Laurent Jacobelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Laurent Jacobelli
Illustration.
Laurent Jacobelli en 2015.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(5 jours)
Élection 19 juin 2022
Circonscription 8e de la Moselle
Législature XVIe (Cinquième République)
Prédécesseur Brahim Hammouche
Conseiller régional du Grand Est
En fonction depuis le
(11 mois et 25 jours)
Élection 27 juin 2021
Circonscription Aube
Président Jean Rottner
Groupe politique Rassemblement national
et apparentés (président)
Porte-parole du Rassemblement national
Avec Jordan Bardella
Sébastien Chenu
Julien Sanchez
Julien Odoul
Franck Allisio
Philippe Ballard
Président Marine Le Pen
Biographie
Nom de naissance Laurent Raymond Honoré Jacobelli
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Thiais (France)
Nationalité Française
Parti politique DLF (2014-2017)
FN/RN (depuis 2017)
Diplômé de ESSEC
ESCP
Profession Directeur audiovisuel

Laurent Jacobelli, né le à Thiais (Val-de-Marne), est un directeur audiovisuel et homme politique français.

Après avoir été membre de Debout la France de 2014 à 2017, il rejoint le Rassemblement national. Nommé porte-parole de ce parti, il devient conseiller régional de Grand Est en 2021 et député de la huitième circonscription de la Moselle en 2022.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Naissance et formation[modifier | modifier le code]

Laurent Raymond Honoré Jacobelli naît le à Thiais[1]. Il est diplômé de l'École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) en 1992[2] et de l’École supérieure de commerce de Paris (ESCP) en 1993.

Télévision[modifier | modifier le code]

Après avoir été contrôleur de gestion à TF1 de 1994 à 1998, puis directeur des programmes de TV5 Monde de 2005 à 2008[3], il fonde sa propre société de production télévisuelle, Sunny Prod[4]. En 2009, il devient secrétaire général de Zodiak Kids[5]. Il est remplacé en 2013 par Ambroise Delorme, en provenance du groupe TF1[6].

Réserve militaire[modifier | modifier le code]

Il est réserviste de la Marine nationale[7].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

À Debout la France[modifier | modifier le code]

Se décrivant comme « gaulliste », Laurent Jacobelli rejoint le parti de Nicolas Dupont-Aignan en 2014[8]. L’année suivante, il se présente aux élections régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine : tête de liste régionale pour Debout la France (DLF), il arrive en cinquième position avec 4,8 % des suffrages exprimés, ce qui ne lui permet pas de se maintenir au second tour[9].

Au Rassemblement national[modifier | modifier le code]

Le , deux semaines après le second tour de l’élection présidentielle, il quitte Debout la France[10]. Aux élections législatives du mois qui suit, il est candidat du Front national (FN) dans la dixième circonscription des Bouches-du-Rhône : il obtient 21,9 % au premier tour et 41,7 % au second[3]. En , il est nommé à la tête de la communication du parti[10], puis en devient l’un des porte-parole[Quand ?].

En 2019, il accède à la présidence de la fédération RN (ex-FN) des Bouches-du-Rhône[11]. Aux élections municipales de 2020, il conduit une liste à Allauch qui arrive en troisième et dernière position du second tour, avec 15,9 % des voix[12].

En vue des élections régionales de 2021, il retourne dans le Grand Est (ex-Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), où il se présente cette fois comme tête de liste régionale pour le RN. Sa liste arrive en deuxième position du second tour, avec 26,3 % des voix exprimées, un score en net recul par rapport à celui obtenu par le parti en 2015, alors que la région était jugée gagnable par son parti[8],[13].

Laurent Jacobelli est candidat aux législatives de 2022 dans la huitième circonscription de la Moselle, il a pour suppléant Fabien Engelmann[14]. Au premier tour, il arrive en tête avec 35,18 % devant la candidate Céline Léger qui obtient 27,68 % des voix[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Laurent Jacobelli », sur lepoint.fr (consulté le ).
  2. « Régionales 2021 dans le Grand Est : Laurent Jacobelli, la stratégie du parachute doré du Rassemblement national », sur france3-regions.francetvinfo.fr, 29 mai 2021, mis à jour le 31 mai 2021 (consulté le ).
  3. a et b Béatrice Houchard, « Laurent Jacobelli, nouveau directeur de la communication au FN », sur lopinion.fr, .
  4. Pauline Tissot et Marylou Magal, « Laurent Jacobelli, un pro de la prod, au service de Nicolas Dupont-Aignan », sur lepoint.fr, .
  5. « Laurent Jacobelli, secrétaire général de Marathon Media », sur strategies.fr, (consulté le ).
  6. (en) Mercedes Milligan, « Zodiak Seals ‘Totally Spies’ Deals, Adds New COO », sur animationmagazine.net, (consulté le ).
  7. Décret du 19 octobre 1994 portant nomination dans les cadres des officiers de réserve
  8. a et b Victor Boiteau, « Grand Est : au RN, Laurent Jacobelli, l’éternel parachuté », sur liberation.fr, (consulté le ).
  9. Caroline Vigoureux, « Laurent Jacobelli, l’homme de télé derrière Nicolas Dupont-Aignan », sur lopinion.fr, (consulté le ).
  10. a et b Marylou Magal, « Laurent Jacobelli, de Debout la France à la communication du FN », sur lepoint.fr, .
  11. « Le patron du RN dans les Bouches-du-Rhône sur le départ », sur marsactu.fr, (consulté le ).
  12. « Résultats municipales 2020 : Allauch (13190) », sur lefigaro.fr (consulté le ).
  13. Philippe Wendling, « Le RN se place « en principal opposant » », sur dna.fr, (consulté le ).
  14. J. M., « Laurent Jacobelli du RN lorgne les vallées de l’Orne et de la Fensch », sur estrepublicain.fr, (consulté le )
  15. « Résultats Législatives 2022 : Laurent Jacobelli, porte-parole du RN, passe en tête dans la 8e circonscription de Moselle », sur 20minutes.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]