Bussières-et-Pruns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bussières.
image illustrant une commune du Puy-de-Dôme
Cet article est une ébauche concernant une commune du Puy-de-Dôme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Bussières-et-Pruns
Église.
Église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Aigueperse
Intercommunalité Communauté de communes Nord Limagne
Maire
Mandat
Josette Breysse
2014-2020
Code postal 63260
Code commune 63061
Démographie
Population
municipale
434 hab. (2014)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 00′ 26″ nord, 3° 13′ 58″ est
Altitude Min. 317 m – Max. 381 m
Superficie 11,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Bussières-et-Pruns

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Bussières-et-Pruns

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bussières-et-Pruns

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bussières-et-Pruns

Bussières-et-Pruns est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située au nord du département du Puy-de-Dôme, à 2,9 km au sud-est d'Aigueperse[1], à 16 km au nord-est du chef-lieu d'arrondissement Riom[2] et à 27,8 km au nord-nord-est du chef-lieu de département Clermont-Ferrand[3] à vol d'oiseau.

La commune est constituée de deux villages principaux : Bussières, chef-lieu où se trouvent la mairie et l'église, et Pruns, au nord-est.

Six communes sont limitrophes[4] :

Communes limitrophes de Bussières-et-Pruns
Aigueperse Montpensier Effiat
Bussières-et-Pruns Saint-Clément-de-Régnat
Aubiat Thuret

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Pruns est arrosé par le Buron, affluent de l'Allier, tandis que Bussières est bordé au sud par le ruisseau du même nom.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Bussières-et-Pruns est traversée par la route départementale 12, reliant Aigueperse (route départementale 2019, ancienne route nationale 9, et croisant son contournement appelé D 2009), située à 3,5 km au nord-ouest, et Thuret (D 210), à 5 km au sud-est. Elle croise la D 443, reliant le chef-lieu de la commune à Pruns (1,5 km), Effiat (5 km) et Vichy (24 km) au nord, Chazelles et Aubiat (6 km) au sud, puis la D 444 en direction de Saint-Clément-de-Régnat à l'est[4].

La gare ferroviaire la plus proche est située à Aigueperse.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 196 logements, contre 172 en 2008. Parmi ces logements, 82,1 % étaient des résidences principales, 5,3 % des résidences secondaires et 12,6 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 93,7 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 2,6 % des appartements[a 1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 82,2 %, en baisse par rapport à 2008 (85,8 %). Il n'existait aucun logement HLM loué vide[a 2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 9 avril 2014)
Mme Josette Breysse[5] DVD Retraitée

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 434 habitants, en augmentation de 4,58 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
761 783 798 837 961 893 875 927 966
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
946 893 868 790 787 749 745 741 736
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
732 693 663 541 566 530 477 402 424
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
396 382 320 333 347 306 393 422 434
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006 [9].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à soixante ans (20,2 %)[a 3] est en effet inférieur au taux national (24 %) et au taux départemental (26,2 %).

À l'inverse des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est inférieure à la population masculine. Le taux (49,5 %) est inférieur au taux national (51,6 %).

Pyramides des âges en 2013 en pourcentage
Commune de Bussières-et-Pruns[a 4]
Hommes Classe d’âge Femmes
1,4 
90 ans ou +
0,5 
7,1 
75 à 89 ans
7,7 
11,8 
60 à 74 ans
12 
16,9 
45 à 59 ans
20,6 
23 
30 à 44 ans
19,1 
16,9 
15 à 29 ans
20,5 
23 
0 à 14 ans
19,6 
Département du Puy-de-Dôme[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,5 
75 à 89 ans
10,6 
16 
60 à 74 ans
16,6 
20,8 
45 à 59 ans
20,1 
19,5 
30 à 44 ans
18,1 
19 
15 à 29 ans
17,5 
17,1 
0 à 14 ans
15,6 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Bussières-et-Pruns dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Il n'existe aucune école.

