Trabzonspor Kulübü

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le club de football masculin. Pour le club de football féminin, voir Trabzonspor (féminines).

Trabzonspor Külübu

Logo du Trabzonspor Külübu
Généralités
Nom complet Trabzonspor Külübu
Surnoms Bordo-Mavi (grenat-bleu)
Fondation 2 août 1967
Couleurs Grenat et bleu
Stade Hüseyin Avni Aker
(24 169 places)
Siège Mehmet Ali Yilmaz
Tesisleri Havaalani Alti
61080 Trabzon
Championnat actuel Spor Toto Süper Lig (D1)
Président Drapeau : Turquie İbrahim Hacıosmanoğlu (tr)
Entraîneur Drapeau : Bosnie-Herzégovine Vahid Halilhodžić
Joueur le plus capé Drapeau : TurquieŞenol Güneş (424)
Meilleur buteur Drapeau : TurquieHami Mandıralı (256)
Site web trabzonspor.org.tr (tr)(en)
Palmarès principal
National[1] Championnat de Turquie (7)
Coupe de Turquie (8)
Supercoupe de Turquie (8)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Turquie de football 2013-2014
0

Le Trabzonspor Külübu (couramment abrégé Trabzonspor ou encore Trabzon et par TS au tableau de score à la télévision) est un club turc de football fondé en 1967 par la fusion de plusieurs clubs locaux et basé à Trabzon (l'ancienne Trébizonde). Le club joue depuis sa création au Stade Hüseyin Avni Aker[2], ses couleurs sont le bleu et le grenat.

Jusqu'en 2010 et la victoire de Bursaspor, Trabzonspor était le seul club en dehors d'Istanbul à avoir remporté le titre national. Il fait ainsi partie du « Big Four » aux côtés de Galatasaray SK, de Fenerbahçe SK, et du Beşiktaş JK, tous trois clubs stambouliotes.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1967 : fondation du club
  • 1976 : le club remporte son premier titre national[3]

Fondation du club[modifier | modifier le code]

Lors de la fondation de la République de Turquie en 1923, à Trabzon existait quatre clubs : İdmanocağı, İdmangücü, Necmiati et Trabzon Lisesi. Ces derniers étaient en compétition les uns contre les autres dans la ligue régional de la mer Noire. À partir de 1923, İdmanocağı et İdmangücü étaient reconnus comme les pires rivales de la ville de Trabzon, jusqu’à dire que ces clubs étaient encore plus rivaux que Fenerbahçe et Galatasaray à Istanbul.

Le football a une telle importance auprès des habitants de la ville, que la rivalité entre ces deux clubs séparent la ville en deux avec d’un côté les rouge et jaune du İdmanocağı et de l’autre les vert et blanc du İdmangücü. Au point que les matchs à domicile ne sont plus joués à Trabzon mais à Ankara et Istanbul.

Au début de la saison 1962-1963, le Président de la Fédération turque de football, Orhan Şeref Apak, a demandé à la ville de Trabzon de fusionner leurs clubs de football en une équipe représentative qui serait compétitive en deuxième division turque. Toutefois, en raison de leur rivalité, la municipalité de Trabzon échoua à faire cohabiter İdmanocağı et İdmangücü, et ce malgré les réunions à répétions entre clubs et la ville pour trouver un accord. Ils en seront incapables, jusqu’en 1967.

Au lieu de cela, İdmanocağı fusionnera le 21 juin 1966 avec Martıspor et Yıldızspor. Ils commencent à porter des kits jaune et rouge et évoluent en deuxième division. Ils finiront à la huitième place dès leur première saison et finaliste contre Eskişehirspor dans le Başbakanlık Kupası (Coupe du Premier ministre). Un mois plus tard, İdmangücü, Karadenizgücü, Martıspor et Yolspor forment le Trabzonspor Kulübü. Les couleurs du club sont alors le rouge et le blanc.

İdmanocağı se prononce contre une telle fusion et poursuit en justice le Trabzonspor nouvellement créé. Ulvi Yenal, directeur général de la Fédération turque de football à cette époque, décide d’intervenir et annonce que ni İdmanocağı ni İdmangücü seraient acceptés en deuxième division si ces derniers continuaient à se faire la guerre. Yenal donna à la ville de Trabzon un ultimatum, il fallait absolument créer une équipe unique qui représenterait la ville de Trabzon en première division, pour cela İdmanocağı et Trabzonspor devaient s’unifier. En fin de compte, İdmanocağı et İdmangücü décident de s’unir avec Karadenizgücü et Martıspor pour devenir le Trabzonspor Kulübü officiellement le 2 août 1967.

Construction d'un solide palmarès[modifier | modifier le code]

Le club accède à la première division en 1974. Très rapidement, Trabzonspor rivalise avec les clubs stambouliotes. Dès sa deuxième saison parmi l'élite, en 1976, les « Bleus et Grenats » obtiennent le premier titre obtenu par un club anatolien, mettant fin à la domination d'Istanbul sur le palmarès du championnat national. Il s'ensuit alors une décennie prolifique. Le club décroche 6 titres de champion et 3 coupes nationales, en à peine neuf saisons. Il est alors le leader incontesté du football de club en Turquie (à l'aune des trophées s'entend).

Puis, même si le club reste dans le premier tiers du classement, plus un trophée ne vient garnir la vitrine du club. Il faut attendre 1992 et sa victoire en coupe de Turquie, pour trouver trace de Trabzonspor dans les palmarès. En 1995, les « Bleus et Grenats » réussissent une excellente saison. Ils terminent second du championnat et remportent leur coupe nationale.

L'année suivante, les Anatoliens terminent encore second, puis le club régresse peu à peu. Pourtant durant trois saisons de 2003 à 2005, le club retrouve du lustre en remportant deux coupes nationales et en terminant deux fois sur la seconde marche du podium du championnat.

