Romain Lopez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Romain Lopez
Illustration.
Fonctions
Conseiller départemental
de Tarn-et-Garonne
En fonction depuis le
(4 mois et 26 jours)
Avec Any Delcher
Élection 27 juin 2021
Circonscription Canton de Moissac
Groupe politique Non-inscrits
Prédécesseur Jean-Michel Henryot
Deuxième vice-président de la communauté de communes Terres des Confluences
(chargé du tourisme)
En fonction depuis le
(1 an, 4 mois et 12 jours)
Élection
Président Dominique Briois
Prédécesseur Jean-Michel Henryot
Maire de Moissac
En fonction depuis le
(1 an, 4 mois et 23 jours)
Élection
Prédécesseur Jean-Michel Henryot
Biographie
Date de naissance (32 ans)
Nationalité Française
Parti politique FN/RN (depuis 2013)
Profession Assistant parlementaire

Romain Lopez
Maires de Moissac

Romain Lopez, né le à Moissac (Tarn-et-Garonne), est un homme politique français. Membre du Rassemblement national, il est maire de Moissac depuis 2020 et conseiller départemental de Tarn-et-Garonne depuis 2021.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de pieds-noirs d'origine espagnole avec un père policier, Romain Lopez est titulaire d’un master de sciences politiques et d’un master d’histoire[1],[2].

Débuts au Front national[modifier | modifier le code]

Adhérent depuis 2013 au Front national (FN), devenu Rassemblement national (RN) en 2018, il est assistant parlementaire de Marion Maréchal, députée de Vaucluse sous la XIVe législature[3]. À la suite des attentats de janvier 2015 en France, il est accusé d’antisémitisme pour avoir notamment qualifié Serge Klarsfeld d’« apôtre du complexe victimaire » sur Twitter[1]. Candidat aux élections législatives de 2017 dans la 2e circonscription de Tarn-et-Garonne, il recueille 44,6 % des suffrages exprimés face à la présidente du PRG et députée sortante, Sylvia Pinel[4].

Maire de Moissac[modifier | modifier le code]

Lors des élections municipales de 2020 dans sa ville natale de Moissac, il prend la tête d’une liste soutenue par le RN, qui promet principalement d’appliquer la tolérance zéro face aux incivilités avec un renforcement de la police municipale et de lutter contre les logements insalubres[1]. Sa liste manque de peu de l’emporter au premier tour, avec 47 % des suffrages exprimés, alors que la liste FN aux élections de 2014 n’avait réunit que 20 % des voix dans la commune[5]. Il l’emporte au second tour avec 62,5 % face à la liste de gauche conduite par Estelle Hemmami, ce qui fait de Moissac la première ville de Midi-Pyrénées à donner une majorité à une liste RN[6].

Dans un contexte de polémiques récurrentes liées à la forte communauté de Roms bulgares à Moissac (environ 10 % de la population, un record en France), Romain Lopez appelle ceux-ci à s’assimiler « comme l’ont fait [s]es grands-parents » et déplore à leur sujet une « arrivée de manière massive, en peu de temps »[1],[7]. En , alors qu'il avait fait de la propreté un axe de campagne, il élargit au-delà du seul centre-ville l’interdiction de suspendre son linge aux fenêtres[8].

Vice-président de l'intercommunalité[modifier | modifier le code]

Le , Romain Lopez est élu maire par le nouveau conseil municipal[9]. Le suivant, il est élu deuxième vice-président de la communauté de communes Terres des Confluences, chargé du tourisme, par 37 voix contre 17 ; cette élection contribue au processus de « normalisation » du RN alors que Romain Lopez prône l’union des droites et que, dans la même région d’Occitanie, le maire RN de Perpignan, Louis Aliot, n’est parvenu à décrocher que la cinquième vice-présidence de sa communauté urbaine[3],[10].

Élection au conseil départemental[modifier | modifier le code]

En binôme avec son adjointe à la mairie Any Delcher, Romain Lopez est candidat aux élections départementales de 2021 dans le canton de Moissac[11]. Ils arrivent largement en tête au premier tour avec 57,4 % des voix, ce qui constitue le meilleur résultat d'un binôme RN en Tarn-et-Garonne, mais la forte abstention ne leur permet pas d'être directement élus[a],[12]. Le binôme RN l’emporte au second tour avec 62,7 %[13].

