Péronnas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Péronnas
Mairie de Péronnas.
Mairie de Péronnas.
Blason de Péronnas
Blason
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Bourg-en-Bresse-2
Intercommunalité Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Christian Chanel
2014-2020
Code postal 01960
Code commune 01289
Démographie
Gentilé Péronnassiens
Population
municipale
6 196 hab. (2014)
Densité 352 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 46″ nord, 5° 12′ 12″ est
Altitude Min. 223 m
Max. 277 m
Superficie 17,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Péronnas

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Péronnas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Péronnas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Péronnas
Liens
Site web peronnas.com

Péronnas (prononciation : perona) est une commune française de la banlieue sud de Bourg-en-Bresse dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Chef-lieu de canton, elle appartient à l'unité urbaine de Bourg-en-Bresse située au cœur de la Bresse.

Les habitants de la commune, les « Péronnassiens »[1], sont un peu plus de 6 000.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Péronnas est un village situé en Bresse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Denis-lès-Bourg, Buellas, Polliat Bourg-en-Bresse, Viriat, Attignat Rose des vents
Saint-Rémy N Montagnat, Ceyzériat
O    Péronnas    E
S
Saint-André-sur-Vieux-Jonc, Condeissiat Servas, Lent Certines, Tossiat

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type semi-continental, avec un hiver relativement rigoureux et un été plutôt chaud et lourd.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]
Pistes cyclables[modifier | modifier le code]
Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare la plus proche est celle de Bourg-en-Bresse.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La ville de Péronnas est principalement desservie par la ligne de bus no 3 des transports urbains de l'agglomération de Bourg-en-Bresse.

Transports aériens[modifier | modifier le code]

L'aéroport le plus proche est celui de Lyon-Saint-Exupéry.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Entrée de la commune.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Le territoire de Péronnas est composé d'un tiers d'exploitations agricoles, d'un tiers de forêt et d'un tiers de constructions. La zone habitée est composée d'une majorité de villas, mais aussi de pavillons locatifs et d'immeubles résidentiels (ou HLM).

Logement[modifier | modifier le code]

Projets d'aménagements[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.


Armes de Péronnas

La commune de Péronnas porte :

écartelé d'or et de gueules, le deuxième quartier chargé d'une croisette haussée, entrelacée d'une lettre S capitale et accostée, en chef, de deux étoiles, le tout d'or.[2].
Blason Péronnas (01).PNG

Toponymie[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Généalogie[modifier | modifier le code]

La commune de Péronnas a fait l'objet de plusieurs études de généalogie notamment avec l'association Cousain[3] partenaire des Archives départementales de l'Ain.

Ces études ont pu déterminer que les plus anciens noms de familles connus de la commune sont : Vernée (de la) en 1474 ; Goyet en 1482 ; Prevel en 1563 ; Sacquenay (de) en 1563 ; Hurigny (d') en 1602 ; Pavillon en 1667 ; Seyvert (de) en 1670 ; Saix (du) au XIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Voici ci-dessous le partage des sièges au sein du Conseil municipal de la commune :

Groupe Président Effectif Statut
DVD Majorité Christian Chanel (maire) 24 majorité
DVG Péronnas 2014, des citoyens au cœur de la cité Pascal Fayard (conseiller minoritaire) 5 opposition

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste de l'ensemble des maires qui se sont succédé à la mairie de la commune :

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2001 Marc Bernardin UDF  
mars 2001 en cours
(au 30 avril 2014)
Christian Chanel DVD Conseiller général, député suppléant

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune a développé une association de jumelage avec :

  • Une convention de partenariat a été signée avec la ville sénégalaise de Pikine, dans la banlieue de Dakar.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 6 196 habitants, en augmentation de 2,35 % par rapport à 2009 (Ain : 5,95 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
367 285 304 349 344 349 376 419 488
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
490 534 555 628 725 843 948 991 1 045
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 071 1 017 1 123 1 197 1 267 1 526 1 578 1 756 1 861
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
1 652 2 272 3 223 4 575 5 352 5 534 6 106 6 053 6 196
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,7 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,5 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 18,9 %, 45 à 59 ans = 21,4 %, plus de 60 ans = 22,5 %) ;
  • 51,7 % de femmes (0 à 14 ans = 15,8 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 22,8 %, plus de 60 ans = 25,8 %).
Pyramide des âges à Péronnas en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,4 
5,9 
75 à 89 ans
8,2 
16,0 
60 à 74 ans
16,2 
21,4 
45 à 59 ans
22,8 
18,9 
30 à 44 ans
19,5 
19,7 
15 à 29 ans
16,1 
17,5 
0 à 14 ans
15,8 
Pyramide des âges du département de l'Ain en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,2 
75 à 89 ans
7,9 
12,0 
60 à 74 ans
12,3 
20,8 
45 à 59 ans
20,2 
22,5 
30 à 44 ans
22,0 
18,1 
15 à 29 ans
16,7 
21,2 
0 à 14 ans
19,8 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Péronnas accueille 3 établissements d'enseignement publics : l'école maternelle J. Chabin, l'école élémentaire « Les Érables » et le collège « Les Côtes », et deux établissements d'apprentissage : l'AFPMA et la MFR « La Vernée ».

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football Club Bourg-Péronnas évolue en Ligue 2 avec un statut professionnel depuis 2015.

Médias[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges de la chartreuse de Seillon.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • La forêt de Seillon occupe une grande partie du territoire péronnassien. Reconnue comme « poumon vert » de l'agglomération de Bourg-en-Bresse, elle est aménagée de sentiers de promenade et est protégée.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

La gastronomie de Péronnas est typiquement bressane (poulet aux morilles et à la crème, cuisses de grenouille de la Dombes, bréchets de poulets, galette bressane).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Victor Darme (1868-1942), homme politique français, est mort à Péronnas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]