FK Velež Mostar 1922

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

FK Velež Mostar 1922

Logo du FK Velež Mostar 1922
Généralités
Nom complet Fudbalski Klub Velež Mostar
Surnoms Rođeni (« Les nés »)
Noms précédents RŠD Velež Mostar 1922
Fondation 26 juin 1922
Statut professionnel Oui
Couleurs Rouge et Jaune
Stade St. Pod Bijelim Brijegom
Stadion Rođeni
(25 000 et 7 000 places)
Siège Maršala Tita bb
88000 Mostar
Championnat actuel Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Premijer Liga BiH
Président Flag of Bosnia and Herzegovina.svg Šefkija Vila
Entraîneur Asmir Džafić
Site web www.fkvelez.ba
Palmarès principal
National[1] Prva Liga Federacije BiH (D2) (C:1)
Kup Maršala Tita (V:2) (F:2)
Prvenstvo Jugoslavije (D1) (VC:3)
2. Savezna liga SFRJ (D2) (2)
International[1] Coupe Mitropa (finaliste)
Coupe des Balkans (V:1)(F:1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
[[www.fkvelez.ba]]
0

Le FK Velež Mostar est un club bosnien de football basé à Mostar. Il joue actuellement dans la Premijer Liga BiH (D1).

Le club a été fondé le 26 juin 1922 sous le nom du RŠD Velež Mostar 1922. Le club évolue depuis 1995 dans le stade Rođeni (7 000 places), mais son stade historique est le stade Pod Bijelim Brijegom (25 000 places). Le club est nommé d'après la montagne voisine de la ville de Mostar, "Velež".

Depuis l'éclatement de la Yougoslavie, la ville de Mostar est séparée entre deux communautés (croate et bosniaque).

Le club possède une grande rivalité avec le HŠK Zrinjski Mostar, le club croate de la ville.

Histoire du club[modifier | modifier le code]

Dans cette ville moyenne, le football met du temps à s’implanter. Avant la seconde guerre mondiale, il ne joue pas un très grand rôle. Le club des croates de la ville Zrinjski est le plus ancien, créé en 1905. Il n’a jamais connu de résultats de hauts niveaux. Le football est alors dominé par les clubs de Split (Hajduk), Zagreb (HASK, Gradjanski et Concordija), Belgrade (BSK) et même Sarajevo (Slavija). Depuis 1922, un autre club, multi-ethnique, est venu s’installer dans le cœur des habitants de Mostar et a permis au football de se développer, ses créateurs lui ont donné le nom d’une des montagnes à l’est de la ville, Velež.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement de Tito décide, dans le football comme dans le reste de la société de bannir les symboles du régime des oustachis. Les clubs de football qui ont participé aux championnats de 1942 à 1944 sont ainsi interdits.

Zrinjski club activiste croate est dissous, (tout comme Gradjanski, HASK et Concordija Zagreb) remplacés par Dinamo et Velež repart en troisième division. L’équipe au maillot rouge a comme symbole une étoile rouge bien en rapport avec le gouvernement de l’époque. Mais, elle est encore quantité négligeable dans un football yougoslave qui commence à s’affirmer au niveau international en éliminant la France de la Coupe du Monde 1950 au Brésil.

En 1951 elle accède à la seconde division fédérale, et c’est en 1952 que Velež est promu pour première fois au sein de l’élite du football yougoslave. Son équipe est composée presque exclusivement de joueurs locaux provenant des différents groupes ethnique de la ville. Les vedettes sont le gardien de but Barbarić, d’ailleurs Velež va développer une longue tradition d’excellents gardiens (mais nous reviendrons là-dessus) et deux jeunes attaquants qui s’affirment et joueront un grand rôle dans le futur du club: Sulejman Rebac et Muhamed Mujić.

L’expérience est peu concluante puisque le club est relégué au bout d’une seule saison, mais la sauce a pris. Le public vient nombreux et fait que Velež rassemble toute la population de la ville. Champion de seconde division en 1955, Velež qui continue de s’appuyer sur les produits du cru ne connaitra alors plus jamais la relégation jusqu’à la fin de l’ère yougoslave, soit 37 saisons consécutives avec un effectif composé en grande partie de joueurs locaux ou des environs. Son style de jeu, sa capacité à révéler de jeunes talents, sa singularité dans un football dominé par la bande des quatre (Étoile Rouge, Partizan, Dinamo et Hajduk) en ont fait un club à part. Ses vicissitudes depuis 1992 rendent son histoire encore plus mélancolique.