Il faut attendre la saison 2009-2010 pour voir Trabzonspor gagner un nouveau trophée, la coupe de Turquie[4].

Lors de la saison 2010-2011, le Fenerbahçe et le Trabzonspor terminent en tête du classement avec 82 points. Le club stambouliote est sacré champion, même si la saison est entachée par un scandale de corruption.

Supporters[modifier | modifier le code]

Bien qu'une grande partie du soutien au Trabzonspor est attirée par la population locale de Trabzon ; dont ils en sont fiers du fait que les citadins de Trabzon sont majoritairement pour le club de leur ville, alors que dans toute la Turquie les citoyens sont majoritairement pour les clubs stambouliotes, mais ils restent extrêmement bien soutenus dans le reste de la Turquie eux aussi. Ceci est principalement dû au fait qu'elle est la seule équipe anatolienne qui tente de contrer l'énorme domination des équipes d'Istanbul (Galatasaray SK, Fenerbahçe SK et Beşiktaş JK).

Ils ont l'appui de groupes fanatiques tels que Gurbetçi Gencler, Çılgınlar, Trabzonlu Gençler, Farozlular, Vakfikebirliler, 1461 Meydan. Ces groupes reçoivent souvent des billets gratuits aux matchs se jouant à domicile, ce qui contribue à Trabzonspor d'avoir plus de soutien des supporters fanatiques.

Le stade est plein à craquer à chaque matchs et ce même lors des déplacements[5],[6]. Le club a eu une amende de 5 000 livres turque pour avoir accepté des supporters du Trabzonspor au delà de la capacité du stade, lors du derby contre le Galatasaray qui se jouait au Avni Aker à Trabzon[7].

Le record de supporter de Trabzonspor reste néanmoins le match en extérieur se jouant la saison 2010/2011 contre İstanbul BB au Stade Olympique d'Atatürk avec 61 000 supporters.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tournois nationaux[modifier | modifier le code]

Tournois internationaux officiels[modifier | modifier le code]

Effectif actuel 2013-2014[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de la Turquie G Onur Kıvrak (Capitaine)
3 Drapeau du Portugal D José Bosingwa
4 Drapeau de la Turquie D Aykut Demir
6 Drapeau : Côte d'Ivoire D Sol Bamba
8 Drapeau de la Turquie M Soner Aydoğdu
9 Drapeau de la Turquie A Emre Güral
10 Drapeau de la Pologne M Adrian Mierzejewski
11 Drapeau de la Turquie A Şahin Aygüneş
12 Drapeau du Brésil A Paulo Henrique
15 Drapeau de la France M Florent Malouda
19 Drapeau de la Turquie M Abdulkadir Özdemir
20 Drapeau de l’Argentine M Gustavo Colman
21 Drapeau de la Turquie M Özer Hurmacı (prêté par Kasımpaşa SK)
No. Nat. Position Nom du joueur
22 Drapeau de la Turquie D Mustafa Yumlu
26 Drapeau de la Turquie G Fatih Öztürk
29 Drapeau de la Turquie M Olcan Adın
32 Drapeau de la Turquie M Yusuf Erdoğan (prêté par 1461 Trabzon (en))
33 Drapeau de la Turquie D Mustafa Akbaş
55 Drapeau : Roumanie M Alexandru Bourceanu
61 Drapeau de la Turquie D Zeki Yavru
83 Drapeau de l'Autriche A Marc Janko
88 Drapeau de la Turquie D Caner Osmanpaşa
89 Drapeau de la Turquie G Zeki Ayvaz
90 Drapeau de la Turquie M Gökhan Alsan
99 Drapeau de la Turquie D Kadir Keleş

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Emblème des clubs fondateurs[modifier | modifier le code]

Historique de l'emblème[modifier | modifier le code]

L'emblème du Trabzonspor n'a jamais changé, du moins, son design. Il y a eu avec le temps, des années où la date de fondation été dorée, grenat, blanc ou carrément inexistant ; où le ballon était doré, bleu et blanc. L'étoile dorée est apparue à la suite de la cinquième victoire en première division.

Adversaires européens[modifier | modifier le code]

[réf. nécessaire]

Les équipes en italique n'ont été rencontrées que dans le cadre de la Coupe Intertoto.


Revenus financiers[modifier | modifier le code]

Outre les bénéfices liés aux transferts et ventes de produits dérivés, le club de Trabzonspor a annoncé le 14 août 2012 la construction d'une centrale hydroélectrique afin de diversifier ses revenus[10].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (tr) Trabzonspor sur le site officiel de la fédération turc de football (TFF, 5 octobre 2010
  3. a et b (en) « Champions de Turquie », sur www.rsssf.com (consulté en 7 août 2010)
  4. « Trabzonspor remporte la Coupe de Turquie », sur www.footballturc.info (consulté le 26 septembre 2011)
  5. (tr) http://www.gunebakis.com.tr/makale.php?id=3285&t=Olimpiyat_Taraftar_G%C3%B6rd%C3%BC! Les supporters du Trabzonspor ont rempli le Stade Olympique Atatürk (Istanbul)
  6. (tr) http://www.takagazete.com/sporyazar.php?id=1441 Les supporters de l'Olympique, Trabzonspor de l'Olympique
  7. www.trabzonspor.org.tr
  8. (en) « Les finalistes de la Coupe de Turquie », sur www.rsssf.com (consulté le 5 mars 2008)
  9. (en) « Les vainqueurs de la Supercoupe », sur www.rsssf.com (consulté le 5 mars 2008)
  10. (en)Football finance: top Turkish club plans hydropower plant, Financial Times, le 14 août 2012