Vahid Halilhodžić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vahid Halilhodžić
Vahid Halilhodzic 2008.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Algérie Algérie
Biographie
Nom Vahid Halilhodzic
Nationalité Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Drapeau de la France France
Naissance (61 ans)
Lieu Jablanica, Bosnie-Herzégovine, Yougoslavie
Période pro. 1968-1987
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1968-1971 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Turbina Jablanica 097 0(29)
1971-1981 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie FK Velež Mostar 387 (189)
1981-1986 Drapeau : France FC Nantes 185 0(96)
1986-1987 Drapeau : France Paris SG 041 0(24)
Total 710 (338)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1976-1985 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 015 00(8)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1990-1992 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie FK Velež Mostar 22v 15n 32d
1993-1994 Drapeau : France AS Beauvais 10v 19n 13d
1997-1998 Drapeau : Maroc Raja Casablanca 28v 14n 3d
1998-2002 Drapeau : France Lille OSC 79v 44n 36d
2002-2003 Drapeau : France Stade rennais 15v 10n 18d
2003-2005 Drapeau : France Paris SG 28v 21n 14d
2005-2006 Drapeau : Turquie Trabzonspor 12v 5n 9d
2006 Drapeau : Arabie saoudite Ittihad Djeddah 7v 1n 2d
2008-2010 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 12v 9n 1d
2010-2011 Drapeau : Croatie Dinamo Zagreb 24v 4n 4d
2011- Drapeau : Algérie Algérie 16v 4n 5d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour :

Vahid Halilhodžić est un ancien footballeur de nationalité bosnienne, reconverti en entraîneur, né le à Jablanica, en Yougoslavie, aujourd'hui en Bosnie-Herzégovine.

Depuis 1995, il possède la nationalité française[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Vahid Halilhodzic

C'est à Mostar en Bosnie-Herzégovine, alors en Yougoslavie, que Vahid se révèle dans les années 1970. Le Velez Mostar est alors une des équipes phares du championnat yougoslave et pratique un football très offensif. À la pointe de l'attaque du Velez, Vahid s'affirme comme l'un des meilleurs attaquants d'Europe. Vahid aura toutefois moins de réussite en équipe nationale, régulièrement barré par les joueurs évoluant dans les grands clubs serbes ou croates.

Conformément à la loi en vigueur à cette période en Yougoslavie, Vahid doit attendre d'avoir 28 ans et d'avoir accompli ses obligations militaires pour partir dans un club étranger. De manière assez inattendue, il débarque ainsi au FC Nantes en 1981. Après une période d'adaptation délicate, Vahid parvient à s'adapter au jeu nantais prôné par l'entraîneur Jean-Claude Suaudeau. L'aventure nantaise est une réussite pour Vahid, qui non seulement devient champion de France mais est également sacré meilleur buteur à deux reprises (en 1983 et 1985). Après cinq saisons sur les bords de l'Erdre, Vahid part ensuite terminer sa carrière de joueur au Paris Saint-Germain.

Parcours en tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Sa carrière de joueur derrière lui, Vahid retourne avec sa famille à Mostar où il possède un bar, puis à partir de 1990, devient directeur sportif du Velez, son équipe de cœur. Mais à partir de 1992, la Yougoslavie est déchirée par la guerre civile. Après avoir envoyé sa famille se réfugier en France, Vahid échappe lui-même de très peu à la mort. En 1993, il revient à son tour en France, où il devient le temps d'une saison l'entraîneur du modeste club de l'AS Beauvais, alors en deuxième division. La saison est rude, mais il parvient à maintenir le club de l'Oise en D2.

À l'issue d'une période de presque trois ans de chômage, sur les conseils de Henri Michel (sélectionneur de l'équipe du Maroc et ancien équipier de Vahid à Nantes), il part entraîner le Raja Casablanca, avec lequel il remporte la Ligue des Champions de la CAF et écrase le championnat du Maroc (meilleure attaque et meilleure défense). Ces succès donnent une stature nouvelle à Vahid, qui revient en France pour entraîner le LOSC. D'une équipe de Ligue 2, il parvient à faire en l'espace de seulement deux saisons une équipe qui joue la Ligue des Champions. Fameux pour ses méthodes mettant en perspective des valeurs telles que la rigueur professionnelle et le dévouement, il apparaît comme un entraineur respecté par ses joueurs et par ses dirigeants. Il deviendra ainsi celui que l'on surnomme désormais Coach Vahid et également l'un des entraîneurs les plus réputés de France.

