Grand-Corent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grand Corent
Grand-Corent
Vue panoramique sur le village
Blason de Grand Corent
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Saint-Étienne-du-Bois
Intercommunalité Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Bernard Charles
2014-2020
Code postal 01250
Code commune 01177
Démographie
Gentilé corentins
Population
municipale
177 hab. (2015 en augmentation de 9,94 % par rapport à 2010)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 00″ nord, 5° 26′ 00″ est
Altitude Min. 400 m
Max. 682 m
Superficie 7,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Grand Corent

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Grand Corent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grand Corent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grand Corent

Grand Corent est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Grand Corent est un petit village du Revermont dont le nom viendrait du celte Cor (roc). Situé en relief karstique, le village est situé sur la dernière ligne de crète escarpée à l'est du Revermont.

Sa vue sur les gorges de l'Ain est remarquable.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Grand-Corent
Simandre-sur-Suran Corveissiat
Grand-Corent Cize
Villereversure Hautecourt-Romanèche

Quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

La plus vieille famille est celle des Seyzériat, qui descendent certainement d'un colon romain nommé Saisirius. D'ailleurs, un des quartiers du village s'appelle la Ville, signe d'une ancienne villa romaine. Les autres quartiers s'appellent le Seyzériat et le Bourravier.

La commune compte également le hameau de Racouze (brûlé par les SS lors de la dernière guerre) et quelques lieux-dits : la Risolière ou encore les Chaplanes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné dès le XIVe siècle[réf. nécessaire].

Le hameau de Racouze est incendié par l'armée allemande en le [1]. Un odonyme local (Rue du 16-Avril-1944) rappelle cet épisode de la seconde Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2012 En cours Bernard Charles SE Agriculteur
2008 2012 Jacques Desmaris DVG  
1995 2008 Antoine Plantier    
1977 1995 Albert Donde    
1971 1977 Félix Carron    
1952 1971 Ulysse Donde    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 177 habitants[Note 1], en augmentation de 9,94 % par rapport à 2010 (Ain : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
281237288285243290272322317
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
298291295269261265260243245
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
25226121018721618519113886
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
82796076104111117158177
2015 - - - - - - - -
177--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

C'est un pays de vignerons (les Cavets) qui, après l'épidémie de phylloxéra, devinrent tailleurs de pierres, conservant de tous temps une activité de polyculture.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On trouve sur la commune une pelouse à orchidées naturelle et ses grottes abritent de nombreuses chauves-souris. Quelques grottes : l'Aven Double, la grotte du Maquis qui servit de refuge pendant la guerre de 1945, la faille de la carrière, le gouffre du moulin, la combe à rameau, la faille Georges Dondé.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.


Armes de Grand-Corent

La commune de Grand-Corent porte :

D'hermine, au chef de gueules, chargé de trois roses d'or.[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Languillat, « Grand-Corent (01) Racouse, 16 Avril 1944… », sur memorialgenweb.org, (consulté le 15 avril 2017)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Armes de Grand-Corent, sur grand.corent.free.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]