Condeissiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Condeissiat
Condeissiat
L'église Saint-Julien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Châtillon-sur-Chalaronne
Intercommunalité Communauté de communes de la Dombes
Maire
Mandat
Alain Dupré
2014-2020
Code postal 01400
Code commune 01113
Démographie
Population
municipale
822 hab. (2017 en augmentation de 4,71 % par rapport à 2012)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 00″ nord, 5° 04′ 42″ est
Altitude Min. 232 m
Max. 268 m
Superficie 21,64 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Condeissiat
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Condeissiat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Condeissiat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Condeissiat
Liens
Site web condeissiat.fr

Condeissiat est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bien que tout proche de la Bresse, la commune de Condeissiat est typiquement dombiste et mérite le titre de "Porte de la Dombes". Sa superficie de 2 106 hectares se répartit en 307 hectares d'étangs et 284 hectares de bois. C'est un relief plat et l'altitude varie peu autour de 250 m. Un petit cours d'eau, l'Irance venant de Saint André le Bouchoux traverse la commune avant d'aller se jeter dans la Veyle de Mézériat[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chanoz-Châtenay Chaveyriat Montracol Rose des vents
Neuville-les-Dames N Saint-André-sur-Vieux-Jonc
O    Condeissiat    E
S
Romans Saint-André-le-Bouchoux

Histoire[modifier | modifier le code]

Condeissiat devient, en 1790, une commune faisant partie du canton de Châtillon-sur-Chalaronne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
???? 1995 Guy Robin    
1995 2008 Christiane Millet   Réélue en 2001
2008 En cours Alain Dupré SE Retraité - Réélu en 2014
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2017, la commune comptait 822 habitants[Note 1], en augmentation de 4,71 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
524367478470506517523550591
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
611642693704819833849823799
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
762770797737678662607582522
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
524519510496581649676757828
2017 - - - - - - - -
822--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le lavoir
  • Le Château Noir (ne se visite pas)
  • L'église Saint-Julien, inscrite au registre des monuments historiques.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune obtient le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Richesses Touristiques et Archéologiques du Canton da Châtillon-sur-Chalaronne
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  6. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]