Velež: une anomalie dans le football yougoslave.

En novembre 1958, Velež est finaliste de la Coupe du Maréchal Tito, battu à plate couture par l’Étoile Rouge de Belgrade: 4-0. Mais Mujić joue en équipe nationale avant d’être le premier joueur du club à s’expatrier pour passer un peu plus d’une saison aux Girondins de Bordeaux (1962-63), lorsque Tito, en collisition depuis longtemps avec les soviétiques décide d’autoriser ses footballeurs à exercer leurs talents à l’étranger.

L’équipe de Mostar est un club de milieu de tableau qui forme de bons jeunes et propose un football offensive et agréable à voir. Velež est d’abord une école de gardiens de but. À Barbarić, succède Gordan Irović qui jouera en équipe nationale et un très jeune espoir, né à Mostar en 1944, Ivan Čurković qui débute à 17 ans en 1961. Bientôt, il quittera Mostar pour rejoindre Partizan et connaitra la notoriété à Saint-Étienne. D’ailleurs, son remplaçant à Saint-Étienne, Esad Dugalić, a lui aussi été formé au Velež. Mais, le plus grand gardien de l’histoire du club, Enver Marić, débute un peu plus tard en 1967. Il jouera dans son club jusqu’en 1985, plus de 400 matches de première division et participera à la Coupe du Monde 1974 en Allemagne. Tous les trois sont nés à Mostar, et d’autres gardiens de première division comme Horvatić (Maribor), les frères Mrgan (originaires de Capljina toute proche), Slavko Njegus ou Velimir Pudar ont aussi débuté au Velež qui, comme les clubs basques, a pris l’habitude fournir de nombreuses équipes du pays avec ses jeunes gardiens.

Mais le club forme surtout des attaquants et des joueurs offensifs. Lorsque Rebac, l’une des vedettes des années 1950 devient entraineur en 1967, il lance de nombreux jeunes joueurs qui deviendront les vedettes du club: Dusan Bajević, Franjo Vladić, Mehmet Glavović (que Velež et la FSJ - Fédération Yougoslave de Football – réussiront à transférer au Munich 1860 en 1976 en le faisant passer pour un joueur de 28 ans alors qu’il est né en … 1945). En attaque, débute Salem Halilhodzić (le grand frère) et au milieu de terrain ou à l’aile droite Jadranko Topić dont nous reparlerons plus tard. Dans cette jeune équipe, il y a des Serbes (Bajević, Ristić, plus tôt Čurković), des Croates (Vladić, Topić, Kvesić) et des Bosniaques (Marić, Hadziabdić) qui reflètent le caractère multi-ethnique de la ville.

Rebac forme son groupe et garde ses joueurs. Depuis le milieu des années soixante l’exode des meilleurs footballeurs est le principal problème du football yougoslave. Mais les joueurs de Velež sont jeunes et le gouvernement titiste a mis une clause restrictive à leur transfert: avoir atteint l’âge de 28 ans. Le groupe reste le même et se crée des automatismes, le club est assez fort pour repousser les offres des quatre grands et garder son effectif. Les résultats sont là et le public aussi. Il est tellement nombreux qu’un nouveau stade est construit en 1971 dans la banlieue ouest de la ville, la ville nouvelle déconseillée aux touristes, le “Bijeli Brijeg” est le second stade de Bosnie par sa capacité, 25 000 places et il fait souvent le plein.

