National-populisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'expression « national-populisme » a été introduite en politologie dans les années 1970 par le sociologue argentin Gino Germani pour désigner les régimes de type nationaliste et populiste de l'Amérique latine des années 1930-1950, par exemple le péronisme. Par la suite, l'expression a été reprise et popularisée par le politologue et historien des idées français Pierre-André Taguieff pour décrire la forme de populisme représentée par le Front national. Le poujadisme passerait pour une forme de national-populisme.

Le phénomène se répand dans le monde au cours des années 2010 : Jacques Rupnik évoque « une vague nationale-populiste planétaire qui, de l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche à celle de Narendra Modi en Inde, ébranle les démocraties »[1].

Pour Vincent Coussedière, le rapprochement fréquent du mot « populisme » avec les termes « extrême droite » et « nationalisme » serait peu précis et non dénué d'ambiguïtés[2]. Il réfute « l'extrémisation à tout va de mouvements qui n'ont rien d'extrême » et met en doute le caractère seulement « protestataire » que l'on se plait à appliquer à ces mouvements et que les médias opposent de manière factice à des « partis de gouvernement » alors même que ces mouvements peuvent se trouver au pouvoir dans certains pays[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Pierre Blanchard, Aux sources du national populisme, Maurice Barrès, George Sorel, L'Æncre.
  • Vincent Coussedière, Éloge du Populisme, Elya Éditions, .
  • (en) Gino Germani, Authoritarianism, Fascism ans National Populism, New Brunswick (N.J.), Transactions Books, .
  • Pierre-André Taguieff, « Populisme », sur universalis.fr, Encyclopædia Universalis (consulté le 5 novembre 2018)
  • Pierre-André Taguieff, « La rhétorique du national-populisme I », Cahiers Bernard Lazare, no 109,‎ , p. 19-38.
  • Pierre-André Taguieff, « La rhétorique du national-populisme II », Mots, no 9,‎ , p. 113-139.
  • Pierre-André Taguieff, L'Illusion populiste : de l'archaïque au médiatique, Paris, Berg International, coll. « Pensée politique et sciences sociales »,
  • Pierre-André Taguieff, L'Illusion populiste : Essais sur les démagogies de l'âge démocratique, Paris, Flammarion, coll. « Champs », (ISBN 978 2 08 120365 5) — Réédition revue et augmentée et précédée d'une nouvelle préface
  • Pierre-André Taguieff (dir.), Le Retour du populisme : Un défi pour les démocraties européennes, Paris, Encyclopædia Universalis, coll. « Le tour du sujet », (ISBN 2-85229-780-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Rupnik, « Spécificités et diversité des populismes en Europe centrale et orientale », sur sciencespo.fr, (consulté le 27 octobre 2018).
  2. a et b Vincent Coussedière, « «Populisme» : et si on arrêtait avec les poncifs ? », sur lefigaro.fr, (consulté le 5 novembre 2018).