Plateau d'Hauteville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec le Plateau d'Hauteville, plateau où est située la commune et Communauté de communes du plateau d'Hauteville, intercommunalité disparue en 2019 dont les communes déléguées faisaient partie.

Plateau d'Hauteville

De haut en bas, de gauche à droite :église St-Pierre à Hauteville-Lompres; vue d'Hostiaz; église St-Martin de Cormaranche-en-Bugey; église De Thézillieu; église de Hauteville; mairie de Cormaranche; Hauteville en hiver; chapelle de Lompnes; ancienne bascule à Thézillieu; ancien travail à ferrer à Thézillieu.
Église St Pierre Longecombe Hauteville Lompnes 1.jpg Vue sur Hostiaz.JPG
Église St Martin Cormaranche Bugey 4.jpg Église Notre-Dame Assomption Hauteville Lompnes 8.jpg
Église Notre-Dame Assomption Thézillieu 1.jpg Mairie Cormaranche Bugey 1.jpg
Hauteville lezines en Hivers.jpg Chapelle St Pierre Lompnes Hauteville Lompnes 2.jpg
Poids public Thézillieu 4.jpg Patrimoine local Thézillieu.jpg
Image illustrative de l’article Plateau d'Hauteville
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Hauteville-Lompnes
(chef-lieu)
Intercommunalité Haut-Bugey Agglomération
Maire
Mandat
Philippe Emin
2019-2020
Code postal 01110
Code commune 01185
Démographie
Population
municipale
4 845 hab. (2016)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 45″ nord, 5° 36′ 19″ est
Altitude Min. 455 m
Max. 1 241 m
Superficie 106,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Plateau d'Hauteville

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Plateau d'Hauteville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plateau d'Hauteville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plateau d'Hauteville
Liens
Site web plateauhauteville.fr

Plateau d'Hauteville est une commune nouvelle française résultant de la fusion — au  — des communes de Cormaranche-en-Bugey, Hauteville-Lompnes, Hostiaz et Thézillieu, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Territoire communal tel qu'il était avant 1942.

La commune est située sur un haut plateau du même nom, dans le Bugey (l'un des 4 pays de l'Ain avec la Dombes, la Bresse et le pays de Gex). Le Bugey est une zone de basse montagne qui fait partie du massif du Jura.

Avec plus de 106,11 km2 de superficie, Plateau d'Hauteville est la deuxième commune la plus vaste du département de l'Ain après la commune nouvelle de Haut Valromey qui fait 107,85 km2.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Aranc
Évosges
Champdor-Corcelles Ruffieu Rose des vents
Chaley
Tenay
N Valromey-sur-Séran
O    Plateau d'Hauteville    E
S
La Burbanche Prémillieu
Armix
Virieu-le-Grand

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est issu du plateau qui forme le territoire de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est créée au par un arrêté préfectoral du [1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées de Plateau d'Hauteville
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Hauteville-Lompnes
(siège)
01185 Haut-Bugey Agglomération 50,34 3 650 (2016) 73
Cormaranche-en-Bugey 01122 CC du plateau d'Hauteville 18,92 814 (2016) 43
Hostiaz 01186 CC du plateau d'Hauteville 10,6 87 (2016) 8,2
Thézillieu 01417 CC du plateau d'Hauteville 26,25 294 (2016) 11

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Nom Période Parti Qualité
Philippe Emin en cours LR Conseiller départemental du canton d'Hauteville-Lompnes (depuis 2015)
Président de la Communauté de communes du Plateau d'Hauteville (jusqu'en 2019)
Maire de Cormaranche-en-Bugey (2014-2019)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 4 845 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
4 9294 845
(Sources : Insee à partir de 2015[2].)


Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est dotée de neuf établissements scolaires[3]. Six sont des écoles élémentaires et maternelles (dont une à Cormaranche et une Thézillieu). Il y a également le collège Paul-Sixdenier qui comptait 273 élèves lors de la rentrée 2008, et deux écoles paramédicales permettant une formation d'aide-soignant et d'infirmier.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Centre d'art dans l'ancienne école de Lacoux.

Le centre d'art contemporain[4], fondé en 1971 par les artistes Fred Deux et Cécile Reims dans l'ancienne école communale du village de Lacoux, se veut un véritable laboratoire des arts vivants.

Il propose des expositions, des ateliers, des visites guidées et monte des projets culturels en lien avec les établissements scolaires de la région.

Santé[modifier | modifier le code]

Trois pharmacies se trouvent à Hauteville, mais également plus d'une dizaine d'infirmiers et deux cabinets de dentiste. Des médecins sont également présent dans les différents centres et en cabinets privés.

Hauteville-Lompnes se situe entre plusieurs centres hospitaliers : il y a celui du Haut Bugey à Oyonnax. Ce bâtiment ouvert en 2007 a permis le regroupement des hôpitaux d'Oyonnax et de Nantua qui dataient de l'avant-guerre, mais également une mise aux normes de leurs infrastructures. Il y a également la clinique mutualiste d’Ambérieu-en-Bugey ou encore le centre hospitalier Docteur-Récamier à Belley.