En 1972, l’équipe, dans son nouveau stade, finit sixième mais possède la meilleure attaque du championnat. Bajević marque 16 buts et joue (tout comme Marić) avec l’équipe nationale, la “mini Coupe du Monde” au Brésil où son entente avec Dragan Džajić fait merveille. En 1973, avec une formation pratiquement identique à l’année précédente, Velež finit deuxième du championnat à six points de l’intouchable Crvena Zvezda, l’Etoile Rouge de Belgrade. Cette équipe est restée célèbre en Yougoslavie sous le nom de BMV (Bajević, Marić, Vladić), les trois symboles de l’équipe. Ces trois joueurs sont nés à Mostar dans les trois grandes communautés (serbe, bosniaque et croate) et ont uni leurs efforts pour faire de la petite équipe d’Herzégovine une anomalie dans un football yougoslave dominé par les puissants et les proches du pouvoir. La BMW est aussi dans ces années 1970 le signe extérieur de la réussite pour les très nombreux immigrés yougoslaves en Allemagne – les 780 000 Gastarbeiter de 1970 -, qui l’été venu rentrent au pays en exhibant leur magnifique BMW symbole suprême du succès et de la mécanique sans faille made in Germany.

La saison 1973-74 sera sans doute la meilleure dans l’histoire du club. Deux jeunes joueurs, Boro Primorac et Vahid Halilhodžić sont venus s’ajouter au groupe de Velež qui vient maintenant taquiner les favoris et lutter pour le titre. La lutte sera serrée jusqu’à la dernière journée et c’est finalement à la différence de buts qu’Hajduk Split sera sacré champion à la fin de la saison.

Mais ce titre de champion 1974, pourquoi Velež l’a-t-il perdu ? La revue bosniaque Dani dans son dernier numéro 1999 écrivait : “Le football est la métaphore de l’ancienne Yougoslavie. En 1973-74, tous les pouvoirs politiques se sont coalisés pour que le titre n’aille pas à Mostar. Jamais du côté de Sarajevo on n’a vu d’un bon œil les succès des villes bosniaques de province “.

Le rêve est passé, jamais Velež ne sera champion de Yougoslavie. Mais, c’est en Europe en 1974-75 que le club va se distinguer atteignant les quarts de finale de la Coupe de l’UEFA, battu par les Hollandais de Twente Enschede. Il remporte son premier succès avec la Coupe de Yougoslavie. Bientôt, les meilleurs joueurs s’expatrient et remplissent les caisses du club. Bajević et Vladić vont à l’AEK d’Athènes, Topić aux Cosmos de New York, Marić à Schalke 04. Mais la relève est là, Blaz Slišković anime le milieu de terrain et Vahid Halilhodžić l’attaque. Seul Primorac a quitté le club pour rejoindre Hajduk. L’arrivée de Milos Milutinović comme entraineur coïncide avec la seconde victoire en Coupe de Yougoslavie en 1981 grâce surtout à un Halilhodžić au sommet de sa forme à la veille de son départ pour Nantes.

Mais, cette victoire de 1981 marque le chant du cygne pour Velež mais aussi pour la Yougoslavie. À la mort de Tito, la situation économique du pays est désastreuse et les luttes de succession et le désenchantement politique attisent les mécontentements. Le modèle d’auto-gestion yougoslave bat de l’aile. Les besoins croissants de liquidités de la part des grands clubs les incitent à puiser dans un marché national jusque-là limité aux joueurs de deuxième division. Velež n’est plus en mesure de garder ses meilleurs joueurs. Slisković est transféré pour une somme dérisoire à Hajduk alors qu’il n’a que 23 ans. Avec l’ouverture de marches alternatifs (Sud-Américain, Polonais, Africain) les grands clubs allemands et français boudent les joueurs de Mostar. De 1984 à 1989, Velez, qui doit transférer tous ses joueurs de plus de 28 ans pour continuer à vivre, ne trouve de meilleurs acquéreurs que des seconds couteaux. Ce ne sont pas les transferts payés par des clubs de seconde division allemande comme Nuremberg pour Kajtaz ou Oberhausen pour Krstičević, des clubs modestes en Grèce et en Turquie: Eskisehirspor (Banović), Bursaspor (Bijedić), Kalamaria Salonique (Skočajić) qui vont améliorer la situation économique. Évidemment les caisses du club s’en ressentent autant que les politiques de formation à long terme. Velež ne peut plus jouer dans la cour des grands et se contente de former des jeunes pour les voir partir.

