle ne parvient pas à inscrire de points en première période, elle est menée 6-0 à la mi-temps. La situation se débloque en seconde période avec deux essais. Les Lelos s'imposent finalement par la plus petite marge (16-17). Ce succès étriqué et peu glorieux n'empêche toutefois pas la Géorgie de se classer troisième de sa poule, synonyme de qualification directe pour la Coupe du monde de 2019[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Championnat européen des nations[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques sur les matchs[modifier | modifier le code]

Bilan des matchs[modifier | modifier le code]

Bilan de la Géorgie par adversaire au [3]
Adversaire Matchs Victoires Nuls Défaites Pts marqués Pts encaissés  % Victoires
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 1 0 0 1 19 46 0 %
Drapeau : Allemagne Allemagne 6 6 0 0 302 32 100 %
Drapeau : Angleterre Angleterre 2 0 0 2 16 125 0 %
Drapeau : Argentine Argentine 4 0 0 4 37 141 0 %
Drapeau : Belgique Belgique 3 3 0 0 83 19 100 %
Drapeau : Bulgarie Bulgarie 1 1 0 0 70 8 100 %
Drapeau : Canada Canada 5 2 0 3 78 119 40 %
Drapeau : Chili Chili 2 1 0 1 53 36 50 %
Drapeau : Croatie Croatie 1 1 0 0 29 15 100 %
Drapeau : Danemark Danemark 1 1 0 0 19 8 100 %
Drapeau : Écosse Écosse 2 0 0 2 22 58 0 %
Drapeau : Espagne Espagne 17 13 1 3 547 260 79.4 %
Drapeau : États-Unis États-Unis 4 1 0 3 75 109 25 %
Drapeau : Fidji Fidji 2 1 0 1 33 27 50 %
Drapeau : France France 1 0 0 1 7 64 0 %
Drapeau : Irlande Irlande 4 0 0 4 31 196 0 %
Drapeau : Italie Italie 2 0 0 2 29 82 0 %
Drapeau : Japon Japon 5 1 0 4 96 122 20 %
Drapeau : Kazakhstan Kazakhstan 1 1 0 0 17 5 100 %
Drapeau : Lettonie Lettonie 1 1 0 0 28 3 100 %
Drapeau : Luxembourg Luxembourg 1 0 1 0 10 10 50 %
Drapeau : Maroc Maroc 1 1 0 0 20 10 100 %
Drapeau : Moldavie Moldavie 1 1 0 0 47 5 100 %
Drapeau : Namibie Namibie 5 4 0 1 112 73 80 %
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 1 0 0 1 10 43 0 %
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 4 3 0 1 164 64 75 %
Drapeau : Pologne Pologne 2 0 0 2 29 52 0 %
Drapeau : Portugal Portugal 20 14 2 4 469 268 75 %
Drapeau : République tchèque République tchèque 8 8 0 0 310 58 100 %
Drapeau : Roumanie Roumanie 20 11 1 8 385 348 57.5 %
Drapeau : Russie Russie 20 18 1 1 500 231 92.5 %
Drapeau : Samoa Samoa 4 2 1 1 64 96 62.5 %
Drapeau : Suisse Suisse 1 1 0 0 22 21 100 %
Drapeau : Tonga Tonga 5 3 0 2 83 117 60 %
Drapeau : Ukraine Ukraine 9 9 0 0 281 66 100 %
Drapeau : Uruguay Uruguay 5 3 0 2 85 72 60 %
Drapeau : Zimbabwe Zimbabwe 3 2 0 1 58 35 66.67 %
Totaux 175 113 7 55 4 240 3 041 66.57 %

Résultats face à des équipes du Top10 IRB[modifier | modifier le code]

Date Adversaire (rang) Lieu Score
2 octobre 2015
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (1er)
Cardiff, Pays de Galles
43-10
25 septembre 2015
Drapeau : Argentine Argentine (8e)
Kingsholm, Angleterre
54-9
23 novembre 2014
Drapeau : Japon Japon (10e)
Tbilissi, Géorgie
35-24
16 novembre 2014
Drapeau : Irlande Irlande (5e)
Dublin, Irlande
49-7
23 novembre 2013
Drapeau : Samoa Samoa (8e)
Tbilissi, Géorgie
16-15
22 juin 2013
Drapeau : Argentine Argentine (9e)
San Juan, Argentine
29-18
2 octobre 2011
Drapeau : Argentine Argentine (8e)
Palmerston North, Nouvelle-Zélande
25-7
18 septembre 2011
Drapeau : Angleterre Angleterre (4e)
Dunedin, Nouvelle-Zélande
42-10
14 septembre 2011
Drapeau : Écosse Écosse (7e)
Invercargill, Nouvelle-Zélande
15-6
30 septembre 2007
Drapeau : France France (4e)
Marseille, France
64-7
15 septembre 2007
Drapeau : Irlande Irlande (6e)
Bordeaux, France
14-10
11 septembre 2007
Drapeau : Argentine Argentine (4e)
Lyon, France
33-3
20 octobre 2003
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud (6e)
Sydney, Australie
46-19
19 octobre 2003
Drapeau : Samoa Samoa (9e)
Perth, Australie
46-9
12 octobre 2003
Drapeau : Angleterre Angleterre (1er)
Perth, Australie
84-6
28 septembre 2002
Drapeau : Irlande Irlande (?)
Dublin, Irlande
63-14
14 novembre 1998
Drapeau : Irlande Irlande (?)
Dublin, Irlande
70-0

Équipe en 2017[modifier | modifier le code]

Les joueurs suivants ont été appelé par le sélectionneur pour les prochains matchs de la Géorgie lors du Tournoi des Six Nations B 2017[4]. Les sélections sont à jour au 01/03/2017.