Les élèves poursuivent leur scolarité au collège d'Aigueperse[11], puis au lycée Virlogeux de Riom pour les filières générales et STMG ou au lycée Pierre-Joël-Bonté pour la filière STI2D[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2013, la population âgée de quinze à soixante-quatre ans s'élevait à 279 personnes, parmi lesquelles on comptait 70,4 % d'actifs dont 65,3 % ayant un emploi et 5,1 % de chômeurs[a 5].

On comptait 50 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 182, l'indicateur de concentration d'emploi est de 27,2 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi par habitant actif[a 6].

148 des 182 personnes âgées de quinze ans ou plus (soit 80,9 %) sont des salariés[a 7]. 16,3 % des actifs travaillent dans la commune de résidence[a 8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au , Bussières-et-Pruns comptait 21 entreprises : dix dans la construction et onze dans le commerce, les transports et les services divers[a 9].

En outre, elle comptait 25 établissements : trois dans l'industrie, dix dans la construction et douze dans le commerce, les transports et les services divers[a 10].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Au recensement agricole de 2010, la commune comptait dix-neuf exploitations agricoles. Ce nombre est en nette diminution par rapport à 2000 (23) et à 1988 (44)[13].

La superficie agricole utilisée sur ces exploitations était de 1 160 hectares en 2010, dont 1 087 ha sont allouées aux terres labourables et 73 ha sont toujours en herbe[13].

Commerce et services[modifier | modifier le code]

La base permanente des équipements de 2015 ne recense aucun commerce[14]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Au , la commune ne comptait aucun hôtel[a 11], camping[a 12] ou autre hébergement collectif[a 13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Bussières-et-Pruns ne compte aucun édifice ou objet inscrit ou classé aux monuments historiques ou à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bussières-et-Pruns Blason D'argent à la barre de gueules chargée de trois palmes d'or et accompagnée, en chef d'une branche de buis de trois pièces de sinople, et en pointe d'un prunier au naturel fruité de pourpre.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias
Blason à dessiner
D'or au gonfanon de gueules frangé de sinople, ledit gonfanon chargé en pointe d'une fasce d'argent surchargée de l'inscription « BUSSIERES ET PRUNS » en lettres capitales de sable, sommée à dextre d'une église d'argent essorée d'azur, à senestre d'une mairie d‘argent essorée de gueules, accompagnées de trois arbres au naturel deux en flancs et un au milieu, l'ensemble brochant sur une représentation du Puy de Dôme de sinople.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. LOG T2 – Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 – Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. POP T0 – Population par grandes tranches d'âges.
  4. POP T3 – Population par sexe et âge en 2013.
  5. EMP T1 – Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 – Emploi et activité.
  7. ACT T1 – Population de 15 ans ou plus ayant un emploi selon le statut en 2013.
  8. ACT T4 – Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  9. DEN T3 – Nombre d'entreprises par secteur d'activité au .
  10. DEN T5 – Nombre d'établissements par secteur d'activité au .
  11. TOU T1 – Nombre et capacité des hôtels au .
  12. TOU T2 – Nombre et capacité des campings au .
  13. TOU T3 – Nombre d'autres hébergements collectifs au .
  • Autres références :
  1. « Orthodromie entre Bussières-et-Pruns et Aigueperse », sur Lion 1906 (consulté le 2 mars 2016).
  2. « Orthodromie entre Bussières-et-Pruns et Riom », sur Lion 1906 (consulté le 2 mars 2016).
  3. « Orthodromie entre Bussières-et-Pruns et Clermont-Ferrand », sur Lion 1906 (consulté le 2 mars 2016).
  4. a et b Carte de Bussières-et-Pruns sur Géoportail (consulté le 2 mars 2016).
  5. Liste des maires 2014 [PDF], site de la préfecture du Puy-de-Dôme, 9 avril 2014 (consulté le 2 juin 2014).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département du Puy-de-Dôme (63) », Insee.
  11. « SECTORISATION - DEPARTEMENT du PUY-DE-DÔME » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme,‎ (consulté le 19 août 2016).
  12. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme,‎ (consulté le 19 août 2016).
  13. a et b « Données générales des exploitations ayant leur siège dans Bussières-et-Pruns commune », Ministère de l'Agriculture (consulté le 2 mars 2016).
  14. « Base permanente des équipements : commerce » [zip], Insee,‎ .