Compagnie de transport de la région lorientaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CTRL.

CTRL
Compagnie de transport de la région lorientaise
Image illustrative de l’article Compagnie de transport de la région lorientaise
Logo du réseau de la CTRL

Image illustrative de l’article Compagnie de transport de la région lorientaise
Un Iveco Urbanway 18 du réseau

Situation Drapeau de la France Lorient (Bretagne)
Type - Autobus
- Autocar
- Transport à la demande
- Navette fluviale
Entrée en service 1975
Lignes 50
Propriétaire Lorient Agglomération
Exploitant Délégataire :
- RD Lorient Agglomération (RATP Dev)
Sous-traitants :
- Transdev CTM
- Rougé
- Kerjan
- Bretagne Sud Autocars
- Handi-Car
Liaisons maritimes :
- Bateaux-bus de la Rade de Lorient
Site internet www.ctrl.fr
Slogan « Rejoignez le réseau ! »
Réseaux connexes TIM, TBK, TER Bretagne

La Compagnie de transport de la région lorientaise, abrégée en CTRL, est un service de transport en commun organisé par Lorient Agglomération, l'autorité organisatrice de la mobilité de l'agglomération de Lorient, desservant l'ensemble de son territoire. Il se compose de 28 lignes régulières et de 4 lignes navales. Le réseau est exploité par délégation de service public à RD Lorient Agglomération (faisant partie de RATP Dev), et certaines lignes sont sous-traitées à Transdev CTM, Rougé, Kerjan et Bretagne Sud Autocars, tandis que les liaisons maritimes sont sous-traités aux Bateaux-bus de la Rade de Lorient, filiale de Finist'mer. Le réseau dessert actuellement les 25 communes de Lorient Agglomération, soit un peu plus de 200 000 habitants[1]. Une des particularités de ce réseau est qu'il s'étend également sur la mer, pour relier les deux rives que sépare la rade de Lorient, ainsi que d'effectuer des dessertes internes à l'île de Groix.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant la CTRL[modifier | modifier le code]

Tramway
Article connexe : Tramway de Lorient.

Le premier service de transport en commun a été le tramway, apparu en 1899 à Lorient[2]. Le réseau s'est développé également dans les villes limitrophes à Lorient. Cependant, les tramways sont remplacés d'années en années par des bus[2]. Dès septembre 1932, des bus sont mis en service entre Lorient et Hennebont. Dans les années qui ont suivi, chaque ligne de tramways a été remplacé par des lignes de bus, jusqu'au 4 avril 1940. À cette date, un décret confirmant le déclassement du réseau de tramway au profit d’un réseau d’autobus a été signé[2].

En 1973 est créé un SIVOM regroupant Lorient, Lanester, Ploemeur, Caudan, Larmor-Plage et Quéven, soit 122 000 habitants[2].

Naissance de la CTRL[modifier | modifier le code]

En 1975 la CTL devient la CTRL et le versement transport est mis en place, tandis qu'un contrat de cinq ans est signé avec le ministère des transports sur le développement du réseau[2].

L'année 1979 voit la mise en place de l’axe piétons/bus dans le centre ville de Lorient, suivi l'année suivante de la cellule de médiation, d'information et de service qui sert d'interlocuteur entre les habitants et la CTRL[2].

Le nouveau dépôt de bus de Lorient ouvre en 1982[2]. La Gare d'échanges, aujourd'hui nœud important du réseau, ouvre en 1989[2]. L'année suivante, le SIVOM devient le District de Lorient et les communes de Gestel, Pont-Scorff, Hennebont et Inzinzac-Lochrist rejoignent les autres communes membres, pour un total de 150 000 habitants[2]. Les services Nautibus (tour de rade …) et Surfybus (bus de la plage) sont mis en place la même année[2].

L'année 1993 voit la mise en place du Système d'aide à l'exploitation (SAE), qui permet le suivi des bus et qui est couplé à un système radio[2]. En 1996 le District s'agrandit avec les communes de Brandérion, Cléguer, Gâvres, Groix, Port-Louis et Riantec, soit 16 communes et 179 000 habitants[2]. L'année suivante le réseau est restructuré[2] et les liaisons maritimes, opérées jusqu'alors par le conseil général, sont reprises par le District[3].