Sports[modifier | modifier le code]

Les installations sportives se trouvent au complexe sportif d'Hauteville qui comprend un stade de foot, de rugby, une salle de basket et volley, une salle de judo, une piscine couverte, un gymnase.

La commune est également munie de quatre téleskis sur le site de Terre Ronde, desservant une piste verte, deux pistes bleues, quatre pistes rouges et une piste noire. La station s'étend de 925 m à 1 194 m d'altitude et fonctionne principalement lors des vacances d'hiver[5].

Médias[modifier | modifier le code]

Le journal Le Progrès propose une édition locale aux communes du Haut-Bugey. Il paraît du lundi au dimanche et traite des faits divers, des évènements sportifs et culturels au niveau local, national et international. La chaîne France 3 Rhône Alpes Auvergne est disponible dans la région. RCF Pays de l'Ain est une radio locale. Journal du Bugey propose une édition hebdomadaire avec une parution le jeudi qui regroupe les communes du Plateau ; il traite les faits divers, les évènements sportifs et culturels au niveau local. L'hebdomadaire Voix de l'Ain, qui paraît le vendredi, propose également une édition locale pour le Bugey, consacrant en général deux pages au plateau d'Hauteville.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Un monument aux morts
  • Le château d'Angeville, avec ses quatre tours pointues, se situe au sommet d'une bute au centre du village. Il a été reconstruit en 1640 sur les ruines d'un château fort du XIIe siècle. Aujourd'hui, il abrite un centre de rééducation fonctionnelle.
  • La commune ayant été un lieu de résistance, plusieurs monuments aux victimes de la guerre de 14-18 de 1939-45 sont présents.
  • On peut également observer des cadrans solaires[6]. Il en existe une soixantaine disposée sur tout le plateau.
  • Une fontaine du XIXe siècle est présente à Lompnes.
  • Le haut de la bute du village de Longecombe est le lieu des vestiges d'un château XIIe siècle. Ce village possède également une statue de la Vierge datant du XIXe siècle.
  • Au village de Thézillieu, les ruines de l'abbaye cistercienne de Saint-Sulpice en Bugey est inscrite au patrimoine des monuments historiques depuis 1994.

La commune actuelle étant le regroupement de sept anciennes communes indépendantes, le patrimoine religieux s'en trouve très développé :

  • Église Notre-Dame datant du XIXe siècle avec porche XVIIe siècle. Hormis le vitrail situé au-dessus du porche, tous les vitraux de la nef et du chœur sont de Jacques Bony, peintre-verrier, (1918 - 2003), qui a également réalisé certains vitraux de la cathédrale de Saint-Dié-des-Vosges.
  • Église de Longecombe datant du XVIIe siècle et possédant un chœur gothique flamboyant, une nef classique et des statues en bois du XVIIIe siècle.
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption à Thézillieu.
  • Église Saint-Laurent d'Hostiaz.
  • Église Saint-Martin de Cormaranche-en-Bugey
  • Église de Lacoux.
  • Chapelle Saint-Pierre de Lompnes de style roman. Il n'existe aucune trace de sa fondation[6], elle était une annexe de l'église d'Hauteville.
  • Chapelle Notre-Dame de Mazières, datant du XVIe siècle, reconstruite au XIXe siècle, au milieu de la forêt.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Le belvédère de Curnillon, situé à 1 102 mètres d'altitude, est accessible par route puis sentier. On peut par exemple effectuer la montée du col de la Rochette (1 112 m) et partir à pied pour le belvédère depuis le site nordique de la Praille (où on peut trouver parking et commodités). Ce belvédère offre un panorama sur le plateau d'Hauteville en direction de l'ouest. Une table d'orientation y est placée.
Belvédère de Curnillon
  • L'étang des Lésines est un lieu de pêche et de randonnée.
L'étang des Lésines gelé
  • Le marais de Vaux est une zone naturelle de 100 ha, où de nombreuses espèces végétales et oiseaux cohabitent.
  • Le trou de la Marmitte est une curiosité géologique sur le mont Rochette qui a été creusé par l'érosion d'une cascade.
  • La cascade de la Charabotte permet à l'Albarine de sauter du plateau d'Hauteville jusque dans la vallée de l'Ain. Cette cascade majestueuse par temps de pluie est composée de 3 sauts. Pendant les périodes sèches celle-ci se retrouve sans débit car l'Albarine se retrouve infiltrée dans les sols en amont.
  • Non loin de la cascade se trouvent les restes de la construction d'une voie de tramway en 1909 qui est restée inachevée à cause du prix et du labeur subi par les ouvriers. Néanmoins dix-huit tunnels sont percés au flanc de la gorge de l'Albarine.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arnaud Cochet, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Plateau d'Hauteville », Recueil des actes administratifs spécial n°01-2018-166,‎ , p. 19-22 (lire en ligne [PDF])
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015 et 2016.
  3. Les établissements scolaires.
  4. Présentation du centre d'art contemporain sur artzari.fr.
  5. « Site alpin de Terre Ronde », sur www.plateau-hauteville.com.
  6. a et b Patrimoine religieux.
  7. a b c et d Maurice Brocard, Grands sportifs de l'Ain, La Taillanderie, 1989, 319 p. (ISBN 2-87629-027-8)
  8. Fiche biographique sur le site de l'Ordre de la Libération[1]