Villieu-Loyes-Mollon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Villieu-Loyes-Mollon
Villieu-Loyes-Mollon
La mairie de Villieu-Loyes-Mollon.
Image illustrative de l’article Villieu-Loyes-Mollon
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine de l'Ain
Maire
Mandat
Eric Beaufort
2020-2026
Code postal 01800
Code commune 01450
Démographie
Population
municipale
3 717 hab. (2019 en augmentation de 10,96 % par rapport à 2013)
Densité 234 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 31″ nord, 5° 13′ 17″ est
Altitude Min. 220 m
Max. 298 m
Superficie 15,91 km2
Unité urbaine Villieu-Loyes-Mollon
(ville isolée)
Aire d'attraction Lyon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Lagnieu
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Villieu-Loyes-Mollon
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Villieu-Loyes-Mollon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villieu-Loyes-Mollon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villieu-Loyes-Mollon
Liens
Site web mairievlm.fr

Villieu-Loyes-Mollon est une commune française située dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle se situe à environ 33 km de Lyon. Ses habitants sont les Villoymollais

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve au pied du coteau de la Côtière entre Meximieux et Pont-d'Ain.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type continental.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Villieu-Loyes-Mollon est une commune urbaine[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Villieu-Loyes-Mollon, une unité urbaine monocommunale[4] de 3 653 habitants en 2017, constituant une ville isolée[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lyon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 398 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (59,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (62,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (33 %), zones agricoles hétérogènes (24,2 %), forêts (22,9 %), zones urbanisées (12,3 %), eaux continentales[Note 3] (5,4 %), prairies (2,2 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Buchin est hameau de Villieu, il est situé à 3 km du cœur du village. Monthoz est un hameau de Loyes qui est situé à 1,3 km du centre du village.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Territoire des anciennes communes.

Villieu-Loyes-Mollon est le fruit de la fusion de trois anciens villages, dont seuls Villieu et Loyes ont un passé commun. En effet, avant la Révolution française, Villieu et Loyes ne constituaient qu’une seule communauté, comme on disait alors, et une seule paroisse. Loyes, petite ville fortifiée, et plus tard chef-lieu de mandement, était le centre de la vie civile ; Saint Pierre de Villieu, grâce à son ancien prieuré dépendant de l’abbaye de Saint-Rambert, restait le centre de la vie paroissiale. Mollon constituait une paroisse sous le vocable de saint Vincent et dépendait de l’abbaye Notre-Dame d'Ambronay.

Louis XI, en guerre contre le comte de Savoie fait ravager Loyes en septembre 1468[11], par ses troupes commandées par Jean, bâtard d'Armagnac, comte de Comminges et gouverneur du Dauphiné.

Après la Révolution, les villages de Mollon et Loyes devinrent des communes, Villieu restant un simple hameau de Loyes. Le 4 octobre 1897, Villieu devint enfin une commune à part entière.

C’est dans le cadre de la Loi d'aménagement du territoire du 16 juillet 1971, sur le conseil du préfet, que le 1er février 1973 les trois conseils municipaux acceptent de former une association entérinée par arrêté du 28 décembre 1973. Après vingt ans de constant travail des divers conseils municipaux successifs pour structurer et harmoniser le fonctionnement de cette collectivité tripode, et après un référendum très favorable, la fusion en une seule et unique commune est prononcée par arrêté préfectoral en date du 21 décembre 1994.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Villieu-Loyes-Mollon[modifier | modifier le code]

Ci-dessous la liste des maires de la commune depuis 1994[12].

Liste des maires successifs (depuis 1994)
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2008 Claude Marcou (né en 1942 à Lyon) UMP Conseiller général du canton de Meximieux (1994-2015)
Dessinateur industriel
2008 En cours Eric Beaufort (né en 1964) DVD Agent d'assurance

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune a développé une association de jumelage avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Villieu s'appellent les Villacuciens[13], ceux de Loyes sont les Loyards et ceux de Mollon les Mollonais.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1901. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[15].

En 2019, la commune comptait 3 717 habitants[Note 4], en augmentation de 10,96 % par rapport à 2013 (Ain : +5,32 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
612553459479516545550537515
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6017321 5121 8012 1822 4072 7493 1743 586
2019 - - - - - - - -
3 717--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Vue de l'école élémentaire.

À Villieu, l'école Maternelle du Toison et l'école élémentaire du Toison regroupent les élèves venant des trois villages. Il n'y a pas de collège ni de lycée.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le MOS pour Mollon omnisports est une des associations sportives de la commune. Elle organise de nombreuses rencontres, telles des randonnées, des tournois de pétanque et de football.

Médias[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La plus grande structure économique présente sur la commune est la société Rostaing SA (fabrication de gants pour l'industrie, le bricolage, le jardinage). Cette société familiale dont le siège est installé sur la commune fabrique au travers de ses différents établissements et filiales présents dans de nombreux pays, plus de sept millions de paires de gants par an.

Une usine du groupe Ziehl-Abegg est basée à Villieu.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Laure Manaudou, championne olympique de natation, est originaire de Loyes.
  • Florent Manaudou, champion olympique de natation, et originaire de Loyes.
  • Marius Roche (1921 - 2010), résistant français est né à Villieu.
  • Julien Roche (1921 - 1944), frère jumeau du précédent, résistant français, est né à Villieu.
  • Henry Baboin, (1839 - 1910) maire de Loyes, député de l'Isère sous Napoléon III (1869), conseiller général de l'Isère, chevalier de la Légion d'Honneur, industriel en soierie, châtelain de Loyes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Meximieux : Meximieux, Bourg-Saint-Christophe, Charnoz, Faramans, Joyeux, Le Montellier, Pérouges, Rignieux-le-Franc, Saint-Éloi, Saint-Jean-de-Niost, Saint-Maurice-de-Gourdans, Villieu-Loyes-Mollon, Société d'histoire et d'archéologie de la Plaine de l'Ain, , 306 p. (ISBN 978-2907656320)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en décembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le )
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le )
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le )
  4. « Unité urbaine 2020 de Villieu-Loyes-Mollon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur insee.fr, (consulté le )
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Louis Aubret, Marie-Claude Guigue, Mémoires pour servir à l'histoire de Dombes, par Louis Aubret, conseiller au Parlement de Dombes 1695-1748, publiés pour la première fois, d'après le manuscrit de Trévoux, avec des notes et des documents inédits, par M. C. Guigue, tome III, Trévoux, 1868, p. 70 [lire en ligne].
  12. Les données présentées sont issues d'un document fournie par la mairie de Villieu-Loyes-Mollon établi entre autres à partir de l'ouvrage de Dominique Saint-Pierre : Dictionnaire des hommes et des femmes politiques de l'Ain de 1789 à 2003, Musnier-Gilbert éditions, 2004.
  13. Gentilé, sur habitants.fr
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.