Bellignat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bellignat
Bellignat
Vue de la gare de Bellignat.
Blason de Bellignat
Blason
Bellignat
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Intercommunalité Haut-Bugey Agglomération
Maire
Mandat
Véronique Ravet
2020-2026
Code postal 01100
Code commune 01031
Démographie
Gentilé Renouillus
Population
municipale
3 624 hab. (2017 en diminution de 0,49 % par rapport à 2012)
Densité 462 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 14′ 33″ nord, 5° 37′ 38″ est
Altitude Min. 516 m
Max. 913 m
Superficie 7,84 km2
Élections
Départementales Canton de Nantua
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Bellignat
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Bellignat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bellignat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bellignat
Liens
Site web bellignat.fr

Bellignat est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle constitue une banlieue sud-ouest d'Oyonnax.

Les habitants de Bellignat s'appellent les Renouillus[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bellignat est une commune située au nord du département de l'Ain, dans le Haut Bugey. Elle est située au sud d'Oyonnax et est encadrée de massifs forestiers avec à l'est la forêt de Nierme et à l’ouest la forêt du Châtelard. Elle appartient au canton d'Oyonnax-Sud dans l'arrondissement de Nantua.

La commune, qui s'étend sur 784 hectares, a son altitude qui varie entre 516 et 913 mètres. Les reliefs sont recouverts de forêt et représentent 400 hectares du territoire de la commune. On y trouve des sapins, des épicéas, des hêtres et des feuillus divers[2].

La commune est traversée par le Lange, une petite rivière.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]
Rose des vents Géovreisset Oyonnax Rose des vents
N
O    Bellignat    E
S
Groissiat Apremont

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type semi-continental. Les hivers y sont assez rudes avec des chutes de neige fréquentes et de fortes gelées. Les étés sont relativement chauds avec de fréquents orages.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune de Bellignat dispose d'une halte ferroviaire SNCF[3]. Elle est située sur la ligne Andelot-en-Montagne - La Cluse. Lors des travaux de réfection de la ligne du Haut-Bugey, le trafic a été détourné par bus[4] mais lors de la réouverture de la ligne fin 2010, la gare est un point d'arrêt des trains TER Rhône-Alpes reliant Bourg-en-Bresse à Oyonnax.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée.

Le nom de la commune est issu du gentilice romain Bilinius[5]. Sa première mention lui désigne le nom de Biligniacus, où le suffixe -acus désignaient la propriété d´un notable[6]. Les autres mentions sont Bilinia et Billigniacus entre 1299 et 1369, puis Belignia en 1337 et Beligneu et Bilignia en 1365[5].

La commune acquiert le nom de Bellignat le en remplacement de Bélignat[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

À l'origine, le territoire de la commune était marécageux. C'est pourquoi ses habitants sont encore appelés aujourd'hui les Renouillus, qui est un dérivé de « Grenouillus ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Bellignat est membre de l'intercommunalité Haut-Bugey Agglomération, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Oyonnax. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[8].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Nantua, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[9]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Nantua pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[9], et de la cinquième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[10].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Mairie.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Bellignat est resté pendant 37 ans une ville communiste, aujourd'hui malgré un maire qui se reclame sans étiquette, nombre de ses élus se sont présentés sous les couleurs de la gauche aux élections cantonales.

Résultat des élections cantonales de 2008 :
  • PS : 28,74 %,
  • DVD : 9,43 %,
  • DVD : 54,49 %,
  • FN : 7,34 %
Résultats des élections de 2007 (premier tour) :
  • LCR : 4,66 %,
  • PCF : 2,02 %,
  • PT : 0,12 %,
  • UDF : 16,18 %,
  • Bové : 1,16 %,
  • Vert : 1,47 %,
  • MPF : 2,45 %,
  • PS : 20,43 %,
  • CNPT : 0,67 %,
  • FN : 12,87 %,
  • LO : 1,47 %,
  • UMP : 36,58 %
Résultats des élections de 2007 (deuxième tour)
  • UMP : 60,4 %
  • PS : 39,6 %
Résultats des élections européennes de 2009
  • UMP : 34,21 %
  • Europe-Écologie : 13,32 %
  • FN : 11,68 %
  • PS : 11,35 %
  • MODEM : 6,74 %
  • Front de Gauche : 6,09 %
  • NPA : 5,76 %
  • Libertas : 4,61 %

Toutes les autres listes sont en dessous de 3 %

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 2008 Fernand Sembardy PCF  
2008 2014 Victor Jacquenod SE  
2014 2020 Jean-Georges Arbant PS Retraité
27 mai 2020 En cours Véronique Ravet    

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12].

En 2017, la commune comptait 3 624 habitants[Note 1], en diminution de 0,49 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
283346362364304352390367329
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
318308333307328296287301321
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
344515594646710641518533659
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
8508481 0962 6023 2333 4883 4883 4723 642
2017 - - - - - - - -
3 624--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville possède deux écoles primaire et maternelle (école des Sources et école du Pré-des-Saules).

Le technopôle regroupe l'INSA de Lyon (spécialisés en plasturgie), le Centre Technique IPC (ancien PEP) et le lycée Arbez-Carme.

Le Campus des métiers et des qualifications (PlastiCampus) permet une synergie entre la formation, la recherche, l’industrie et l’emploi.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La fête du village a lieu tous les ans le dernier week-end de juillet.

Santé[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Le siège de la radio locale « Passion FM[15] » qui diffuse ces ondes sur toute la communauté de communes d'Oyonnax se situe sur la place de la mairie. Cette radio est très utile pour le lien social.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Antenne de la Chambre de commerce et d'industrie de l'Ain.

Commerce[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Christophe.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Christophe.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bellignat Blason
D'or au sapin de sinople posé sur un mont de sable[16].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bellignat, sur lion1906.com
  2. « Présentation de la commune - page d'accueil », sur http://www.bellignat.fr/ (consulté le 3 mars 2011).
  3. « Halte ferroviaire de Bellignat », sur http://www.ter-sncf.com/ (consulté le 17 août 2010).
  4. [PDF] « Fiche horaire TER », sur http://www.ter-sncf.com/ (consulté le 17 août 2010).
  5. a et b « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs », sur http://henrysuter.ch/ (consulté le 3 mars 2011).
  6. « Annexes au glossaire des noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs », sur http://henrysuter.ch/ (consulté le 3 mars 2011).
  7. « Bellignat », sur http://www.annuaire-mairie.fr/ (consulté le 3 mars 2011).
  8. « Haut-Bugey Agglomération - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  9. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Bellignat », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  10. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  15. Site de la radio Passion FM, sur pfmradio.net
  16. http://armorialdefrance.fr/departement_communes.php?dept=1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]