Iveco Bus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Irisbus)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

IVECO Bus
logo de Iveco Bus
illustration de Iveco Bus

Création 1975
Dates clés 1999 : Fusion entre Renault Bus et la division Europe d'Iveco Bus, dénommée Irisbus, avec fusion des gammes des deux constructeurs
2001 : Iveco achète les parts d'Irisbus encore détenues par RVI
2013 : changement de dénomination sociale Irisbus devient Iveco Bus
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Filiale d'Iveco
Siège social Turin
Drapeau d'Italie Italie
Direction Pierre Lahutte
Actionnaires Fiat Industrial
Activité Production de véhicules de transports en commun
Produits Autobus, Autocar, Trolleybus
Société mère Iveco
Filiales Karosa - Heuliez Bus - Iveco Bus Argentina - Iveco Bus Brasil - Iveco Bus South Africa
Effectif 4 755[réf. nécessaire] ([Quand ?])
Site web iveco.com

IVECO Bus (anciennement Irisbus) est la division spécialisée dans la construction d'autobus et d'autocars du groupe Iveco[1].

La société construit, dans plusieurs pays, dont la France à Annonay (ancienne usine d'autocars Renault), des autobus, des autocars et des trolleybus.

C'est le deuxième producteur mondial d'autocars et autobus.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Un Fiat 18 BL des années mi-1910.
Article détaillé : Fiat V.I..

La création de la société F.I.A.T (Fabbrica Italiana Automobili Torino) remonte à 1899, mais ce n'est qu'en 1907 que le constructeur turinois présente son premier châssis pour autobus avec le modèle Fiat 28/40 HP.

Depuis cette date, le constructeur italien déclinera systématiquement des versions avec châssis surbaissés et adaptés, dérivés des camions, destinés aux carrossiers pour la construction d'autocars et autobus.

A partir de 1936, le constructeur se plie à la demande des grandes flottes et réalisera ses propres véhicules complets avec carrosserie standard et aménagements intérieurs, sans passer par un carrossier extérieur, sans pour autant ralentir la production de châssis motorisés pour ces mêmes carrossiers qui résisteront assez vaillamment jusqu'à la fin du XXème siècle.

Iveco (1975 - 2001)[modifier | modifier le code]

En 1975, avec la création d'Iveco, Fiat Bus s'efforcera de faire accepter progressivement la marque Iveco qui, en 1999, avec l'intégration progressive de Renault Bus, deviendra Irisbus.

Irisbus (1999 - 2013)[modifier | modifier le code]

L'entreprise franco-italienne est créée à la suite de la fusion des divisions autocars et autobus de Renault Véhicules Industriels et de la division bus Europe d'Iveco en 1999.

Depuis 2001 Iveco détient la totalité des parts de la société Irisbus.

Iveco Bus (2013 - aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

Le , à l'occasion du renouvellement de la gamme des autobus et autocars, devient Iveco Bus[1].

Avec une demande toujours plus orientée sur les critères prix d'achat, coût d'exploitation et rentabilité, les gammes des constructeurs se sont particulièrement réduites au point de ne trouver aujourd'hui sur le marché européen, chez chaque constructeur, un seul modèle de bus urbain, d'autocar de ligne et grand tourisme avec, certes, de très nombreuses combinaisons de longueur, capacité et motorisations. Iveco Bus propose le midibus sur la base Daily, l'autobus urbain Urbanway, l'autobus de ligne Crossway et le Magelys en grand tourisme. Par comparaison, en 1970, Fiat Bus proposait son 343, autobus/autocar de ligne et GT en pas moins de 32 variantes entre ses propres modèles et ceux des carrossiers.

Organisation du groupe[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, l'entreprise Heuliez Bus fait partie du groupe CNH Industrial.

  • CNH Industrial
    • Poids-lourd
    • Véhicules militaires
      • ...
    • Machines agricoles et engins de chantier
      • ...
    • ...

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Répartition du capital[modifier | modifier le code]

Les sites du constructeur[modifier | modifier le code]

La production se fait principalement en Europe, mais également en Afrique, le tout sur quatre sites de production :

Anciens sites de production en Europe :

Activités et résultats[modifier | modifier le code]

Données chiffrées[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Le logo à évolué six fois depuis 1975[4] :

Les véhicules[modifier | modifier le code]

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend tous les véhicules neufs de la marque.

