Christian Baeckeroot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Christian Baeckeroot
Illustration.
Christian Baeckeroot (à droite) en 2012.
Fonctions
Député français

(2 ans, 1 mois et 12 jours)
Élection 16 mars 1986
Circonscription Nord
Législature VIIIe (Cinquième République)
Groupe politique FN-RN
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Lieu de naissance Veyrines-de-Domme (France)
Nationalité Française
Parti politique ARLP
FN (1972-2006)
PDF (depuis 2009)
Profession Militaire
Expert-comptable

Christian Baeckeroot, né le à Veyrines-de-Domme (Dordogne)[1], est un homme politique français.

Engagé à l'extrême droite, il est député du Nord de 1986 à 1988.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Christian Baeckeroot est reçu au concours de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr à l'été 1958. Il sort de cette institution en juillet 1960 avec le grade de sous-lieutenant et part servir en Algérie.

Il exerce ensuite la profession d'expert-comptable après avoir repris des études à son départ de l'armée en 1962.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

De sensibilité solidariste[2], il a fait partie du bureau politique de l'Alliance républicaine pour les libertés et le progrès. Il est directeur du Front national de la jeunesse (FNJ) de 1973 à 1983. En 1985, il devient trésorier du Front national.

L'introduction de la proportionnelle aux élections législatives de 1986 lui permet d'être élu député dans le Nord sur la liste du FN[3].

Il perd son siège en 1988 après le retour du scrutin majoritaire. Il se présente en 1988, 1993, 1997, 2002, 2007 et 2017 dans la dixième circonscription du Nord[4], mais n'est pas parvenu à se faire réélire à ce jour. En 2012, il est candidat dans la quatrième circonscription d'Eure-et-Loir[5].

Il est exclu du FN en 2006, et rejoint à sa création en 2009 le Parti de la France de Carl Lang, dont il est membre du bureau politique. Il recueille l'un des meilleurs scores du parti lors des élections cantonales de 2011.

Candidat aux élections sénatoriales de 2011 dans le Nord, en septième position sur la liste de l'Union de la droite nationale[6], puis de nouveau à celles de 2017, en treizième position sur la liste du Parti de la France[7], il ne parvient pas à être élu au Sénat.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Christian Baeckeroot est marié à Myriam Baeckeroot, candidate sur la liste FN aux élections européennes de 1984[8], ancienne conseillère municipale de Conflans-Sainte-Honorine et trésorière du PDF.

Il est le frère de Guy Baeckeroot, qui fut l'agent comptable de Radio Courtoisie.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Christian Baeckeroot », sur Sycomore, base de données des députés de l'Assemblée nationale.
  2. Guy Birenbaum, Le Front national en politique, Paris, Balland, coll. « Fondements », , 358 p. (ISBN 2-7158-0889-5), p. 129, n. 22.
  3. « Fiche de Christian Baeckeroot », sur le site de l'Assemblée nationale.
  4. « Législatives : Christian Baeckeroot de retour avec le Parti de la France dans la dixième circonscription », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2012 », sur interieur.gouv.fr.
  6. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections sénatoriales 2011 », sur interieur.gouv.fr.
  7. « Le Parti de la France a aussi ses candidats », Nord Éclair,‎ (lire en ligne).
  8. Nonna Mayer et Pascal Perrineau, « Le Front national à découvert », sur Presses de Sciences Po, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]