Bohas-Meyriat-Rignat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bohas-Meyriat-Rignat
Bohas-Meyriat-Rignat
Mairie du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Jean-Luc Luez
2014-2020
Code postal 01250
Code commune 01245
Démographie
Population
municipale
913 hab. (2017 en augmentation de 7,03 % par rapport à 2012)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 14″ nord, 5° 23′ 28″ est
Altitude Min. 264 m
Max. 555 m
Superficie 23,51 km2
Élections
Départementales Canton de Saint-Étienne-du-Bois
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Bohas-Meyriat-Rignat
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Bohas-Meyriat-Rignat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bohas-Meyriat-Rignat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bohas-Meyriat-Rignat
Liens
Site web bohas-meyriat-rignat.fr

Bohas-Meyriat-Rignat est une commune française située dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune est née le 1er janvier 1974 de la fusion-association des trois communes de Bohas, Meyriat et Rignat. Rignat possède le statut de commune associée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bohas-Meyriat-Rignat se situe dans le Revermont dans la vallée du Suran, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Bourg-en-Bresse. La commune est composé des villages de Bohas et Rignat et des hameaux de Meyriat.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bohas-Meyriat-Rignat
Ramasse
Revonnas
Villereversure
Bohas-Meyriat-Rignat Hautecourt-Romanèche
Journans Saint-Martin-du-Mont, Neuville-sur-Ain Poncin

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Vessignat, Chiloup, Moinans, Charinaz le Bas, Charinaz le Haut sont des hameaux de Meyriat.
  • Chatillonnet, hameau de Bohas-Meyriat-Rignat.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bohas : Le nom de la localité est attesté sous les formes Bua en 1250, Buas[1].
Ce toponyme dérive de Badacho, anthroponyme germanique.

Meyriat : Le nom de la localité est attesté sous la forme Mairia en 1250[2].
Ce toponyme dérive de Marius, anthroponyme romain + Suffixe -acum[2].

Rignat : Rinna vers 1250, Rignia vers 1325, Rigniacus en 1436[3].
Ce toponyme dérive de Reginius, anthroponyme gaulois + -acos[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Territoire des anciennes communes.

La commune est née le 1er janvier 1974 de la fusion-association des trois communes de Bohas, Meyriat et Rignat.

Le 1er janvier 2000, Bohas fusionne avec Meyriat. Rignat reste une commune associée pourvue d'un maire délégué.

Les trois villages sont mentionnés dès le XIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Bohas-Meyriat-Rignat est membre de la communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Bourg-en-Bresse. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[4].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Bourg-en-Bresse, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[5]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Saint-Étienne-du-Bois pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[5], et de la première circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[6].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[7]
Période Identité Étiquette Qualité
.... 1836
(décès)
Charles Pierre
Loubat de Bohan
(1806-1836)
  Avocat
Conseiller d'arrondissement, maire de Bohas[8]
mars 1995 En cours Jean-Luc Luez SE Cadre supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2017, la commune comptait 913 habitants[Note 1], en augmentation de 7,03 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
667733603666677620602567593
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
568570559529500460450459395
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
392361342311304299301246243
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
219186506597657727795805815
2013 2017 - - - - - - -
874913-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Manoir de Pinel.
L'église de Bohas.
Le château est brûlé par l'armée allemande en 1944.
  • Ruines du château de Beaurepaire.
  • Château de Rignat
En 1303, il est la possession du chevalier Guillaume de Coucy.
  • Manoir de Pinel (XVe siècle)
  • Maison forte de Bohas-Montjouvent (pour mémoire) citée vers 1555[14].

Sport[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Bohas-Meyriat-Rignat a été traversé par le Tour de France 2016 lors de la 15e étape (Bourg-en-Bresse - Culoz)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le Pouillé de Lyon.
  2. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - page 258 - (ISBN 2600028838).
  3. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 215 - (ISBN 2600028838).
  4. « communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  5. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Bohas-Meyriat-Rignat », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  6. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  7. « Les maires de Bohas-Meyriat-Rignat » (consulté le 9 juillet 2010)
  8. « Almanach royal et national... : présenté à Sa Majesté et aux princes et princesses de la famille royale », sur Gallica, (consulté le 3 juin 2020).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. « Parc du château à Bohas-Meyriat-Rignat », sur patrimoine-de-france.org (consulté le 8 juillet 2010).
  14. Marie-Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Bourg, Gromier Ainé, , 518 p. (notice BnF no FRBNF30556006, lire en ligne), p. 42.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]