Buellas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Buellas
Buellas
Église Saint-Martin de Buellas.
Blason de Buellas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Attignat
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Michel Chanel
2014-2020
Code postal 01310
Code commune 01065
Démographie
Gentilé Buellassiens
Population
municipale
1 767 hab. (2016 en augmentation de 4,31 % par rapport à 2011)
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 40″ nord, 5° 07′ 56″ est
Altitude Min. 205 m
Max. 266 m
Superficie 10,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Buellas

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Buellas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Buellas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Buellas
Liens
Site web buellas.fr

Buellas est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Buellassiens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Buellas est située entre la plaine bressane et le plateau dombiste. La particularité de cette commune est qu'elle était historiquement partagée entre le bourg de Buellas où se trouve la mairie et l'église romane Saint Martin, et le hameau de Corgenon, qui a pendant longtemps disposé de sa propre école, de son bureau de vote, de sa poste, et d'une certaine fierté, renforcée par la traversée de la route de Trévoux. Dans les années 1980, la municipalité a œuvré pour regrouper ses forces avec un nouveau groupe scolaire inauguré par Jacques Chanel, puis une nouvelle salle des fêtes par Daniel Crétin, puis un bureau de vote et une liste unique pour les élections municipales.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Polliat Rose des vents
Montcet N Saint-Denis-lès-Bourg
O    Buellas    E
S
Montracol Saint-Rémy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Bodella en 1059, Butella en 1119, Budella vers 1190, Boella 1265[2].

Ce toponyme d'origine celtique pourrait être rapproché du toponyme breton Bodilis formé avec le radical Bot(demeure et habitat), et un suffixe qui peut être un anthroponyme gallo-romain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1813 1819 Charles Agricole Nestor de La Teyssonnière[3]    
1935 1942 Claude Buellet SE cultivateur
1942 1977 Joanny Navoret SE employé de banque puis retraité
1977 1989 Jacques Chanel SE agriculteur
1989 2008 Daniel Crétin SE cadre supérieur agrochimie
2008 En cours Michel Chanel Cap21 puis LRC - Cap21 agriculteur bio

Jumelage[modifier | modifier le code]

Depuis 1990, la commune de Buellas est jumelée avec la ville roumaine de Catalina[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Buellas.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2016, la commune comptait 1 767 habitants[Note 1], en augmentation de 4,31 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
458439699572564595590638665
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
646661660662684698723702700
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
670683660599628615633690674
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6696877921 0061 1621 2881 5381 6001 754
2016 - - - - - - - -
1 767--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Poype des Fées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.
Blason de Buellas Blason D'azur au lion d'hermine ; chapé d'or, au chef de gueules chargé à dextre d'une crosse abbatiale aussi d'or et à senestre d'une épée d'argent garnie aussi d'or[10].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nom des habitants des communes françaises, Buellas », sur le site habitants.fr de la SARL Patagos (consulté le 17 juillet 2011).
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 870 - (ISBN 2600001336).
  3. Collectif (préf. Marc Bernardin et Pierre Fromont), Richesse touristiques et archéologiques des cntons de Péronnas et Viriat, Bourg-en-Bresse, société d'émulation de l'Ain, , 385 p. (ISBN 2-907656-28-7), p. 43.
  4. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du Ministère des affaires étrangères (consulté le 17 juillet 2011).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Notice no PA00116353, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. Banque de blason, sur labanquedublason2.com (cliquer sur section communes de France, 01 puis Buellas)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Buellas.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]