Villeneuve-les-Cerfs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villeneuve.
Villeneuve-les-Cerfs
Pigeonnier, rue des Pigeonniers.
Pigeonnier, rue des Pigeonniers.
Blason de Villeneuve-les-Cerfs
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Maringues
Intercommunalité Communauté de communes Plaine Limagne
Maire
Mandat
Roland Genestier
2014-2020
Code postal 63310
Code commune 63459
Démographie
Population
municipale
534 hab. (2014)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 00′ 38″ nord, 3° 19′ 53″ est
Altitude Min. 311 m – Max. 401 m
Superficie 9,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Cerfs

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Cerfs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Cerfs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Cerfs
Liens
Site web villeneuve-les-cerfs.fr

Villeneuve-les-Cerfs est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Villeneuve-les-Cerfs est située au nord-est du département du Puy-de-Dôme.

Quatre communes sont limitrophes[1] :

Communes limitrophes de Villeneuve-les-Cerfs
Bas-et-Lezat Saint-Sylvestre-Pragoulin
Villeneuve-les-Cerfs Randan
Saint-Clément-de-Régnat

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

L'altitude de la commune varie entre 311 et 401 mètres[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route départementale 210, liaison de Clermont-Ferrand et de Thuret à Randan.

Les RD 63 et 223 relient Bas-et-Lezat à Randan, la première par le centre du village et continuant vers Puy-Guillaume, la seconde au nord de Randan. Le village des Pioliers est traversé par la RD 93. Il existe au nord une RD 435 continuant en direction de Biozat, dans l'Allier, et au sud une RD 431[1].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Aucune ligne du réseau Transdôme ne dessert la commune[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

En 2011, Villeneuve-les-Cerfs comptait 509 habitants[4]. Ce nombre étant compris entre 500 et 1 499, quinze membres sont élus au conseil municipal[5].

Le conseil municipal est composé de deux adjoints et de douze conseillers municipaux[VC 1].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours
(au 9 avril 2014)
Roland Genestier[6]   réélu en 2014

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Villeneuve-les-Cerfs dépendait du district de Riom en 1793 puis de l'arrondissement de Riom depuis 1801[2]. Par ailleurs, elle dépendait du canton de Randans (puis de Randan) de 1793[2] à 2015 ; à la suite du redécoupage des cantons du département, la commune est rattachée au canton de Maringues[7].

Au niveau judiciaire, elle relève de la cour administrative d'appel de Lyon, de la cour d'appel de Riom, de la cour d'assises du Puy-de-Dôme, du tribunal d'instance de Riom et des tribunaux administratif, de grande instance et de commerce de Clermont-Ferrand[8].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Villeneuve-les-Cerfs a fait partie, jusqu'en 2016, de la communauté de communes des Coteaux de Randan[9]. Celle-ci a fusionné le avec deux autres communautés de communes pour constituer la communauté de communes Plaine Limagne.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 534 habitants, en augmentation de 8,32 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
629 640 946 670 702 711 770 786 794
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
756 733 719 683 653 642 642 650 636
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
564 548 514 455 447 382 365 310 274
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
305 228 260 306 423 399 478 534 534
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Villeneuve-les-Cerfs dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Il n'existe aucune école.

Les collégiens se rendent à Maringues[13]. Les lycéens se rendent à Thiers, au lycée Montdory, pour les filières générales ou STMG, ou à Jean-Zay pour la filière STI2D[14]. La commune bénéficie d'une double sectorisation ; les élèves peuvent être scolarisés à Cusset, au lycée de Presles[15] (renommé lycée Albert-Londres).

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sport et Assiociation[modifier | modifier le code]

Société de chasse de Villeneuve Les Cerfs

Économie[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

La base permanente des équipements de 2014 recense un fleuriste[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Une nouvelle mairie a été construite, permettant un meilleur accueil du public (250 m2 contre 45). Cette réalisation a coûté 372 000 € hors taxes[17].
  • Il existe de nombreux pigeonniers à Villeneuve-les-Cerfs, et même une rue des Pigeonniers.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Site de la mairie[modifier | modifier le code]

  1. « Le conseil municipal » (consulté le 5 octobre 2016).

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Villeneuve-les-Cerfs sur Géoportail.
  2. a, b, c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Horaires TRANSDÔME 2017/2018 », Conseil départemental du Puy-de-Dôme (consulté le 18 septembre 2017). Rechercher « Villeneuve » dans le champ « Communes de départs ».
  4. « Populations légales 2011 de la commune de Villeneuve-les-Cerfs », Insee (consulté le 5 octobre 2016).
  5. Article L. 2121-2 du Code général des collectivités territoriales.
  6. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, 9 avril 2014 (consulté le 2 juin 2014).
  7. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme.
  8. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur annuaires.justice.gouv.fr, Ministère de la Justice (consulté le 5 octobre 2016).
  9. « Villeneuve les Cerfs », Communauté de communes des Coteaux de Randan (consulté le 5 octobre 2016).
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « SECTORISATION - DEPARTEMENT du PUY-DE-DÔME » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 19 août 2016).
  14. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 19 août 2016).
  15. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme - Communes limitrophes de l'Allier bénéficiant d'une double sectorisation pour le lycée » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 20 août 2016).
  16. « Base permanente des équipements : commerce » [zip], sur le site de l'Insee, .
  17. « Une mairie toute neuve à Villeneuve-les-Cerfs », Puy-de-Dôme en mouvement, Conseil départemental du Puy-de-Dôme, no 167,‎ , p. 25 (ISSN 1158-0720).