Après quatre saisons à Lille, il débarque le 14 octobre au Stade rennais à la place de Philippe Bergeroo limogé, dans la peau du sauveur et parvient à éviter au club de descendre en seconde division. Cela lui vaut de rejoindre le Paris Saint-Germain à l'été 2003. Contre toute attente, le club de la capitale renoue avec le succès en réalisant l'une des meilleures saisons depuis bien longtemps (victoire en Coupe de France, deuxième du championnat). Après cette 1re saison réussie, le PSG voit partir des cadres du club (Heinze, Sorin, Fiorèse, Déhu ...), et voit arriver de nouveaux joueurs (Armand, Rothen, Yepes ...). Les résultats ne sont donc pas les mêmes que lors de la première saison sur le banc du PSG de « Coach Vahid » qui sera limogé le 8 février 2005, cinq jours avant un match de Coupe de France face à Bordeaux.

Vahid Halilhodzic

D'octobre 2005 à juin 2006, Vahid entraîne le club turc de Trabzonspor qu'il mène à la 4e place du championnat turc, derrière les trois monstres sacrés du football turc que sont le Besiktas Istanbul, Galatasaray et Fenerbahçe. Il qualifie ainsi une nouvelle fois un club en Coupe d'Europe. Cependant il décida de quitter la Turquie car il souhaitait par dessus tout retrouver un défi à accomplir en France.

Cinq mois après avoir débarqué en Arabie saoudite, l'ancien entraîneur du LOSC et du PSG a été remercié par le club d'Al-Ittihad. La défaite de ses troupes en Coupe arabe ajoutée à des difficultés d'adaptation scella le sort du technicien bosnien en terre saoudienne.

Équipe de Côte d'Ivoire[modifier | modifier le code]

Vahid Halilhodzic

En mai 2008, il devient sélectionneur de l'équipe nationale de Côte d'Ivoire. Il permit à la Côte d'Ivoire de se qualifier pour la CAN 2010 en Angola, ainsi que pour la Coupe du Monde 2010 grâce à un parcours sans fautes (5 victoires et un nul).

Au bout de deux ans sans concéder la moindre défaite sur 24 matches, il est sévèrement démis de ses fonctions à la suite de l'élimination surprise de la Côte d'Ivoire lors des quarts de finale de la CAN 2010 par l'Algérie, 3-2 (après prolongations).

Dinamo Zagreb[modifier | modifier le code]

Le Président de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo et Vahid Halilhodzic

Le 16 août 2010, il signe un contrat de deux ans et demi avec le club croate du Dinamo Zagreb, avec pour mission d'améliorer les résultats du club de la capitale, sixième au bout de 4 journées de championnat. Il permettra à ce club de devenir champion de Croatie pour la sixième saison consécutive, et ce dès la 26e journée du championnat[2]. Malgré ces bons résultats et le contrat de deux saisons qui le liait au club, il décide d'en partir avant même la fin de la première saison, le 6 mai 2011[3]. La raison de ce départ précipité serait une dispute entre lui et le président du club, lors de la mi-temps du match de championnat joué le 6 mai 2011 (entre le Dinamo Zagreb et l'Inter Zapresic)[4],[5].

Équipe d'Algérie[modifier | modifier le code]

Vahid Halilhodzic

Le , la Fédération algérienne de football engage Vahid Halilhodzic comme sélectionneur de l'équipe nationale d’Algérie pour trois années à partir du 1er juillet 2011. Il commence son premier match avec les fennecs par un match nul 1-1 pour la CAN 2012 et enchaîne par une victoire de 2-0 contre la Centrafrique.

Il commence l'année 2012 avec une victoire en match amical contre la Tunisie (1-0), et une autre pour la qualification de la CAN 2013 contre la Gambie au match-aller (2-1) et au retour (4-1). Il enchaîne par une victoire (3-0) contre le Niger en match amical et une victoire (4-0) contre le Rwanda pour les qualifications de la coupe du monde 2014. Il réussit à qualifier l'Algérie à la Coupe d'Afrique des nations 2013 en battant la Libye au match aller (1-0) et au retour (2-0). Le 19 Novembre 2013,il qualifie l'Algérie pour la Coupe du Monde au Brésil en 2014.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le joueur[modifier | modifier le code]

L'entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Saïd Fellak, « Vahid Halilhodžić : La face cachée de la vie de Coach Vahid ! » sur bhinfo.fr, consulté le 10 décembre 2012
  2. « Le Dinamo Zagreb encore sacré », sur lequipe.fr,‎ 23 avril 2011 (consulté le 7 juin 2011)
  3. « Halilhodzic quitte le Dinamo Zagreb », sur lequipe.fr,‎ 6 mai 2011 (consulté le 7 juin 2011)
  4. « 900 000 euros pour Halilhodzic », sur lequipe.fr,‎ 25 mai 2011 (consulté le 7 juin 2011)
  5. « Stupeur ! Vahid Halilhodzic quitte le Dinamo Zagreb », sur lavoixdessports.com,‎ 9 mai 2011 (consulté le 7 juin 2011)
  6. La Légion d'honneur pour Vahid. L'entraîneur du PSG, a été nommé hier chevalier de la Légion d'honneur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]