Positionnement[modifier | modifier le code]

Proche de Marion Maréchal, dont il partage la ligne conservatrice et identitaire, il a pour credo l’« union à droite », appelant à une alliance entre le Rassemblement national et Les Républicains[2],[3],[7].

En vue des élections municipales de 2020, il déclare : « Notre liste a vocation à incarner la droite moissagaise dans son ensemble, du RN aux LR, c’est-à-dire, une droite sociale (qui aide les individus méritants et non les profiteurs abusant des aides sociales), une droite populaire (différente de cette pseudo-droite bobo qui préfère les nouveaux-arrivants aux ouvriers et employés moissagais), une droite nationale (qui défend le principe d’assimilation, l’identité nationale et communale face aux communautarismes)[2]. »

Lors du congrès du Rassemblement national de 2021, il est élu au conseil national du parti, en 76e position[14]. À cette occasion, il est le seul élu de premier rang à se montrer critique sur la stratégie du parti, dénonçant les nombreux parachutages aux élections locales et déclarant : « C’est l’aboutissement d’une ultracentralisation de l’appareil et de Marine Le Pen sur le clan d’Hénin-Beaumont. Ils n’acceptent aucune voix divergente et veulent mettre le parti en coupe réglé, ce qui donne l’impression de ne préparer rien d’autre que la défaite, pour assurer une survie politique aux copains. »[15]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Parti Circonscription 1er tour 2d tour Issue
Voix % Rang Voix % Rang
2017[16] FN 2e de Tarn-et-Garonne 9 857 21,63 2e 17 230 44,60 2e Battu

Élections départementales[modifier | modifier le code]

Année Parti Canton 1er tour 2d tour Issue
Voix % Rang Voix % Rang
2021[12] RN Canton de Moissac 2 185 57,42 1er 2 596 62,68 1er Élu

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Année Parti Commune 1er tour 2d tour Sièges
Voix % Rang Voix % Rang
2020[17] RN Moissac 1 947 47,02 1er 2 989 62,45 1er
27  /  33

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les résultats du premier tour tiennent compte de l'abstention : il faut obtenir un nombre de suffrages au moins égal au quart du nombre des électeurs inscrits pour être directement élu et pas seulement la majorité absolue des suffrages exprimés (article L. 193 du Code électoral).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Nathalie Birchem, « Municipales 2020 : Romain Lopez emporte Moissac, ville de Justes », sur la-croix.com, (consulté le ).
  2. a b et c « Romain Lopez, l'homme de Marion Maréchal et chantre de "l'union à droite" à Moissac », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  3. a b et c Maxence Lambrecq, « À Moissac, le nouveau maire compose avec l'encombrante étiquette du RN », sur franceinter.fr, (consulté le ).
  4. « Législatives : Sylvia Pinel réélue dans le Tarn-et-Garonne face au FN », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  5. « Résultats des élections municipales de 2014 à Moissac », sur midilibre.fr (consulté le ).
  6. Magalie Lacombe, « Municipales à Moissac : le RN Romain Lopez est élu », sur francebleu.fr, (consulté le ).
  7. a et b Daoud Boughezala, « A Moissac, la communauté rom bulgare dans le collimateur du maire RN », sur lexpress.fr, (consulté le ).
  8. « Le maire RN de Moissac s'attaque au linge suspendu aux fenêtres », sur ladepeche.fr, (consulté le ).
  9. « Tarn-et-Garonne : Romain Lopez du Rassemblement National officiellement élu maire de Moissac », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  10. « Moissac : Romain Lopez élu 2e vice-président par 37 voix, le RN normalisé », sur ladepeche.fr, (consulté le ).
  11. « Elections départementales : le maire de Moissac Romain Lopez et son adjointe Annie Delcher sont en lice », sur ladepeche.fr, (consulté le ).
  12. a et b « Elections départementales 2021 : Tarn-et-Garonne (82) - canton de Moissac (8205) », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).
  13. « Départementales 2021 en Tarn-et-Garonne : tous les résultats du second tour », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  14. « Conseil national », sur rassemblementnational.fr (consulté le ).
  15. Charles Sapin, « Au Rassemblement national, remous autour de la «bunkérisation» de Marine Le Pen », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  16. « Résultats des élections législatives 2017 : Tarn-et-Garonne (82) – 2e circonscription », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  17. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 : Moissac », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).