Le public se fait plus rare, crise économique et résultats moyens aidant, au Bijeli Brijeg. Mais le club reste l’un des points de repère forts dans la ville.

Les différentes équipes au fil du temps[modifier | modifier le code]

(à venir)

Chronologie historique du club[modifier | modifier le code]

  • 1922 : Fondation du club sous le nom de RŠD Velež Mostar
  • 1952 : Champion de division 2 yougoslave
  • 1955 : Champion de division 2 yougoslave
  • 1958 : Finaliste de la Coupe de Yougoslavie
  • 1962 : Participation à la Coupe Intertoto
  • 1963 : Participation à la Coupe Intertoto
  • 1972 : Finaliste de la Coupe des Balkans
  • 1973 : 1re participation à une Coupe d'Europe (Coupe UEFA, C3), saison 1973/1974
  • 1973 : Vice-champion de Yougoslavie
  • 1974 : Vice-champion de Yougoslavie
  • 1975 : Quart-finaliste de la Coupe UEFA
  • 1976 : Finaliste de la Coupe Mitropa
  • 1981 : 1re participation à une Coupe d'Europe (Coupe des vainqueurs de coupes, C2), saison 1981/1982
  • 1981 : Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie
  • 1981 : Vainqueur de la Coupe des Balkans
  • 1982 : Huitième de finale de la Coupe des vainqueurs de coupes
  • 1986 : Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie
  • 1987 : Huitième de finale de la Coupe des vainqueurs de coupes
  • 1987 : Vice-champion de Yougoslavie
  • 1989 : Finaliste de la Coupe de Yougoslavie
  • 1998 : Demi-finaliste de la Coupe de Bosnie-Herzégovine
  • 2004 : Vice-champion de la division 2 bosnienne
  • 2005 : Vice-champion de la division 2 bosnienne
  • 2006 : Champion de division 2 bosnienne
  • 2012 : Demi-finaliste de la Coupe de Bosnie-Herzégovine

Februarski Turnir (Tournoi de Février)[modifier | modifier le code]

C'est un tournoi organisé par le FK Velež de 1965 jusqu'en 1992 (avant la guerre). Ce tournoi marquait la libération de Mostar le 14 février 1945 des forces allemandes. Ce tournoi fut joué en 28 éditions. Un total de 32 équipes furent invités à ce tournoi. Velež l'a gagné 15 fois. Parmi ces équipes il y avait :

  • Drapeau de l'URSS L'équipe de l'URSS ou encore l'équipe nationale de la Pologne Drapeau de la Pologne comme nations.
  • Drapeau de la Bosnie-Herzégovine de Bosnie-Herzégovine : FK Velež, FK Željezničar Sarajevo, FK Sarajevo, FK Sloboda Tuzla, NK Čelik Zenica, FK Borac Banja Luka.
  • Drapeau : Serbie de Serbie : FK Partizan Beograd, FK Crvena Zvezda, FK Vojvodina Novi Sad, FK Radnički Niš.
  • Monténégro du Monténégro : FK Budućnost Podgorica, FK Sutjeska Nikšić.
  • Drapeau de la Slovénie de Slovénie : NK Olimpija Ljubljana.
  • Drapeau de la Croatie de Croatie : NK Dinamo Zagreb, HNK Hajduk Split.
  • Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie L'équipe nationale de Yougoslavie.
  • Drapeau de l'Autriche d'Autriche : SK Sturm Graz, Rapid Vienne.
  • Drapeau de la Hongrie d'Hongrie : Budapest Honvéd, Újpest FC, MTK Hungária FC, Budapesti Vasas SC, Gyõr ETO FC.
  • Drapeau de la République tchèque de République tchèque : SK Slavia Prague.
  • Drapeau de l'URSS de Russie (URSS) : Lokomotiv Moskva.
  • Drapeau de la Géorgie de Géorgie : Dinamo Tbilsi.
  • Drapeau : Roumanie de Roumanie : FCM Bacău.
  • Drapeau de l'Iran d'Iran : Esteghlal Teheran.
  • Drapeau de l'Allemagne d'Allemagne : 1. FC Magdeburg.
  • Drapeau de la Suisse de Suisse : FC Lucerne.

