Saint-Quintin-sur-Sioule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Quintin-sur-Sioule
Rue principale (D 50) en directionde Marcillat et de Saint-Pardoux.
Rue principale (D 50) en direction
de Marcillat et de Saint-Pardoux.
Blason de Saint-Quintin-sur-Sioule
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Saint-Georges-de-Mons
Intercommunalité Communauté de communes Combrailles Sioule et Morge
Maire
Mandat
Daniel Coutière
2014-2020
Code postal 63440
Code commune 63390
Démographie
Population
municipale
369 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ 02″ nord, 3° 04′ 16″ est
Altitude Min. 306 m – Max. 504 m
Superficie 14,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saint-Quintin-sur-Sioule

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saint-Quintin-sur-Sioule

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Quintin-sur-Sioule

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Quintin-sur-Sioule
Liens
Site web saint-quintin-sur-sioule.fr

Saint-Quintin-sur-Sioule est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Saint-Quintin-sur-Sioule est située au nord du département du Puy-de-Dôme, à la frontière avec le département de l'Allier[SQS 1].

La commune est constituée de plusieurs hameaux dont Le Bourg, Le Faubourg, Chantemerle, Vialleix[SQS 1].

Cinq communes sont limitrophes de Saint-Quintin-sur-Sioule, dont deux dans le département limitrophe de l'Allier[1] :

Communes limitrophes de Saint-Quintin-sur-Sioule
Chouvigny (Allier) Ébreuil (Allier)
Saint-Gal-sur-Sioule Saint-Quintin-sur-Sioule
Marcillat Champs

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Sioule et les ruisseaux de la Chabanne et de la Cigogne[1].

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est située « à 42 kilomètres de Clermont-Ferrand, 27 kilomètres de Riom et de Vichy[SQS 1] », et à proximité de l'axe autoroutier Paris – Clermont-Ferrand, accessible depuis la route départementale 998 à Ébreuil en direction de Gannat et de Vichy (échangeur no 13 de l'A719).

Six routes départementales traversent le territoire communal[1] :

  • la D 50, reliant la D 998 à Ébreuil à la D 2144 à Saint-Pardoux, en passant par le centre du village, avec une antenne, la D 50a ;
  • la D 99, reliant le centre du village à Saint-Rémy-de-Blot ;
  • la D 207, vers Saint-Agoulin ;
  • la D 412, vers Champs ;
  • la D 506, vers le lieu-dit Vialleix.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé de deux adjoints[SQS 2].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2008 en cours Daniel Coutière[2]    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Au niveau administratif, Saint-Quintin-sur-Sioule dépendait du district de Montaigu en 1793 puis de l'arrondissement de Riom depuis 1801, ainsi que du canton de Menat de 1793[3] à mars 2015. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, la commune est rattachée au canton de Saint-Georges-de-Mons[4].

Au niveau judiciaire, elle dépend de la cour administrative d'appel de Lyon, de la cour d'assises du Puy-de-Dôme, de la cour d'appel et du tribunal d'instance de Riom et des tribunaux administratif, de grande instance et de commerce de Clermont-Ferrand[5].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Saint-Quintin-sur-Sioule fait partie jusqu'en 2016 de la communauté de communes du Pays de Menat, puis à partir du de la communauté de communes Combrailles Sioule et Morge[6].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 369 habitants, en augmentation de 12,16 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
680 731 798 773 790 835 882 902 992
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
970 944 959 1 000 1 014 956 944 942 954
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
877 818 745 599 555 520 490 462 369
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
304 262 248 263 285 280 306 337 369
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Quintin-sur-Sioule dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique[10]. Cette école fait partie d'un regroupement pédagogique intercommunal avec Marcillat, où sont scolarisés les élèves de maternelle ; ceux du CP au CM2 le sont à Saint-Quintin[SQS 3].

Les élèves poursuivent leur scolarité au collège Diderot d'Aigueperse[11], puis au lycée Virlogeux de Riom[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église.

Saint-Quintin-sur-Sioule compte un monument répertorié à l'inventaire des monuments historiques et un lieu répertorié à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Certains éléments du château de Saint-Quintin, édifié aux XIIIe et XIVe siècles, sont inscrits ou classés aux monuments historiques le 14 mai 1973[13]. Le parc a fait l'objet d'un pré-inventaire[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Antoine Brun (1881-1978), né à Saint-Quintin. Directeur de l'école du Breuil, maire du Breuil, conseiller général du canton de Lapalisse, il était astronome amateur, mais la qualité de ses observations et de ses travaux le firent reconnaître par la communauté scientifique, en France et à l'étranger.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Quintin-sur-Sioule Blason Parti d'azur et de gueules ; à l'agneau pascal d'argent, la tête contournée, brochant sur le tout.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Site de la mairie[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Chiffres clés et accès » (consulté le 25 mars 2016).
  2. « Composition du Conseil Municipal » (consulté le 25 mars 2016).
  3. « Le Syndicat Intercommunal de Regroupement Pédagogique » (consulté le 25 mars 2016).

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Carte de Saint-Quintin-sur-Sioule sur le site Géoportail.
  2. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 13 juillet 2014).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme », sur Légifrance (consulté le 25 mars 2016).
  5. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur annuaires.justice.gouv.fr, Ministère de la Justice (consulté le 25 mars 2016).
  6. Arrêté no 16-02965 du 19 décembre 2016 « prononçant la fusion des communautés de communes « Côtes de Combrailles » et « Manzat Communauté » étendue aux communes de : Blot L'Église, Lisseuil, Marcillat, Saint-Gal-sur-Sioule, Saint-Pardoux, Saint-Quintin-sur-Sioule, Saint-Rémy de Blot et Pouzol […] à compter du  », et arrêté rectificatif no 16-02982 du 22 décembre 2016, parus au recueil des actes administratifs no 63-2016-065 [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, 23 décembre 2016 (consulté le 23 décembre 2016), p. 127-139 et 143-145.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Annuaire : Résultats de recherche », sur education.gouv.fr, Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 25 mars 2016).
  11. « Sectorisation du département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 25 mars 2016).
  12. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 25 mars 2016).
  13. « Château de Saint-Quintin », notice no PA00092384, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « parc du château », notice no IA63000897, base Mérimée, ministère français de la Culture.