Pontaumur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Puy-de-Dôme
Cet article est une ébauche concernant une commune du Puy-de-Dôme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Pontaumur
L'orgue de l'église.
L'orgue de l'église.
Blason de Pontaumur
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Saint-Ours
Intercommunalité Communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans
Maire
Mandat
Charles Carrias
2015-2020
Code postal 63380
Code commune 63283
Démographie
Gentilé Pontaumurois
Population
municipale
714 hab. (2013)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 10″ nord, 2° 40′ 32″ est
Altitude Min. 525 m – Max. 755 m
Superficie 13,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Pontaumur

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Pontaumur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pontaumur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pontaumur
Liens
Site web 63283.campagnol.fr

Pontaumur est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Pontaumur est située à l'ouest du département du Puy-de-Dôme, « à 40 kilomètres » à l'ouest de Clermont-Ferrand[1].

Cinq communes sont limitrophes[2] :

Communes limitrophes de Pontaumur
Landogne Miremont
Pontaumur La Goutelle
Combrailles Cisternes-la-Forêt

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par le Sioulet dans lequel se jette la Saunade en aval du village.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route départementale 941 (ancienne route nationale 141) reliant Clermont-Ferrand à Limoges, et bénéficie d'un accès autoroutier (A89 à quinze kilomètres à l'est[1]).

Le territoire communal est également desservi par la route départementale 987 (ancienne route nationale 687) traversant l'ouest du département, entre Saint-Éloy-les-Mines et Bourg-Lastic[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Michel de Montaigne passa à Pontaumur (« Pont-à-Mur » dans son Journal de voyage) en novembre 1580 pour se rendre au puy de Dôme[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal comprend quinze élus[4], dont quatre adjoints[5], élus pour le mandat 2014-2020.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1974   Pierre Gironnet    
2001   Thierry Chassaing    
mars 2008 2015 Nicole Kacedan[6]    
2015 en cours Charles Carrias    

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec Niederwerth (Allemagne).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Pontaumurois[7].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 714 habitants, en diminution de -5,56 % par rapport à 2008 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 365 1 160 1 347 1 786 2 085 1 957 1 908 1 901 1 987
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 804 1 749 1 724 1 728 1 720 1 182 1 142 1 079 1 017
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 006 1 011 938 809 753 774 808 773 723
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2013
816 813 866 906 859 769 755 732 714
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Pontaumur dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique[12].

Il existe aussi un collège (Pierre-Gironnet), géré par le département[13], ainsi que le lycée professionnel agricole des Combrailles[14].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Pontaumur a été dotée d'un orgue moderne inspiré de celui d'Arnstadt (Thuringe). Cet orgue, particulièrement adapté à l'exécution des œuvres de Jean-Sébastien Bach, a été conçu et installé en liaison avec le développement du Festival Bach en Combrailles par le facteur d'orgue François Delhumeau ; il a été inauguré le par Marie-Claire Alain et Gottfried Preller, organiste à Arnstadt.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mot du maire, en page d'accueil du site de la mairie (consulté le 4 mars 2017).
  2. a et b Géoportail (consulté le 4 mars 2017).
  3. Jean Anglade, Les Grandes Heures de l'Auvergne, Paris, Librairie Académique Perrin, 1977 (réédition 1997, ISBN 2-262-01290-3), p. 23 : « Il coucha ce même soir à « Pont-à-Mur » sans avoir vu grand-chose du paysage, à cause du froid et de la neige. Il avoue d'ailleurs : « Ma tête n'était pas bien. » »
  4. « Le Conseil Municipal », sur le site de la mairie (consulté le 4 mars 2017).
  5. « Le Maire et ses Adjoints », sur le site de la mairie (consulté le 4 mars 2017).
  6. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 13 juillet 2014).
  7. « Présentation de la commune », sur le site de la mairie (consulté le 4 mars 2017).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  12. « École élémentaire publique », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 4 mars 2017).
  13. « Collège Pierre Gironnet », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 4 mars 2017).
  14. « EPLEFPA des Combrailles - Site de Pontaumur », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 4 mars 2017).