Le réseau à l'heure de la communauté d'agglomération[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération de Lorient avant son extension de 2014.
Ancien logo CTRL

Le 1er janvier 2000, le District devient la communauté d’agglomération du Pays de Lorient (Cap L'Orient), à laquelle la commune de Languidic adhère, soit 185 000 habitants[2].

Création en juin 2001 de la Boutique de Transports et déplacements dans le centre-ville de Lorient et en janvier 2002 c'est au tour de Locmiquélic de rejoindre Cap l'Orient, avec l'intégration des liaisons maritimes vers Pen-Mané et Sainte Catherine[2]. Fin-2002, le SAE est modernisé avec un système de suivi GPS[2].

L'année 2006, est marquée par le début des travaux du Triskell, un système de transport en commun en site propre qui a pour but d'améliorer le réseau de transport en commun[2]. Le 4 septembre, le réseau est restructuré sur les communes de Gâvres, Locmiquélic, Port-Louis et Riantec[2].

Le réseau à l'heure de Triskell[modifier | modifier le code]

Le à la suite de la mise en place de la phase I du Triskell, le réseau est profondément restructuré[2].


Mise en place le 3 décembre 2012 de la carte de transport KorriGo, la même année Cap l'Orient devient Lorient Agglomération[2].

Le , la communauté de communes de la région de Plouay fusionne avec Lorient Agglomération pour former une agglomération à 25 communes[2]. Les nouvelles communes sont desservies en septembre 2014.

Le 16 décembre 2014 marque le début des travaux de la seconde phase de Triskell, nommé « Triskell 2017 » sur la commune de Quéven[2].

Le , RATP Dev devient pour cinq ans le nouveau délégataire du réseau, à travers sa filiale RD Lorient Agglomération[4] et l'agglomération rachète l'ensemble des navires transrades et a intégré ces liaisons dans la délégation de service public du réseau CTRL[3].

Un nouveau réseau de bus voit le jour le , avec pour objectif de simplifier son organisation et de le rendre plus attractif auprès de la population, et de limiter les bus traversant toute l'agglomération à vide ; ainsi une organisation en cinq familles de lignes est créée ce qui permettrait d'économiser un million de kilomètres/bus sur les 8,5 parcourus chaque année[5],[6] :

  • Quatre lignes structurantes « Triskell », assurant 60 % du trafic et desservant la première couronne dans un rayon de six kilomètres autour de Lorient, tous les jours avec une amplitude horaire de h 30 à 21 h et un service de soirée les vendredis et samedis soirs ;
  • Huit lignes principales en seconde couronne, organisées autour d'Hennebont et d'Inzinzac-Lochrist et desservant un rayon de 15 kilomètres autour de Lorient, dont le rabattement sur les lignes Triskell n'a pas été jugé pertinent, un service de soirée et le dimanche sera assuré sur certaines lignes ;
  • Trois lignes maritimes en journée, une en soirée et le dimanche et une assurant un service estival ;
  • Trois lignes express desservant des pôles de correspondances au-delà de ce rayon de 15 kilomètres, avec un nombre d'arrêts réduit, un service le dimanche sera assuré sur certaines lignes ;
  • Onze lignes de rabattement en seconde et troisième couronne, un service le dimanche sera assuré sur certaines lignes ;
  • Quatre lignes de proximité en seconde et troisième couronne, un service le dimanche sera assuré sur certaines lignes ;
  • Deux lignes des plages, en été, tous les jours ;
  • 125 lignes spécifiques, équivalent aux « Services de proximité » existants (scolaires et dessertes spécifiques).

Ce nouveau réseau fait l'objet de critiques, en particulier à Gâvres où la ligne 73 est purement et simplement supprimée, ne laissant que le bateau-bus pour Port-Louis comme seule ligne de transport en commun[7]. D'autres secteurs font l'objet de critiques : desserte de Caudan, desserte de la rue Carnot à Lorient dans le quartier de la Nouvelle-Ville, la ligne 31 qui doit être entièrement revue, l'utilisation de véhicules plus capacitaires sur la ligne 14, etc.[8],[9].

Le réseau sera ainsi adapté le 23 avril 2019, afin de répondre aux nombreuses réclamations émises par les usagers ; seule la desserte de Gâvres n'évolue pas[10].

Les projets[modifier | modifier le code]

Pôle d'échanges multimodal[modifier | modifier le code]

Triskell[modifier | modifier le code]

Le réseau[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Les lignes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des lignes de bus de Lorient.