Autobus
Modèles Années Notes Images
Iveco Bus Urbanway
10 / 12 / 18
Depuis 2013 Midibus, autobus standard et articulé, allant de 2 à 4 portes - Moteur Diesel, gaz ou hybride placé à l'arrière.
Succède aux Irisbus Citelis.
Iveco Bus Urbanway 12 n°700 TUB Sémard Gare.jpg
Iveco Bus Crealis
12 / 18
Depuis 2015 Autobus standard et articulé, allant de 2 à 4 portes - Moteurs Diesel, gaz ou hybride placés à l'arrière.
Succède aux Irisbus Crealis.
Iveco Bus Crealis 18 RNTP 2015 Eurexpo Lyon Chassieu Exposition.JPG
Iveco Daily Depuis 2014 Minibus.
Succède à l'Iveco Daily Phase II.
Iveco Daily 2014 Minibus. Free image Spielvogel.JPG
Autocars
Modèles Années Notes Images
Iveco Bus Crossway Pop
11 / 12 / 13
Depuis 2013 Autocar 2 portes dédiée pour le transport scolaire - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède aux Irisbus Crossway Pop.
Iveco Bus Crossway Pop 13m.jpg
Iveco Bus Crossway Line
11 / 12 / 13
Depuis 2013 Autocar 2 portes dédiée pour le transport interurbain - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède aux Irisbus Crossway Line.
Yégo ligne M Moliets-et-Maâ Office de Tourisme.JPG
Iveco Bus Crossway Pro
11 / 12 / 13
Depuis 2013 Autocar 2 portes dédiée pour le transport régional - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède aux Irisbus Crossway Pro.
Transdev Darche Gros Iveco Crossway DJ-920-KB (77) n°22982.jpg
Iveco Bus Crossway LE City
11 / 12 / 13 / 15
Depuis 2013 Autocar à plancher bas 2 ou 3 portes dédiée pour le transport urbain - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède aux Irisbus Crossway LE City.
New Keolis bus at Hellerup Station 01.JPG
Iveco Bus Crossway LE Line
11 / 12 / 13 / 15
Depuis 2013 Autocar à plancher bas 2 ou 3 portes dédiée pour le transport interurbain - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède aux Irisbus Crossway LE Line.
Verkehrsbetriebe Oldenburg Land Iveco Crossway LE Wardenburg Markt.jpg
Iveco Bus Evadys Line
12 / 13
Depuis 2016 Autocar 2 portes dédiée pour le transport régional ou national - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède à l'Irisbus Evadys H.
Iveco Evadys 1.jpg
Iveco Bus Evadys Pro
12 / 13
Depuis 2016 Autocar 2 portes dédiée pour de l'excursion - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède à l'Irisbus Evadys HD.
Iveco Bus Evadys1.jpg
Iveco Bus Magelys Line
12 / 13
Depuis 2013 Autocar 2 portes dédiée pour le transport national - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède à l'Irisbus Magelys Pro.
Iveco Magelys Starshipper - Valence.jpg
Iveco Bus Magelys Pro
12 / 13
Depuis 2013 Autocar 2 portes dédiée pour de l'excursion et tourisme - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède à l'Irisbus Magelys HD.
Iveco Magelys.JPG
Iveco Bus Magelys Lounge
13
Depuis 2013 Autocar 2 portes dédiée pour du transport privé - Moteur Diesel placé à l'arrière.
Succède à l'Irisbus Magelys HDH.
Iveco Magelys IAA 2016 (1) Travelarz.JPG

Modèles anciens[modifier | modifier le code]

Sous la marque Irisbus[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend tous les véhicules anciennement commercialisés de la marque sous le nom Irisbus ou anciennement commercialisés par Renault V.I. et Karosa.

Autobus
Modèles Années Notes Images
Irisbus Agora
S / L / Line
1999 - 2005 Autobus standard et articulé, allant de 2 à 4 portes - Moteur Diesel ou gaz placé à l'arrière.
Succède aux Renault PR 112 / PR 118 et R312 - remplacés par les Irisbus Citelis et Crealis.
Irisbus Agora S n°437 DK'Bus - Gare SNCF.JPG
Irisbus CityClass
10 / 12 / 18
1996 - 2008 Midibus, autobus standard et articulé, allant de 2 à 4 portes - Moteur Diesel et Fuel-Cell.
Fabriqué notamment en Italie et en Espagne, il est commercialisé dans tous les pays où Iveco est présent. Il est l'équivalent de l'Agora en France.
Succède à l'Iveco 490 - remplacé par les Citelis et Crealis.
Milano - corso Colombo - autobus ATM 4871.jpg
Irisbus Citelis
10 / 12 / 18 / Line
2005 - 2013 Midibus, autobus standard et articulé, allant de 2 à 4 portes - Moteur Diesel, gaz ou hybride placé à l'arrière.
Succède aux Agora et CityClass - remplacé par les Iveco Bus Urbanway.
278-1 TCAT.jpg
Irisbus Crealis Neo
12 / 18
2008 - 2015 Autobus standard et articulé, allant de 2 à 4 portes - Moteur Diesel, gaz ou hybride placé à l'arrière.
Succède aux Agora et CityClass - remplacé par le Crealis sous la marque Iveco.
Irisbus Crealis 12 n°171 TWISTO - Venoix Gallieni.JPG
Irisbus Crealis Neo
12 / 18
2008 - 2015 Autobus standard et articulé de type BHNS, allant de 2 à 4 portes - Moteur Diesel, gaz ou hybride placé à l'arrière. Irisbus Crealis 12 n°188 KICEO Le Port.JPG
Irisbus Daily Minibus Horsham Dial-a-Ride GN04 UVD 2.JPG
Irisbus Down Town 1999 - 2002 Midibus 2 portes avec moteur à l'arrière version électrique Defaut.svg
Irisbus Europolis 1999 - 2010 Midibus 2 portes avec moteur à l'arrière versions diesel, électrique et hybride Δημοτική Συγκοινωνία Βριλησσίων 6.jpg

Cette liste comprend tous les autocars plus commercialisés de la marque.

Trolleybus[modifier | modifier le code]

Les trolleybus Irisbus, pour la France, sont assemblés dans l'usine Heuliez ; sinon, ils sont construits en République tchèque par Iveco Czech Republic ex-Karosa et équipés par d'autres carrossiers comme Astra Bus en Roumanie.

Prototype[modifier | modifier le code]

  • Iveco Ellisup : prototype présenté au salon Busworld en octobre 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Cossard, « Iveco Bus : la nouvelle marque d’Iveco dédiée au transport de personnes », (consulté le 24 mai 2013)
  2. « Irisbus ne produira plus d'autobus en Italie », sur Mobilicités (consulté le 8 octobre 2017)
  3. content, « Iveco cerrará en julio la planta de Irisbus,Catalunya, expansion.com », sur www.expansion.com (consulté le 8 octobre 2017)
  4. (it) Francesco Ruta, « Logos Route 1 - Italian Logo Museum », sur Museo del Marchio Italiano (consulté le 23 juin 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]