Les Stades[modifier | modifier le code]

Le club a connu 2 principaux stades au fil du temps : le Stade Pod Bijelim Brijegom, ouvert en 1971 et offrant 25 000 places, et le stade Rođeni, ouvert en 1995 et permettant d'accueillir 7 500 personnes.

Stadion Pod Bijelim Brijegom

Stadion Rođeni 'Vrapčići'

Mostarski Derbi (Derby de Mostar)[modifier | modifier le code]

Le derby de Mostar est une rivalité de football certes mais essentiellement une rivalité ethnique malheureusement entre le FK Velež Mostar 1922 et le HŠK Zrinjski Mostar 1905. Le derby a eu lieu pour la première fois en 2000 et a été joué jusqu'en 2003, lorsque Velež a été relégué de la Premijer Liga. Il reprendra à la saison 2006 lorsque Velež a été promu. Il est l'un des derbys le plus tendus dans le pays avec celui de Sarajevo entre le FK Sarajevo et le FK Željezničar Sarajevo.

Les deux clubs de Mostar sont des plus anciens de la nation. HŠK Zrinjski (nom entier: "Hrvatski Športski Klub Zrinjski") a été formé en 1905 alors que FK Velež Mostar a été formé en 1922. Toutefois, ces deux clubs ont des histoires différentes. Zrinjski a été interdit par les autorités communistes yougoslaves car le club soutenait le régime des Oustachés pendant la Seconde Guerre mondiale. Donc le club a été dissous. D'autre part, Velež prospérait au cours de la période communiste yougoslave (2 fois vainqueur de la Coupe yougoslave). Après l'indépendance de la Bosnie-Herzégovine, Zrinjski a été rétabli. Entre temps la guerre éclata et Mostar fut une ville divisée en deux parties (l'ouest "croate" et l'est "bosniaque"). Mais le Stade Pod Bijelim Brijegom où Velež jouait ses matchs est situé dans la partie ouest de la ville. Depuis la fin de la guerre, Zrinjski a pris "illégalement" ce stade et donc aujourd'hui Velež a comme Stade celui de "Vrapčići".


Numéro Année Lieu Rencontre Score
1 1922 Mostar Velež – Zrinjski 2:1
2 1922 Mostar Velež – Zrinjski 1:0
3 1923 Mostar Zrinjski – Velež 2:0
4 1923 Mostar Velež – Zrinjski 2:0
5 1923 Mostar Velež – Zrinjski 2:2
6 1923 Mostar Zrinjski – Velež 3:0
7 1923 Mostar Zrinjski – Velež 4:0
8 1923 Mostar Zrinjski – Velež 3:0
9 1924 Mostar Zrinjski – Velež 1:0
10 1928 Sarajevo Zrinjski – Velež 4:0
11 1931 Mostar Zrinjski – Velež 5:1
12 1934 Mostar Velež – Zrinjski 2:1
13 1935 Mostar Zrinjski – Velež 3:1
14 1938 Mostar Velež – Zrinjski 4:2
15 1938 Mostar Zrinjski – Velež 1:0
----- ----- ----- ----- -----
16 2000 Sarajevo Velež - Zrinjski 2:2
17 2000 Mostar Zrinjski – Velež 2:0
18 2001 Vrapčići Velež - Zrinjski 2:0
19 2001 Mostar Zrinjski – Velež 1:0
20 2002 Vrapčići Velež - Zrinjski 2:0
21 2002 Mostar Zrinjski – Velež 1:0
22 2003 Vrapčići Velež - Zrinjski 4:1
23 2006 Vrapčići Velež - Zrinjski 2:1
24 2007 Mostar Zrinjski – Velež 2:1
25 2007 Mostar Zrinjski – Velež 2:0
26 2008 Vrapčići Velež - Zrinjski 1:0
27 2008 Vrapčići Velež - Zrinjski 0:2
28 2009 Mostar Zrinjski – Velež 2:1
29 2009 Mostar Zrinjski – Velež 2:1
30 2010 Vrapčići Velež - Zrinjski 0:0
31 2010 Mostar Zrinjski – Velež 2:0
32 2011 Vrapčići Velež - Zrinjski 1:0
33 2011 Mostar Zrinjski – Velež 0:3 (Coupe, match aller)
34 2011 Mostar Zrinjski – Velež 1:0
35 2011 Vrapčići Velež - Zrinjski 2:0 (Coupe, match retour)
36 2012 Vrapčići Velež - Zrinjski 3:1