Lignes maritimes[modifier | modifier le code]

Transrade Tanguethen de la compagnie devant le port de commerce de Kergroise.

La compagnie met à disposition de ses usagers des navettes, appelées Batobus. Ces dernières font des trajets entre Lorient, Locmiquélic, Port-Louis et Gâvres toutes les 30 minutes. Les navettes sont soumises au même mode de paiement que les bus.

Avec la refonte du réseau CTRL le 7 janvier 2019, les lignes maritimes sont réorganisées comme suit, les lignes 10 à 14 sont renumérotées de B1 à B5, cette dernière remplace aussi la 14S[11]. Les anciennes dessertes estivales 15 et 16 sont renommées B6 et B7.

Ligne Caractéristiques
B1 Locmiquélic — Pen Mané ↔ Lorient — Quai des Indes
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
min
Nb. d’arrêts
2
Matériel
Bateau électrique
Ar Vag Tredan
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Bateaux-bus de
la Rade de Lorient
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionnera du lundi au vendredi de h 35 à 20 h 25 et le samedi à partir de h 35 environ.
  • Particularités :
    • Services de soirée et des dimanches et fêtes : La desserte les vendredis et samedis soirs ainsi que les dimanches et jours fériés sera assuré par la ligne B5 ;
    • Correspondances avec les bus : à Locmiquélic avec la ligne 16 et à Lorient avec la ligne 13.
  • Date de dernière mise à jour : .
B2 Port-Louis — La Pointe ↔ Lorient — Port de pêche
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
11 min
Nb. d’arrêts
2
Matériel
Bateau
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Bateaux-bus de
la Rade de Lorient
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionnera du lundi au vendredi de h 30 à 20 h 10 et le samedi à partir de h 15 environ.
  • Particularités :
    • Services de soirée et des dimanches et fêtes : La desserte les vendredis et samedis soirs ainsi que les dimanches et jours fériés sera assuré par la ligne B5 ;
    • Correspondances avec les bus : à Port-Louis avec les lignes 15 et 16 et à Lorient avec les lignes 11 et Campus Express.
  • Date de dernière mise à jour : .
B3 Locmiquélic — Sainte-Catherine ↔ Lorient — Port de pêche
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
11 min
Nb. d’arrêts
2
Matériel
Bateau
Jours de fonctionnement
LMaMeJV
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Bateaux-bus de
la Rade de Lorient
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionnera du lundi au vendredi de h 20 à 19 h 30 environ.
  • Particularités :
    • Correspondances avec les bus : à Lorient avec les lignes 11 et Campus Express.
  • Date de dernière mise à jour : .
B4 Gâvres — Embarcadère ↔ Port-Louis — Locmalo
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
min
Nb. d’arrêts
2
Matériel
Bateau
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Bateaux-bus de
la Rade de Lorient
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionnera du lundi au vendredi de h 25 à 19 h 30, le samedi à partir de h 55 et les dimanches et fêtes de h 20 à 19 h 50 environ.
  • Particularités :
    • Correspondances avec les bus : à Port-Louis avec les lignes 15 et 16.
  • Date de dernière mise à jour : .
B5 Port-Louis — La Pointe via LocmiquélicLorient — Quai des Indes
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
24 min
Nb. d’arrêts
4
Matériel
Bateau
Jours de fonctionnement
VSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Exploitant
Bateaux-bus de
la Rade de Lorient
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : La ligne fonctionnera selon deux périodes distinctes :
    • les vendredis et samedis soirs de 21 h 5 à h 40 environ ;
    • les dimanches et fêtes de h 30 à 19 h 45 environ.
  • Particularités : Remplace les lignes traversant la rade en dehors de leurs périodes de fonctionnement.
  • Date de dernière mise à jour : .
B6 Ligne estivale
Lorient — Quai de Rohan ↔ Gâvres — Embarcadère
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
Nb. d’arrêts
6
Matériel
Bateau
Jours de fonctionnement
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
— / — / — / —
Voy. / an
Exploitant
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : N.C.
  • Particularités : Service assuré en été uniquement.
  • Date de dernière mise à jour : .
B7 Ligne estivale
Lorient — Quai des Indes ↔ Port-Louis — La Pointe
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
Nb. d’arrêts
2
Matériel
Bateau
Jours de fonctionnement
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
— / — / — / —
Voy. / an
Exploitant
Desserte :
Autre :
  • Amplitudes horaires : N.C.
  • Particularités : Service assuré en été uniquement.
  • Date de dernière mise à jour : .

