Polliat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Polliat
Polliat
Mairie de la commune.
Blason de Polliat
Blason
Polliat
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Attignat
Intercommunalité Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Bernard Bienvenu
2018-2020
Code postal 01310
Code commune 01301
Démographie
Gentilé Polliatis
Population
municipale
2 504 hab. (2016 en augmentation de 4,86 % par rapport à 2011)
Densité 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 00″ nord, 5° 07′ 36″ est
Altitude Min. 198 m
Max. 233 m
Superficie 20,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Polliat

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Polliat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Polliat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Polliat
Liens
Site web polliat.fr

Polliat (prononciation po.lja) est une commune française située dans le département de l'Ain, près de la région naturelle de la Dombes. Elle appartient à l'arrondissement de Bourg-en-Bresse.

Les habitants de Polliat sont les Polliatis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Polliat est une commune française du département de l'Ain dans le sud de la région naturelle de la Bresse, près de la région naturelle de la Dombes. Elle se situe à 10 km à l'ouest de Bourg-en-Bresse, à 25 km à l'est de Mâcon, à 69 km au nord de Lyon et à 419 km au sud de Paris.

Localisation de la commune dans l'Ain et le canton d'Attignat.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Confrançon, Curtafond Saint-Martin-le-Châtel Viriat Rose des vents
Mézériat N Viriat
O    Polliat    E
S
Vandeins, Montcet Buellas Saint-Denis-lès-Bourg

Points extrêmes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • La commune est traversée la Veyle qui passe par le sud du bourg.
  • L'Iragnon prend sa source vers le marais de Vias et se jette dans la Veyle près de la gare à Pré Chamborde.
  • L'Être est aussi un cours d'eau se jetant dans la Veyle près de la gare, sa source se situe à Buellas.
  • La Létia est un petit ruisseau de 450 mètres qui se jette dans l'Être après a pris sa source à l'extrême sud de la commune.
  • Le Bief de l'Étang Colomb prend sa source au lieu-dit Les Canards, il prend le nom de bief de Corrian à Curtafond, puis devient bief de Passolard et bief de Menthon avant de se jeter à Saint-Cyr-sur-Menthon dans le Menthon.
  • Le bief de l'Étang ou de l'Étang Gayand naît à Presle au bord de la route D1079, il se jette dans le bief de Corrian à Confrançon.
  • Le Bief de l'Étang Machard commence son cours non loin de La Genette et forme une partie de la frontière avec Saint-Martin-le-Châtel. Il finit son cours à la frontière entre Marsonnas et Montrevel-en-Bresse où il rencontre le bief de l'Abras. Le nouveau cours d'eau formé est le Reyssouzet.
  • Le Bief de l'Étang Gaudin prend sa source à Viriat et se jette dans le bief de l'Étang Machard à la frontière avec Saint-Martin-le-Châtel.
  • Le Bief de Vernay est un ruisseau passant brièvement dans le territoire vers la gravière. Son cours se termine dans l'Irance à Montcet.

Climatologie[modifier | modifier le code]

Le climat est tempéré à légère tendance continentale. Les données climatologiques sont celles de Mâcon qui est la station de référence pour toutes les données. Les valeurs climatiques de 1981 à 2010 sont les suivantes.

Relevés Mâcon 1981-2010
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0 1 3,5 6 10 13,5 15,5 15 11,5 8 3,5 1 7,5
Température moyenne (°C) 2 4,5 8 11 15 19 21 20,5 17 12 7 3,5 12
Température maximale moyenne (°C) 5,5 8 12 16 20 24 27 26 22 16,5 10 6 16
Ensoleillement (h) 61,9 91,5 154,9 182 212,9 245,3 267,7 242,4 185,6 116,9 70,3 50,5 1 881,9
Précipitations (mm) 59 53 49 75 88 75,5 71 72 79,5 85,5 84 70 861,5
Source : Météo-France/Infoclimat : Mâcon (1981-2010)[1]
Temperature down.svg
Temperature up.svg
Rain icon.svg
Rain icon.svg
Sun01.svg
Sun01.svg
Température

minimale

Température

maximale

Hauteur de

précipitations

Nombre de jours

avec précipitations

Durée

d’ensoleillement

Nombre de jours avec

bon ensoleillement

7,4 °C 16,1 °C 859,3 mm 113,9 j 1881,9 h 73,25 j

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Carte des axes de communication.

La proximité de la commune avec la ville de Bourg-en-Bresse mais aussi avec Mâcon lui confère l'avantage d'être traversé et d'être à proximité d'axes de communication importants au niveau départemental, régional et national.

