Canton de Bourg-en-Bresse-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Bourg-en-Bresse-2
Canton de Bourg-en-Bresse-2
Situation du canton de Bourg-en-Bresse-2 dans le département de Ain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement(s) Bourg-en-Bresse
Bureau centralisateur Bourg-en-Bresse
Conseillers
départementaux
Hélène Cedileau
Pierre Lurin
2015-2021
Code canton 01 06
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 25 411 hab. (2015)
Subdivisions
Communes 3 + fraction Bourg-en-Bresse

Le canton de Bourg-en-Bresse-2 est une division administrative française du département de l'Ain créée par le décret du 13 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Ain (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour six ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans l'Ain, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le canton de Bourg-en-Bresse-2 est formé de communes des anciens cantons de Péronnas (2 communes) et de Viriat (1 commune) et d'une fraction de Bourg-en-Bresse. Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse. Le bureau centralisateur est situé à Bourg-en-Bresse.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Bourg-en-Bresse-2 comprend[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bourg-en-Bresse
(chef-lieu)
01053 CA du Bassin de Bourg-en-Bresse Fraction : 15 416(2014)
Commune : 40 967 (2014)
Péronnas 01289 CA du Bassin de Bourg-en-Bresse 6 196 (2014)
Saint-Denis-lès-Bourg 01344 CA du Bassin de Bourg-en-Bresse 5 505 (2014)
Saint-Rémy 01385 CA du Bassin de Bourg-en-Bresse 984 (2014)
Limite du canton dans la commune de Bourg-en-Bresse

La partie de la commune de Bourg-en-Bresse située à l'ouest et au sud d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Saint-Denis-lès-Bourg, ligne de chemin de fer Bourg-Mâcon, avenue des Anciens-Combattants, boulevard Paul-Bert jusqu'à la place Perrier-Labalme, avenue Jean-Marie-Verne, rue de la Fraternité, rue Amédée-Fornet, rue Alfred-de-Vigny, avenue Jean-Marie-Verne, boulevard Paul-Valéry, rue Tony-Ferret, boulevard de Brou, ligne de chemin de fer Bourg-Bellegarde jusqu'à son intersection avec la rivière Reyssouze, cours d'eau Reyssouze jusqu'à la limite territoriale de la commune de Montagnat. En 2014, la population municipale du canton était de 28 101 habitants[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Hélène Cedileau   DVD Cadre territoriale
1re Adjointe au Maire de Péronnas
Vice-présidente déléguée aux sports
2015 en cours Pierre Lurin   LR Attaché parlementaire
Conseiller municipal de Bourg-en-Bresse
Vice-Président délégué aux finances, à la commande publique et aux moyens généraux

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Hélène Cedileau et Pierre Lurin (Union de la Droite, 36,79 %) et Cécile Bernard et Michel Fontaine (Union de la Gauche, 35,77 %). Le taux de participation est de 50,13 % (8 674 votants sur 17 303 inscrits)[5] contre 48,99 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7].

Au second tour, Hélène Cedileau et Pierre Lurin (Union de la Droite) sont élus avec 53,13 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,02 % (4 409 voix pour 8 828 votants et 17 304 inscrits)[8].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]