Transport de personnes à mobilité réduite[modifier | modifier le code]

Le réseau CTRL dispose aussi d'un service de transport à la demande pour les personnes à mobilité réduite fonctionnant tous les jours de h, à partir de h le week-end, et ce jusqu'à minuit, sauf les vendredis et samedis soirs ou le service se prolonge jusqu'à h 30[12].

La gare urbaine[modifier | modifier le code]

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Arrêts[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Livrée des véhicules[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

RD Lorient Agglomération[modifier | modifier le code]

Un Heuliez GX 327, véhicule le plus présent sur le réseau
19 Bus Articulés
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Iveco Bus Urbanway 18 3 n° 430, 431, 446
Irisbus Citelis 18 11 nos 346, 348 à 353, 379, 380, 415 et 416 no 347 : Incendie
Irisbus Agora L €3 5 nos 341 à 345
76 Bus Standards
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Heuliez Bus GX 337 26 nos 417 à 429 et 432 à 445
Heuliez Bus GX 327 50 nos 354 à 378, 381 à 400 et 410 à 414 no 370 : équipé du pavillon Lumi'Bus (Ex-Démo)
1 Minibus
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Renault Master II 1 no 599

Transdev CTM[modifier | modifier le code]

Renault PR 112

Note : CTM a racheté la société A.Ria et a repris l'ensemble de ses véhicules, les deux systèmes de numéros de parc cohabitent.

31 Bus Standards
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Renault VI PR 112 2 nos 6285 et 6289
Renault VI Agora S 4 nos 1012, 1013, 11359 et 11380 11380 : Ex-Vannes
Renault VI Agora Line 1 no 6727
Irisbus Agora Line 2 nos 7091 et 7569
Setra S 315 NF 4 nos 0505, 0667, 7301 et 7315
Setra S 415 NF 2 nos 0717 et 0810
Heuliez Bus GX 317 €3 3 nos 12017 à 12019 Ex-Aix-en-Provence, sauf 12018 ex-Vannes
Heuliez Bus GX 327 8 nos 1014, 1015, 11346, 12020, 71331, 71257, 71316 et 71775 12020, ex-Aix-en-Provence ; 71257, ex-Démo
Heuliez Bus GX 337 4 nos 71615 à 71618
Irisbus Citelis 12 1 no 22599
4 autocars
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Irisbus Crossway 4 ?
  • Ex CAT 22, mise en service en septembre 2017.
1 Midibus
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Mercedes-Benz Sprinter City 65 1 no 71619

Rougé[modifier | modifier le code]

6 Autocars
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
MAN SÜ 283 1 aucun
Mercedes-Benz Conecto 1 aucun
Renault VI Ares 1 aucun
Irisbus Récréo II 2 aucun dont un de 10,6 m
Kapena Thesi 1 aucun Châssis d'Iveco Daily.
6 Bus Standards
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
MAN Lion's City 2 903 et 904
Irisbus Crossway LE 4 901 et 902 2 urbains et 2 interurbains
5 Minibus
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Vehixel Cytios 20 1 aucun Châssis de Renault Master.
Mercedes-Benz Sprinter 2 aucun
Mercedes-Benz Sprinter City 2 aucun

Kerjan[modifier | modifier le code]

2 Autocars
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Setra S 415 UL Business 1 aucun
Fast Scoler Jumbo 1 aucun
2 Bus Standard
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Setra S 315 NF 1 aucun
Setra S 415 NF 1 aucun Ex-Lacroix

Bretagne Sud Autocars (BSA)[modifier | modifier le code]

6 Autocars
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Mercedes-Benz Integro 2 aucun
Mercedes-Benz Intouro 1 aucun
MAN SÜ 283 3 aucun Un exemplaire détruit par incendie en juin 2018[13].
6 Bus Standards
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Mercedes-Benz Citaro C2 4 801, 804, 805, 806
MAN Lion's City 2 802 et 803 Dont un ancien bus de démo.
3 Minibus
Constructeur(s) Modèle Nombre Numéros de parc Commentaire
Vehixel Cytios 4/23 2 aucun
Vehixel Ligneo 23 1 aucun

Matériels navals[modifier | modifier le code]

Bateaux-bus de la Rade de Lorient[modifier | modifier le code]

Un second bateau électrique devrait remplacer le Kerzo, qui date de 1979, à l'horizon 2020[14].

