Taounate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article se réfère à la ville de Taounate; pour la province, voir province de Taounate.
Taounate
تاوْناتْ
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Fès-Meknès
Province Taounate
Démographie
Population 36 587 hab. (2008)
Densité 6,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 32′ 09″ nord, 4° 38′ 24″ ouest
Superficie 5 585 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Taounate

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Taounate

Taounate  (en arabe : تاونات‎‎ en tamazight : Tawnat ⵜⴰⵡⵏⴰⵜ ), est une ville qui se situe au nord du Maroc, à 67 km de la ville de Fès, où se trouve la plus grande réserve d'eau du pays. Taounate a été érigée en 1977 comme siège de la Province de Taounate. Elle est située dans la région de Fès-Meknès.

Informations générales[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la ville de Taounate remonte, dit-on, au temps des Almohades. A cette époque (XIIe ou XIIIe), trois tribus, les Meziah, les Jaia et les Rghiwa ont quitté la ville de Moulay Idriss Zerhoun, et sont venues habiter Taounate. Le vocable Taounate signifierait la haute en berbère.

La zone abrite plusieurs kasbah, témoin notamment du passage des almoravides comme la Kasbah du Jbal Amargu[1].

Culture et société[modifier | modifier le code]

Taounate est l'une des principales villes du pays Jbala au Maroc. Les Jbala comme leur nom l'indique, sont les « montagnards » ou « les habitants des montagnes ». Ce nom qui se réfère plutôt à la géographie qu'à un aspect ethnique donné, est passé pourtant pour une identité culturelle vu leur nombre important et leur espace géographique étendu, comparé aux autres « Montagnards » du Maroc. Les Jbalas furent arabisés dès le XIe siècle après l’arrivée des Idrissides ce qui explique le caractère pré-hilalien de leur parler.

Par ailleurs, la province compte un artisanat diversifié avec le tissage à Oulad Azam (les Azamis ou les Yazami), la vannerie à Moulay Bouchta El Khammar, le travail du bois à Bni Oulid et la poterie à Aslas.

Ressources hydrauliques[modifier | modifier le code]

Barrage Idriss 1er[modifier | modifier le code]

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Grand lac de barrage (5 700 ha) sur l'oued Inawen, mis en eau en 1973. Il est allongé E-W sur environ 16 km. Ses versants sont constitués de collines marneuses cultivées et sans végétation naturelle. Ses bords sinueux montrent par endroits (amont surtout) des marges vaseuses ou graveleuses sans macrophytes. Vers sa limite Est, une végétation basse couvre de larges espaces du lit de l'oued Inawen, où s'observent souvent des grues.

Les eaux sont relativement chargées en nutriments, souvent turbides; leur température varie entre 10 et 28 °C et le pH entre 7,5 et 8,5. La faune invertébrée, encore mal étudiée, est relativement pauvre (p. ex. le zooplancton se compose d'une dizaine d'espèces).

Flore[modifier | modifier le code]

La végétation de ce milieu artificiel est peu intéressante, exception faite d'une large prairie couvrant le lit de l'oued Inawen, en amont de la retenue.

Faune[modifier | modifier le code]

Le peuplement naturel de poissons fut constitué de barbeaux (encore abondants) et d'anguilles et aloses (éteintes); le peuplement introduit se compose de 6 espèces: la Carpe commune, le Black-bass, le Blue-gill, le Sandre, le Rotengle et, d'introduction récente, la Carpe argentée.

Une quarantaine d'espèces d'oiseaux signalées en hivernage, pour un total ne dépassant pas les 4000 oiseaux. Les plus réguliers sont : la Mouette rieuse (jusqu'à 1800), le Colvert (1000), la Sarcelle d'hiver (300), le Pilet (200), le Siffleur (200), le Souchet (50), la Foulque macroule, le Grèbe huppé (150), le Milouin (120), le Tadorne casarca (10), le Tadorne de Belon (40), la Grue cendrée (700), la Cigogne blanche (24), le Héron cendré (120), l'Aigrette garcette (20) et les Limicoles (<1000 individus : Pluvier doré, Bécasseau variable, Bécasseau minute, Grave-lot à collier interrompu, Petit Grave-lot, Vanneau huppé, Œdicnème criard, Avocette, Bécassine des marais, Échasse blanche, Chevalier guignette, Chevalier gambette). Se voient aussi fréquemment et en faibles effectifs: le Grèbe castagneux, le Fuligule morillon, le Grand Cormoran, le Cormoran huppé, le Goéland brun et le Busard des roseaux, sans oublier quelques présences accidentelles, mais intéressantes: Spatule blanche (3), Grèbe à cou noir (1), Balbuzard pêcheur (1).

Barrage Al Wahda[modifier | modifier le code]

Al Wahda Dam (Morocco)
Barrage d'Al Wahda Al Wahda Dam, Morocco

La retenue du barrage d'Al Wahda est la plus grande au Maroc, elle est située entre Taounate, Ouazzane et Sidi Kacem sur Oued Ouergha. Barrage Al Wahda est le plus grand barrage du Maroc et le second d’Afrique. Un endroit idéal pour se détendre, pêcher ou pique-niquer dans la splendeur naturelle de ce grand lac artificiel. C’est également un lieu serein où se promener, respirer de l’air frais et prendre plaisir à être en plein air avec toute votre famille ou entre amis[3].

Communes rattachées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Ain Aicha
  • Aïn Dardr
  • Ain Gdah
  • Ain Maatouf
  • Ain Mediouna
  • Beni Kissane
  • Beni Korra
  • Beni Oulid
  • Broumiyin
  • Chkoubiine
  • Galaz
  • Ghafsaï
  • Karryat Ba Mohmed
  • Metioua
  • Mezzyat
  • Moulay Abdelkrim
  • Moulay Bouchta El Khammar
  • Oulad Ayyad
  • Oulad Daoud
  • Ouartzagh
  • Ras El Ouad
  • Rghioua
  • Senhaja
  • Sidi Ahmed El Hajj
  • Tahar Souk
  • Tissa

Site(s) touristique(s) et monument(s)[modifier | modifier le code]

Clubs de football[modifier | modifier le code]

  • Union Sportive de Taounate (USTA)

Stades[modifier | modifier le code]

  • Stade de 16 novembre (R'mila)

Personnalités[modifier | modifier le code]

Sont nés ou sont originaires de Taounate :

Notes et références[modifier | modifier le code]

porquoi la carte du maroc n'as pas complete le sahara et marocaine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]