Routes[modifier | modifier le code]

Route D1079 au centre-ville.
  • La route départementale D1079 traverse la commune d'ouest en est. Cette voie débute à Mâcon par le pont Saint-Laurent et prend fin dans la ville de Bourg-en-Bresse. Elle permet de rejoindre par l'ouest Le Logis-Neuf (hameau de Confrançon), Saint-Cyr-sur-Menthon, Mâcon et le département de Saône-et-Loire tandis que par l'est, elle permet de rejoindre Bourg et les autres villes importantes du département.
  • La route départementale D67 traverse la commune du nord au sud et constitue deux tronçons reliés à la D1079. En prenant la direction du sud, les habitants rejoignent Montcet alors qu'en se dirigeant au nord, ils rejoignent Saint-Martin-le-Châtel. Au niveau départemental, cette voie relie les communes de Saint-Georges-sur-Renon au sud et de Montrevel-en-Bresse au nord.
  • La route départementale D26b débute au bourg à l'intersection avec la route D1079. Elle se dirige vers l'ouest en direction de Mézériat et termine à l'intersection avec la route D26c aux Platières à Vonnas.

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

Voie ferrée le long du quai de la gare.
Article détaillé : Gare de Polliat.

La commune est traversée par la ligne de Mâcon à Ambérieu. La Gare de Polliat est desservie par des trains TER Rhône-Alpes qui circulent sur la ligne 23, Mâcon - Bourg-en-Bresse - Ambérieu.

Pour rejoindre les grandes villes en train, il faut passer par Bourg-en-Bresse ou par Mâcon qui sont reliées aux grandes lignes.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Arrêt TER et TUB.

La commune est reliée au réseau départemental des bus car.ain.fr[2]. Il ne dessert qu'un seul arrêt au bourg qui se nomme Centre. Puisque la commune accueille une gare qui est reliée au réseau TER, Polliat possède un arrêt de bus Mairie reliée à la ligne 30.

De plus, la commune est aussi reliée au réseau de transport de l'agglomération de Bourg-en-Bresse par le biais des lignes 51, 52 et 53 qui permettent de rejoindre la gare de Bourg-en-Bresse, le carré Amiot et les lycées de la préfecture.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée de la ville.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Polliat vient de Polliacum ou de Pulliacum qui est le nom d'ancien domaine d'origine gallo-romaine[3].

Anciens noms[modifier | modifier le code]

La première mention du village date de 1250 dans le pouillé de Lyon sous le nom de Poilies[4]. Quinze années plus tard, Poillia est mentionné dans les archives de la Côte-d'Or. Dans les titres de Laumusse, on trouve le nom de Poilliacus en 1286.

Vers 1350, le pouillé de Lyon évoquent Pollia et les archives de la Côte-d'Or citent Polia en 1378. On utilise Poilliaz pour se référer à la commune vers 1410 selon le terrier de Saint-Martin. En 1417, on retrouve une mention du village dans les archives de la Côte-d'Or, le nom cité est Polliacus.

Le Documentaire linguistique de l'Ain mentionne Pollie vers 1465 et le terrier des Chabeu cite Polliaz en 1490. Le siècle suivant, en 1558, le nom de la commune devient Polliac si l'on se réfère aux archives du Rhône. Le nom actuel de Polliat apparaît pour la première fois en 1656 dans les visites pastorales Polliat. Toutefois, on trouve le nom de Polliat sur Veyle au XVIIIe siècle selon les sources de Cassini.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1601, après la fin de la guerre franco-savoyarde qui se termine par le Traité de Lyon, Polliat appartient à la France avec l'acquisition de celle-ci de la Bresse, du Bugey, du Valromey et du pays de Gex. Elle est par la suite intégrée à la province bourguignonne.

Entre 1790 et 1795, la commune était une municipalité du canton de Bourg, et dépendait du district de Bourg.

Le , a lieu la mise en service de la ligne de chemin de fer entre Mâcon et Bourg-en-Bresse, par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM)[5]. Cette ligne traverse la commune et dessert la gare de Polliat.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal comprend dix-neuf membres, dont le maire, cinq adjoints et treize autres conseillers municipaux[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1903 1941 Joseph Alban    
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2008 Daniel Perret DVD  
mars 2008 février 2018 Christian Bernard DVD Agent d'assurances
février 2018 en cours Bernard Bienvenu[7]   Président de conseil de surveillance
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2016, la commune comptait 2 504 habitants[Note 1], en augmentation de 4,86 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1521 0291 2591 3241 4521 5071 5131 5671 498
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4571 4831 5191 4161 4861 4811 4001 4411 419
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4311 3971 4351 3571 4101 3801 3281 3971 402
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 3961 3621 5581 8412 0252 0192 2962 3362 374
2016 - - - - - - - -
2 504--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

École élémentaire.

La commune possède une école maternelle et une école élémentaire répartis sur deux sites différents. L'école maternelle possède trois classes tandis que l'école élémentaire en possède six[12].