6 bateaux
Chantier Nom Commentaire
STX France Lorient (Lanester) Ar Vag Tredan Bateau électrique.
Indispensable Réserve
Kerzo Réserve
Talhouant
Tanguethen
S.A. Bernard (Port-Louis) Trait d'Union

Anciens véhicules[modifier | modifier le code]

  • Bus réformés en 2018 :
    • 15 Heuliez GX 317 €3 (n°326 à 340)
  • Bus réformés en 2016 :
    • 1 Irisbus Citelis 18 (n°347, incendie)
    • 7 Heuliez GX 317 €2 (n°280 à 285 + n°273)
    • 5 Heuliez GX 317 €3 (n°286 à 289 et 325)
    • 2 Heuliez GX 417 (n°320 et 322)
  • Bus réformés en 2014 :
    • 10 Heuliez GX 317 €2 n°270 à 279 (273 remis en circulation en septembre 2014)
  • Bus réformés en 2013 :
    • 3 Heuliez GX107 n°239, 243, 244
    • 1 Van Hool AG300 n°64
    • 1 Van Hool AG700 n°63
  • Bus réformés en 2011 :
    • 9 Heuliez GX107 n°229, 234 à 238, 240 à 242
    • 2 Van Hool A300 n°301 et 302
    • 2 Van Hool AG700 n°60 et 61
  • Bus réformés en 2010 :
    • 10 Heuliez GX107 n°220 et 221, 224 à 228, 231 à 233
    • 1 Heuliez GX417 n°321 (Rupture de la tourelle d'articulation)
    • 2 Van Hool A500 n°148 et 149
  • Bus réformés en 2008 :
    • 1 Heuliez GX187 n°39
  • Bus réformés en 2007 :
    • 6 Heuliez GX107 n°217 à 219, 222 et 223, 230
    • 4 Heuliez GX187 n°38, 40 à 42
    • 3 Van Hool A500 n°145 à 147
    • 1 Van Hool AG700 n°62
    • 1 Renault PR100R n°143
    • 1 Renault PR100.2 n°177
    • 3 Renault PR180.2 n°164 à 166

Dépôts[modifier | modifier le code]

Accidents[modifier | modifier le code]

Sécurité[modifier | modifier le code]

Personnel d'exploitation[modifier | modifier le code]

Information aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

Impact socio-économique[modifier | modifier le code]

Trafic[modifier | modifier le code]

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lorient Agglo : Présentation
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v « Historique », sur http://www.ctrl.fr (consulté le 21 décembre 2015).
  3. a et b « TRANSPORTS - Priorité aux déplacements collectifs », sur https://www.lorient-agglo.bzh (consulté le 20 juillet 2018)
  4. « RATP Dev exploite le réseau de Lorient », sur https://www.transbus.org, (consulté le 1er janvier 2018)
  5. Régis Nescop, « Lorient. Bus : un réseau tout neuf dès 2019 », sur https://www.letelegramme.fr, (consulté le 26 juin 2018)
  6. « Délibération du conseil communautaire de Lorient Agglo « Restructuration du réseau de transport public ». », sur https://deliberation.lorient-agglo.bzh, (consulté le 6 juillet 2018)
  7. « Ligne de bus. C’est fini le 5 janvier », sur https://www.letelegramme.fr, (consulté le 21 décembre 2018)
  8. « Plusieurs aménagements de lignes encore à l’étude », sur https://www.letelegramme.fr, (consulté le 13 avril 2019)
  9. « Nouveau réseau CTRL : les usagers entendus », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 13 avril 2019)
  10. « Le 23 avril, que se passe-t-il ? Votre réseau évolue ! », sur https://www.ctrl.fr (consulté le 13 avril 2019)
  11. « Nouveau Réseau : 7 janvier 2019, save the date ! », sur https://www.ctrl.fr (consulté le 15 décembre 2018)
  12. « Service Personne à mobilité réduite », sur http://www.ctrl.fr (consulté le 3 janvier 2016).
  13. « Fait divers à Plœmeur. Un bus de la CTRL prend feu », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 13 juin 2018)
  14. « Pays de Lorient. Batobus électrique : ça se précise… », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 26 juin 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]