Queuille (Puy-de-Dôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Queuille.
Queuille
Le méandre de Queuille.
Le méandre de Queuille.
Blason de Queuille
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Saint-Georges-de-Mons
Intercommunalité Communauté de communes Combrailles Sioule et Morge
Maire
Mandat
Yannick Masson
2014-2020
Code postal 63780
Code commune 63294
Démographie
Gentilé Queuillants, Queuillantes
Population
municipale
265 hab. (2014 en diminution de 1,12 % par rapport à 2009)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 16″ nord, 2° 50′ 41″ est
Altitude Min. 428 m
Max. 746 m
Superficie 10,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Queuille

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Queuille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Queuille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Queuille

Queuille est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Clermont-Ferrand, sur le plateau des Combrailles, en bordure de la vallée de la Sioule.

Quatre communes sont limitrophes[1] :

Communes limitrophes de Queuille
Sauret-Besserve Saint-Gervais-d'Auvergne
Queuille Vitrac
Saint-Georges-de-Mons

La commune est accessible, depuis Saint-Georges-de-Mons, par la route départementale 90[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Queuille
Blason de Queuille Blason Parti: au 1er de sinople au faucon pèlerin d'argent volant en bande, au 2e fascé ondé d'azur et d'argent de huit pièces, au pont isolé en dos d'âne d'une seule arche, d'argent maçonné de sable brochant; le tout sommé d'un chef bastillé de cinq pièces et deux demies de gueules chargé d'une roue de moulin d'or accostée de deux gerbes de blé du même.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2009[précision nécessaire] Jacques Chambon    
février 2009 mars 2014 Véronique Barale    
mars 2014 en cours
(au 9 avril 2014)
Yannick Masson[2] DVG  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2014, la commune comptait 265 habitants[Note 1], en diminution de 1,12 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : +2,35 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
413 285 575 413 553 567 563 578 570
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
544 517 453 493 491 488 453 440 444
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
417 435 386 325 323 305 277 269 235
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
230 224 229 233 243 255 280 268 265
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Le méandre de Queuille : méandre formé par la Sioule.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Queuille sur le site Géoportail (consulté le 28 novembre 2016).
  2. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 13 juillet 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.