Iveco Bus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Irisbus)
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Iveco Bus
Description de l'image IVECO.svg.
Création 1999
Dates clés 1999 : Fusion entre Renault Bus et la division Iveco Bus, dénommée Irisbus, avec fusion des gammes des deux constructeurs
2001 : Iveco achète les parts d'Irisbus encore détenues par RVI
2013 : changement de dénomination sociale Irisbus devient Iveco Bus
Siège social Drapeau d'Italie Turin (Italie)
Direction Pierre Lahutte
Actionnaires Fiat Industrial
Activité Production de véhicules de transports en commun
Produits Autobus, Autocar
Société mère Iveco
Sociétés sœurs Heuliez Bus
Filiales Karosa
Effectif 4 755[réf. nécessaire] (????[Quand ?])
Site web iveco.com
Chiffre d’affaires ~ 1,2 milliard (2012 sous le nom d'Irisbus)[1]

Iveco Bus (anciennement Irisbus) est la division spécialisée dans la construction d'autobus et d'autocars du groupe Iveco[2].

La société construit, dans plusieurs pays, dont la France à Annonay (ancienne usine d'autocars Renault), des autobus, des autocars et des trolleybus.

C'est le deuxième producteur mondial d'autocars et autobus.

Historique[modifier | modifier le code]

L'usine actuelle d'Annonay fut créée par Joseph Besset en 1938 quand il lança sur le marché les fameux Isobloc. L'usine fut ensuite rachetée par Saviem/Renault et maintenant Iveco.

Irisbus société franco-italienne est créée à la suite de la fusion des divisions autocars et autobus de Renault Véhicules Industriels et de Iveco en 1999.

Depuis 2001 Iveco détient la totalité des parts de la société Irisbus qui, le , à l'occasion du renouvellement de la gamme des autobus et autocars, devient Iveco Bus[2].

[modifier | modifier le code]

Lieux de production[modifier | modifier le code]

La production se fait uniquement dans la petite ville de Vysoké Mýto en République tchèque. Dans les années 2000, certain véhicules seront fabriqués à Annonay en Ardèche et également en Italie.

Produits[modifier | modifier le code]

Autobus[modifier | modifier le code]

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend tous les autobus neufs de la marque.

En 2013, suite à la dénomination, Iveco Bus fera une mise à jour des véhicules de la marque. Désormais, des UrbanWay seront produits et remplaceront les Citélis[3]. Les Créalis continueront à être produits.

Modèles anciens[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend tous les autobus plus commercialisés de la marque.

Véhicules récents plus commercialisés :

  • Irisbus Agora S : autobus standard 2/3 portes avec moteur à l'arrière - sera succédé par les Citelis 12 et Crealis 12/Crealis Néo 12 - fabriqué de 1999 à 2005.
  • Irisbus Agora L : autobus articulé 3/4 portes avec moteur à l'arrière - sera succédé par les Citelis 18 et Crealis 18/Crealis Néo 18 - fabriqué de 1999 à 2005.
  • Irisbus Agora Line : autobus standard 2/3 portes avec moteur à l'arrière - sera succédé par les Citelis Line et Crealis 12/Crealis Néo 12- fabriqué de 1999 à 2005.
  • Irisbus Citelis 10 : midibus 2 portes avec moteur à l'arrière - succède à ? et sera succédé par l'Urbanway 10 - fabriqué de 2005 à 2013.
  • Irisbus Citelis 12 : autobus standard 2/3 portes avec moteur à l'arrière - succède aux Agora S et CityClass et sera succédé par l'Urbanway 12 - fabriqué de 2005 à 2013.
  • Irisbus Citelis 18 : autobus articulé 3/4 portes avec moteur à l'arrière - succède aux Agora L et CityClass et sera succédé par l'Urbanway 18 - fabriqué de 2005 à 2013.
  • Irisbus Citelis Line : autobus standard 2/3 portes avec moteur à l'arrière - succède aux Agora Line et CityClass et sera succédé par l'Urbanway 12 - fabriqué de 2005 à 2010.
  • Irisbus CityClass : midibus, autobus standard et articulé 2/3/4 portes avec moteur à l'arrière. Fabriqué notamment en Italie et en Espagne, il est commercialisé dans tous les pays où Iveco est présent. Il est l'équivalent de l'Agora en France - sera remplacé par les Citelis - fabriqué de 1996 à 2008 à 10.000 exemplaires. Lancé sous la marque Iveco, il sera le premier autobus urbain à recevoir, en 202, une motorisation fuel-cell en service lors des jeux Olympiques de Turin de 2006.
  • Irisbus Crealis 12 & Crealis Neo 12 : autobus standard 2/3 portes avec moteur à l'arrière - succède aux Agora S et CityClass et sera succédé par le Crealis sous la marque Iveco - fabriqué de 2008 à 2015.
  • Irisbus Crealis 18 & Crealis Neo 18 : autobus articulé 3/4 portes avec moteur à l'arrière - succède aux Agora S et CityClass et sera succédé par le Crealis sous la marque Iveco - fabriqué de 2008 à 2015.
  • Irisbus Daily : minibus
  • Irisbus Down Town : midibus 2 portes avec moteur à l'arrière version électrique - fabriqué de 1999 à 2002.
  • Irisbus Europolis : midibus 2 portes avec moteur à l'arrière versions diesel, électrique et hybride - fabriqué de 1999 à 2010.

Autocars[modifier | modifier le code]

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend tous les autocars neufs de la marque.

  • Iveco Bus Crossway & Crossway LE : autocar interurbain et scolaire - succède au Crossway sous la marque Irisbus - fabriqué depuis 2013.
  • Iveco Bus Magelys : autocar de tourisme - succède au Magelys sous la marque Irisbus - fabriqué depuis 2014.

Modèles anciens[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend tous les autocars plus commercialisés de la marque.

Véhicules récents plus commercialisé

Trolleybus[modifier | modifier le code]

Les trolleybus Irisbus, pour la France, sont assemblés dans l'usine Heuliez (filiale d'Irisbus) ; sinon, ils sont construits en République tchèque par Irisbus ex Karosa.

Prototype[modifier | modifier le code]

  • Iveco Ellisups : prototype présenté au salon Busworld en octobre 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]