Les avants[modifier | modifier le code]

Nom Poste Naissance Sélections
(points marqués)
Club Année 1re
Sélection
Soso Bekoshvili Pilier (23 ans) 2 (0) Drapeau : France CA Brive -
Tornike Mataradze Pilier (20 ans) 2 (0) Drapeau : France Lyon 2017
Giorgi Melikidze Pilier (21 ans) 3 (0) Drapeau : France Stade Français 2016
Lasha Tabidze Pilier (20 ans) 1 (0) Drapeau : France Bordeaux Bègles 2017
Zurab Zhvania Pilier (25 ans) 26 (40) Drapeau : France Stade Français 2013
Badri Alkhazashvili Talonneur (21 ans) 4 (0) Drapeau : France RC Toulon 2016
Giorgi Chkoidze Talonneur (26 ans) 2 (0) Drapeau : Géorgie Lelo Saracens 2017
Otar Giorgadze Deuxième Ligne (21 ans) 3 (5) Drapeau : France ASM Clermont 2015
Giorgi Mtchedlishvili Deuxième Ligne (24 ans) 1 (0) Drapeau : Géorgie Jiki Gori 2017
Giorgi Nemsadze Deuxième Ligne (32 ans) 67 (60) Drapeau : Angleterre Bristol 2005
Nodar Tcheishvili Deuxième ligne (26 ans) 6 (0) Drapeau : Géorgie Lelo Saracens 2016
Lasha Lomidze Troisième ligne aile (25 ans) 27 (15) Drapeau : France AS Béziers 2013
Saba Shubitidze Troisième ligne aile (23 ans) 8 (0) Drapeau : Géorgie Akademia 2015
Giorgi Tkhilaishvili Troisième ligne aile (26 ans) 35 (40) Drapeau : Géorgie Batumi RC 2012
Giorgi Tsutskiridze Troisième ligne aile (20 ans) 3 (5) Drapeau : France CA Brive -
Beka Gorgadze Troisième ligne centre (21 ans) 9 (20) Drapeau : France Stade montois 2015

Les arrières[modifier | modifier le code]

Nom Poste Naissance Sélections
(points marqués)
Club Année 1re
Sélection
Gela Aprasidze Demi de mêlée (19 ans) 1 (0) Drapeau : Géorgie Lelo Saracens 2017
Giorgi Begadze Demi de mêlée (31 ans) 53 (0) Drapeau : Géorgie Kochebi Bolnisi 2011
Vazha Khutsishvili Demi de mêlée (24 ans) 23 (0) Drapeau : Géorgie Lokomotiv Tbilisi 2013
Revaz Jinchvelashvili Demi d'ouverture (21 ans) 3 (0) Drapeau : Géorgie Bagrati Kutaisi 2013
Lasha Khmaladze Demi d'ouverture (29 ans) 50 (43) Drapeau : Géorgie Lelo Saracens 2008
Lasha Malaguradze Demi d'ouverture (31 ans) 75 (178) Drapeau : Russie Krasnojarsk 2008
Davit Kacharava Centre (32 ans) 96 (100) Drapeau : Russie Enisey-STM 2006
Giorgi Koshadze Centre (21 ans) 3 (17) Drapeau : Géorgie Rustavi Kharebi 2016
Badri Liparteliani Centre (22 ans) - Drapeau : Géorgie Armazi Tbilisi -
Merab Sharikadze Centre (24 ans) 49 (47) Drapeau : France Stade aurillacois 2012
Giorgi Pruidze Ailier (23 ans) 13 (10) Drapeau : Géorgie Bagrati Kutaisi 2015
Anzor Sitchinava Ailier (21 ans) 1 (0) Drapeau : Géorgie Akademia 2016
Alexander Todua Ailier (29 ans) 61 (35) Drapeau : Géorgie Lelo Saracens 2008
Merab Kvirikashvili Arrière (33 ans) 100 (785) Drapeau : Géorgie Lelo Saracens 2003
Beka Tsiklauri Arrière (28 ans) 26 (93) Drapeau : Géorgie Locomotive Tbilisi 2008

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

La plupart des internationaux géorgiens évoluent dans les différents championnats français.

Staff technique[modifier | modifier le code]

  • Entraîneur : Drapeau : Nouvelle-Zélande Milton Haig
  • Entraîneur assistant : Drapeau : Géorgie Levan Maisashvili
  • Entraîneur des avants : Drapeau : Australie Brad Harris
  • Entraîneur des arrières : Drapeau : Australie Richard Graham
  • Entraîneur de la défense : Drapeau : Irlande Michael Bradley

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Géorgie bat les Tonga (17-10) et crée la surprise », L'Équipe, 19 septembre 2015
  2. « Coupe du monde de rugby. La Géorgie automatiquement qualifiée pour le Japon », Le Parisien, 10 octobre 2015
  3. Confrontations
  4. (en) « Lelos on the way to defend their european title », sur www.rugbyeurope.eu, (consulté le 1er mars 2017)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]