Safi (Maroc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Safi)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Safi Page d'aide sur l'homonymie.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Safi (Maroc)
ⴰⵙⴼⵉ
Noms
Nom amazighe ⴰⵙⴼⵉ
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Marrakech-Safi
Coordonnées 32° 17′ Nord 9° 14′ Ouest / 32.283333333333, -9.2333333333333

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Safi (Maroc)

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Safi (Maroc)

Safi (Berbère : Asfi, ⴰⵙⴼⵉ ; Arabe : آسفي ; Portugais : Safim) est une ville dans l'ouest du Maroc sur l'océan Atlantique. Capitale de la province de Safi, Safi a une population de 345 890 (recensement de 2014[réf. nécessaire]), mais est aussi le centre d'une agglomération qui compte environ 793 000 habitants (1987[réf. nécessaire]). La ville était sous protectorat de l'empire portugais (1488-1541). La forteresse construite par Vasco da Gama pour protéger la ville, sous la domination portugaise, est toujours là aujourd'hui. Safi est le principal port de pêche pour le pays et son industrie, et exporte phosphate, textile et céramique.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Safi est l'un des sites d'atterrissage pour l'opération Torch.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Vue de Safi, 1508.

Le nom de la ville tel qu'il est prononcé localement est « Asfi », qui a été latinisé en « Safi » et « Safim » sous domination portugaise. « Asfi » signifie inondation ou estuaire de la rivière en berbère et vient de la racine berbère « sfi / de sfey » qui signifie inonder, renverser ou de verser. Les Berbères (Thyamiaterion ou Carcunticus) de Safi commerçaient dans les villes côtières avec les Carthaginois. C'est près de Safi qu'a été trouvé le plus vieil ossement berbère. Safi peut aussi tirer son nom du mot arabe de dialecte tunisien « Assafah »[réf. nécessaire], qui signifie « Oh, malchance ».

Géographe du XIe siècle, Al-Idrisi a donné une explication apparemment fausse[réf. nécessaire] à l'origine du nom « Asfi ». Il le reliait au mot arabe « Asaf » (regret), ou « Asafi » (mon grand regret). Il fonde cette affirmation sur une étrange histoire à propos de certains marins de al-Andalus, qui avaient navigué pour découvrir l'autre bout de l'océan Atlantique. Ils s'étaient perdus et avaient débarqué sur une île où les indigènes les avaient capturés et renvoyés sur leurs navires les yeux bandés. Les navires avaient fini sur les rives du « Asfi ». Les habitants avaient aidé les marins perdus et leur avaient dit qu'ils étaient à deux mois de navigation de leur terre natale al-Andalus. En entendant cela l'un des marins répondit en disant : « Wa Asafi » (« Oh mon grand regret »). Al-Idrisi écrit que depuis cette époque la ville porterait le nom d'« Asafi ». Cette histoire est réputée être une légende[réf. nécessaire] et une explication peu probable de l'origine du nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Safi, sous le nom Safim (Zaffim ou Asfi), est l'une des plus anciennes villes du Maroc. Sa date de fondation est inconnue. Selon l'historien Mohammed al-Kanuni, Safi doit être identifié avec le Thymiaterion ancien ou Carcunticus et a été fondée par le carthaginois Hannon, au cours de son périple raconté par Pline l'Ancien .

Sous les Almohades, la ville a fonctionné comme port important de la capitale Marrakech.

La ville était sous règle portugaise entre 1488 et 1541. On[Qui ?] pense que les Portugais l'ont abandonnée aux Saadiens, qui étaient en guerre avec eux, car la ville était difficile à défendre des attaques terrestres. La forteresse portugaise, construite pour protéger la ville, est toujours là aujourd'hui.

Après 1541, la ville a joué un rôle majeur au Maroc, comme l'un des plus sûrs et des plus grands ports maritimes du pays. De nombreux ambassadeurs auprès des Saadiens et des Alaouites, dynasties régnantes depuis le XVIe siècle, sont venus au Maroc via Asfi. Sa proximité de Marrakech, alors capitale du Maroc, a contribué à élargir le commerce maritime dans la ville. Louis de Chénier, consul de la juridiction française au Maroc en 1767, a rapporté que la ville était le seul port utilisable à l'époque.

Une marin français captif, Hippolyte Bernard Bidé de Maurville, qui a écrit le récit de son séjour au Maroc dans son livre datant de 1765, Relations de l'affaire de Larache, signala la présence d'un nombre important de maisons de commerce étrangères dans la ville : néerlandaises, danoises, britanniques et françaises.

Après que le sultan Mohammed ben Abdallah construisit la ville de Mogador, il interdit le commerce extérieur dans tous les ports marocains, sauf dans sa ville nouvellement construite. Par conséquent, Safi a cessé de jouer un rôle de premier plan dans le commerce marocain.

Le saint patron de Safi est Abou Mohammed Salih.

Population[modifier | modifier le code]

Les habitants sont composés de Berbères et Arabes descendants de :

  • Berbères qui vivaient dans la région avant la fondation de la ville ;
  • Berbères qui sont venus plus tard, de la plaine au sud de la région ;
  • une tribu arabe, les « Abda ». Ils descendent de la tribu Banu Hilal de Tunisie, et ont été installés dans la région au XIIe siècle. Ils ont engendré les Bhatra et les Rabiaa ;
  • Safi par satellite.
    une autre tribu arabe, les « Ahmar ». Ils descendent de la tribu Maqil d'Algérie, qui était marocaine autrefois.

À noter également que Safi avait une grande communauté juive, qui a émigré[réf. nécessaire] en France aujourd'hui, le Canada ou Israël. À l'époque, elle représentait plus de 20 % de la population.

Sport[modifier | modifier le code]

OCS Olympique Safi 2010 2011 team.jpg

Le football et le rugby sont des sports populaires à Safi. L'équipe locale de football, l'Olympique Club de Safi, a été en compétition en première division au Maroc, le Botola, depuis 2004.

L'Union Rugby est l'une des meilleures équipes du Maroc, après avoir remporté la « Coupe du Trône » à plusieurs reprises.

Abderrazak Hamed Allah, meilleur buteur de la ligue du Qatar depuis 2015, et de la Botola auparavant, est né à Safi.

Éducation et Culture[modifier | modifier le code]

Safi a vu naître plusieurs personnalités :

Ensa De Safi.

Climat[modifier | modifier le code]

Safi a un climat méditerranéen.

Les données climatiques pour Safi
Mois Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Annuel
Température moyenne haute (° C) 18,2 19,0 20,6 21,3 23,3 24,6 28,8 29,2 27,6 25,2 21,6 18,8 23,2
Moyenne quotidienne (° C) 13,0 13,8 14,9 16,0 18,3 20,3 23,7 24,1 22,6 20,0 16,6 13,7 18,1
Moyenne basse (° C) 7,7 8,5 9,2 10,8 13,3 16,0 18,5 18,9 17,5 14,8 11,6 8,5 12,9
Moyenne des précipitations (mm) 79,2 67,4 45,4 44,5 16,8 4,0 0,3 0,3 4,3 42,7 92,1 91,5 488,5
Moyenne de jours de précipitations 12,4 10,1 9,8 9,5 5,1 1,6 0,4 0,4 1,8 6,5 10,1 12,3 80,0
Moyenne d'heures d'ensoleillement 205,5 208,5 258,7 277,8 314,4 298,0 325,8 316,5 263,0 243,6 204,1 198,7 3 116,6
Source : NOAA

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]