Les élèves du village passant en 6e sont dirigés au collège de Brou de Bourg-en-Bresse.

Sports[modifier | modifier le code]

Entre les routes D1079 et D67, les équipements sportifs sont regroupés en un lieu. On y trouve un complexe sportif, deux terrains de football et trois courts de tennis. Ces équipements peuvent être utilisés par les clubs de la commune.

Le Football Club Bressans est un club de football dont le siège est situé dans la commune réunissant les jeunes de Polliat avec ceux de Vandeins, Montcet, Montracol et Buellas. En effet, le club résulte de la fusion entre les club de l'AS Polliat, l'ES Buellas-Corgenon et de l'ES Montcet-Vandeins-Montracol[13] .

Les courts de tennis sont occupés par le Tennis club de Polliat, un club créé en 1985[14]. On trouve aussi un club de judo avec le Judo club de Polliat qui propose d'autres activités comme le jujitsu, l'aïkido et la taïso-musuculation. Pour les amateurs de sport de boules, la Boule fraternelle créé le [15] permet la pratique de ce sport.

La Gym Volontaire Polliat permet la pratique de plusieurs activités telles que la gym, la gym douce, la gym cardio et le yoga. En 2006 naît la Section Full Contact de Polliat rattachée au Judo club mais devient un club à part entière en 2011 qui prend le nom de Fighters Attitudes[16]. Enfin, depuis 1995, l'Africa Danse permet de faire découvrir les danses du continent africain[17].

Médias locaux[modifier | modifier le code]

  • Le journal le Progrès propose une édition locale aux communes de l'Ain. Il paraît du lundi au dimanche et traite des faits divers, des évènements sportifs et culturels au niveau local, national, et international.
  • Le journal Voix de l'Ain est un hebdomadaire publié les vendredis qui propose des informations locales pour les différentes régions du département de l'Ain.
  • La chaîne France 3 Rhône Alpes Auvergne est disponible dans la région.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Étienne d'origine romane date du XIIe siècle et fut en partie reconstruite au XIXe siècle.
  • Dans le parc près de l'église, nommé parc Abbé Deschaud, on trouve un pigeonnier datant du XIXe siècle.
  • Au bord de la voie ferrée, le bâtiment de la gare fut érigé au milieu du XIXe siècle.
  • Sur la place du village, l'ancienne école des filles construite en 1895 accueille aujourd'hui le centre de loisirs et la maison des jeunes et de la culture.
  • Au bord de Veyle, on trouve le moulin de Cure.
  • Près de l'église, un monument honore les soldats de Polliat morts au combat pour la France. On en trouve un second sur la place principal du village.
  • Le long de la route D1079, on trouve le château d'eau sur lequel est peinte une fresque de la vie bressane.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Les spécialités culinaires sont celles de la région bressane, c'est-à-dire la volaille de Bresse, les gaudes, la galette bressane, les gaufres bressanes, la fondue bressane[18].

La commune se situe dans l'aire géographique de l'AOC Crème et beurre de Bresse[19] et de l'AOC Volailles de Bresse[20].

Elle a aussi l'autorisation de produire le vin IGP Coteaux de l'Ain (sous les trois couleurs, rouge, blanc et rosé)[21].

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

Panneau avec la fleur.

En 2014, la commune obtient le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris[22].

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.
Armes de Polliat

Les armes de Polliat se blasonnent ainsi[23] : (13/07/1984) Taillé: au 1er d'azur à trois annelets entrelacés d'argent, au 2e d'argent à la forêt de cinq arbres de sinople fûtés de sable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives climatologiques mensuelles - Mâcon (1981-2010)
  2. Horaires ligne 118 sur car.ain.fr
  3. Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs », sur henrysuter.ch
  4. Dictionnaire topographique de l'Ain, sur archives.ain.fr.
  5. Site Christophe Lachenal, Historique lire (consulté le 16/11/2009).
  6. L'équipe municipale de Polliat, sur polliat.fr.
  7. Franck Grassaud, « Polliat, Sutrieu, Tramoyes... de nouvelles élections municipales après des démissions dans l'Ain », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes,
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. L'école, sur polliat.fr.
  13. Football club Bressan, sur polliat.fr.
  14. Tennis club, sur polliat.fr.
  15. La Boule fraternelle, sur polliat.fr.
  16. Présentation de Fighters Attitudes, sur fighters-attitudes.fr.
  17. Africa Danse, sur polliat.fr.
  18. Bourg-en-Bresse, ville départ, sur letour.fr.
  19. « Aire géographique de l'AOC Crème de Bresse. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  20. « Aire géographique de l'AOC Volaille de Bresse. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  21. « Polliat, commune viticole », sur vin-vigne.com (consulté le 3 juin 2016).
  22. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).
  23. [1], http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=14100

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]