Canton de Saint-Gervais-d'Auvergne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Saint-Gervais-d'Auvergne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement(s) Riom
Chef-lieu Saint-Gervais-d'Auvergne
Conseiller général Michel Girard
2011-2015
Code canton 63 42
Disparition mars 2015
Démographie
Population 4 166 hab. (2012)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Superficie 261,44 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton de Saint-Gervais-d'Auvergne est une ancienne division administrative française située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte des communes du canton de Saint-Gervais-d'Auvergne
Carte des communes du canton.

Ce canton est organisé autour de Saint-Gervais-d'Auvergne dans l'arrondissement de Riom. Son altitude varie de 360 m (Ayat-sur-Sioule) à 803 m (Gouttières) pour une altitude moyenne de 681 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1842, les cantons de Manzat et de Saint-Gervais-d'Auvergne avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[1].

Les redécoupages des arrondissements intervenus en 1926 et 1942 n'ont pas affecté le canton de Saint-Gervais-d'Auvergne.

Le canton a été supprimé en 2015 à la suite du redécoupage des cantons du Puy-de-Dôme, appliqué le 25 février 2014 par décret : les 10 communes intègrent le nouveau canton de Saint-Éloy-les-Mines[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1835 1839 Jean-Pierre Alexandre
Pracros-Visignol
  Médecin, maire de Saint-Gervais
1839 1842 Gilbert-Joseph
Chabrol de Volvic[3]
Majorité
ministérielle
Ingénieur des Ponts et Chaussées, ancien Préfet de la Seine
Député de la Seine (1816-1823)
Député du Puy-de-Dôme (1824-1833)
1842 1863
(décès)
Michel Breschard   Juge de paix, propriétaire
1864 1871 Auguste Jean Robert   Avocat puis juge au Tribunal civil de Riom
1871 1886 Honoré Roux Gauche
républicaine
Avocat
Député (1871-1881)
1886 1908
(décès)[4]
Victor Bataille Gauche
radicale
Docteur en médecine
Sénateur (1900-1908)
Adjoint au maire de Saint-Gervais-d'Auvergne
1908[5] 1919 Etienne Maison Rad. Pharmacien
Maire de Saint-Gervais-d'Auvergne
Député (1910-1914)
1919 1923
(décès)[6]
Alexandre Pourtier Rad. Médecin à Saint-Gervais-d'Auvergne
1923[7] 1940 Félix Nénot PRS puis
SFIO puis
PSdF
Propriétaire
Maire de Saint-Priest-des-Champs
1945 1949 Jean-Marie Fondras PCF Agriculteur
Maire de Biollet (1945-1983)
1949 1961 Marc Jozancy RGR Médecin
1961 1967 M. Laroche SFIO  
1967 1973 Jean-Marie Fondras PCF Maire de Biollet (1945-1983)
1973 1979 Jules Lécuyer UDF-CDS Maire de Saint-Gervais-d'Auvergne
1979 1992 Robert Bernard PS Maire de Saint-Gervais-d'Auvergne
1992 1998 Lucien Gauvin UDF  
1998 2015 Michel Girard PCF Maire de Saint-Gervais-d'Auvergne depuis 2001

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Gervais-d'Auvergne groupait 10 communes et comptait 4 166 habitants en 2012 (population municipale).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Gervais-d'Auvergne
(chef-lieu)
63354 CC Cœur de Combrailles 1 314 (2014)
Ayat-sur-Sioule 63025 CC Cœur de Combrailles 148 (2014)
Biollet 63041 CC Cœur de Combrailles 333 (2014)
Charensat 63094 CC Cœur de Combrailles 512 (2014)
Espinasse 63152 CC Cœur de Combrailles 293 (2014)
Gouttières 63171 CC Cœur de Combrailles 363 (2014)
Sainte-Christine 63329 CC Cœur de Combrailles 140 (2014)
Saint-Julien-la-Geneste 63369 CC Cœur de Combrailles 125 (2014)
Saint-Priest-des-Champs 63388 CC Cœur de Combrailles 736 (2014)
Sauret-Besserve 63408 CC Cœur de Combrailles 174 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 072 6 157 5 094 4 630 4 282 4 158 4 212 4 153 4 166
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f187.image.r=cantons%201833
  2. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme, sur Légifrance (consulté le 1er mai 2014)
  3. Obligé au début de la Révolution, de faire campagne comme simple soldat, puis revenu dans sa famille, il fut emprisonné avec elle sous la Terreur; rendu à la liberté en 1795, il entra à l’École polytechnique, avec le numéro 1 (1er nivôse an IV), en sortit le premier deux ans après, fut nommé, le 28 germinal an IV, ingénieur des ponts et chaussées, et, le lendemain, membre de la commission des sciences et arts, adjoint à l'expédition d’Égypte, et membre de l'Académie de Gênes. Il se ménagea peu dans cette campagne, et le bruit de sa mort courut même à Paris. À son retour, il collabora au grand ouvrage qui fut publié sur l’Égypte par les soins de la commission, et fit paraître en outre un volume estimé Sur les mœurs et les usages des Égyptiens modernes. (source : http://la13regionmiltaire.pagesperso-orange.fr/par%20C.htm)
  4. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62532154/f2.item.r=canton.zoom
  5. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64791163/f7.item.r=canton.zoom
  6. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6475980s/f3.item.r=canton.zoom
  7. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6476045j/f20.item.r=canton.zoom
  8. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  9. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]