Cormoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cormoz
L'église Saint-Pancrace
L'église Saint-Pancrace
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Saint-Étienne-du-Bois
Intercommunalité Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Pierre Riondy
2014-2020
Code postal 01560
Code commune 01124
Démographie
Gentilé Cormoziens
Population
municipale
663 hab. (2015 en augmentation de 6,08 % par rapport à 2010)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 26′ 54″ nord, 5° 13′ 49″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 223 m
Superficie 19,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Cormoz

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Cormoz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cormoz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cormoz
Liens
Site web cormoz.fr

Cormoz (prononcé Cormo) est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants de Cormoz s'appellent les Cormoziens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de Cormoz (en vert) dans le département de l'Ain.

Cormoz fait partie de la Bresse savoyarde. Elle est arrosée par le Sevron, qui constitue la limite est de la commune, ainsi que par son affluent l'Avignon. La Sâne Morte, quant à elle, constitue la limite ouest de la commune.

Les principales routes qui traversent Cormoz sont la D 996, dans le sens nord-sud et la D 56, dans le sens ouest-est ; elles se croisent non loin du bourg[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Varennes-Saint-Sauveur (Saône-et-Loire) Rose des vents
Saint-Nizier-le-Bouchoux N Beaupont
O    Cormoz    E
S
Lescheroux Foissiat Pirajoux

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Laurent Chavanel   Réélu en 2001
2008 2012 Alain Donguy   Démissionne pour raisons de santé
2012 En cours Pierre Riondy SE Artisan - Réélu en 2014
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Cormoz.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 663 habitants[Note 1], en augmentation de 6,08 % par rapport à 2010 (Ain : +6,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Comme la grande majorité des communes de la Haute Bresse, essentiellement rurales, Cormoz a vu sa population diminuer de manière quasi constante entre le début du XXe siècle et 1990. Ceci était essentiellement dû à l'exode vers les métropoles voisines, à l'augmentation de la taille unitaire des exploitations agricoles et à leur mécanisation qui a réduit considérablement la main d'œuvre nécessaire.

De 2006 à 2007, on constate une augmentation de la population. On peut y voir le signe d'un intérêt croissant pour la vie à la campagne. Le prix modeste du logement et du terrain à bâtir (25 €/m2 actuellement[Quand ?]), la multiplication et la baisse relative du coût des automobiles, la relative fluidité de la circulation dans la région permettent aisément d'aller travailler dans les agglomérations voisines en profitant de la vie paisible et du charme de la campagne une fois rentré chez soi.

Ainsi, si en 2001 une seule naissance n'a pas compensé les 6 décès, les 14 nouveaux arrivants laissent un solde largement positif.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 035 1 083 1 074 1 043 1 061 1 136 1 080 1 080 1 157
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 091 1 089 1 154 1 167 1 185 1 174 1 175 1 120 1 104
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 077 1 055 1 075 924 996 944 909 867 767
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
708 640 572 550 502 512 509 625 663
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle de Bellor, lieu de pèlerinage.

Vie locale[modifier | modifier le code]

La fête des gaufres[modifier | modifier le code]

Depuis plus de 50 ans, l'amicale des Sapeurs pompiers de Cormoz organise le dernier week-end de mars sur 2 jours la fabrication et la vente de gaufres bressanes, à emporter ou à déguster chaudes sur place, nature ou garnies de fromage fort, confitures, ...

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cormoz sur Géoportail (consulté le 8 août 2012)..
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]