Palmarès et Parcours[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe UEFA[modifier | modifier le code]

    • Saison 1973/1974 :
      • 19/09/1973 (1/32) ⇒ Tatran Presov 4 - 2 FK Velež Mostar
      • 03/10/1973 (1/32) ⇒ FK Velež Mostar 1 - 1 Tatran Presov
    • Saison 1974/1975 :
      • 18/09/1974 (1/32) ⇒ Spartak Moscou 3 - 1 FK Velež Mostar
      • 02/10/1974 (1/32) ⇒ FK Velež Mostar 2 - 0 Spartak Moscou
      • 23/10/1974 (1/16) ⇒ Rapid Vienne 1 - 1 FK Velež Mostar
      • 06/11/1974 (1/16) ⇒ FK Velež Mostar 1 - 0 Rapid Vienne
      • 27/11/1974 (1/08) ⇒ Derby County 3 - 1 FK Velež Mostar
      • 11/12/1974 (1/08) ⇒ FK Velež Mostar 4 - 1 Derby County
      • 05/03/1975 (1/04) ⇒ FK Velež Mostar 1 - 0 FC Twente
      • 19/03/1975 (1/04) ⇒ FC Twente 2 - 0 FK Velež Mostar
    • Saison 1987/1988 :
      • 16/09/1987 (1/32) ⇒ FK Velež Mostar 5 - 0 FC Sion
      • 30/09/1987 (1/32) ⇒ FC Sion 3 - 0 FK Velež Mostar
      • 21/10/1987 (1/16) ⇒ Dortmund 2 - 0 FK Velež Mostar
      • 04/11/1987 (1/16) ⇒ FK Velež Mostar 2 - 1 Dortmund
    • Saison 1988/1989 :
      • 07/09/1988 (1/32) ⇒ FK Velež Mostar 1 - 0 Apoel Nicosie
      • 05/10/1988 (1/32) ⇒ Apoel Nicosie 2 - 5 FK Velež Mostar
      • 26/10/1988 (1/16) ⇒ FK Velež Mostar 0 - 0 Belenenses
      • 09/11/1988 (1/16) ⇒ Belenenses 0 - 0 FK Velež Mostar (tab. 3/4)
      • 23/11/1988 (1/08) ⇒ Heart Of Midlothian 3 - 0 FK Velež Mostar
      • 07/12/1988 (1/08) ⇒ FK Velež Mostar 2 - 1 Heart Of Midlothian

Parcours en Coupe des vainqueurs de coupes[modifier | modifier le code]

    • Saison 1981/1982 :
      • 15/09/1981 (1/16) ⇒ Esch sur Alzette 1 - 1 FK Velež Mostar
      • 30/09/1981 (1/16) ⇒ FK Velež Mostar 6 - 1 Esch sur Alzette
      • 21/10/1981 (1/08) ⇒ Lokomotiv Leipzig 1 - 1 FK Velež Mostar
      • 04/11/1981 (1/08) ⇒ FK Velež Mostar 1 - 1 Lokomotiv Leipzig (tab. 0/3)
    • Saison 1986/1987 :
      • 17/09/1986 (1/16) ⇒ Vasas Budapest 2 - 2 FK Velež Mostar
      • 01/10/1986 (1/16) ⇒ FK Velež Mostar 3 - 2 Vasas Budapest
      • 22/10/1986 (1/08) ⇒ Vitosha Sofia 2 - 0 FK Velež Mostar
      • 05/11/1986 (1/08) ⇒ FK Velež Mostar 4 - 3 Vitosha Sofia

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Supporters du club[modifier | modifier le code]

Le principal groupe de supporters est la Red Army, créé en 1981 sous le nom complet de : "Klub navijača Red Army Mostar 1981". Mais il existe des plus petits groupes comme :

  • Union Jack,
  • Brigata Rossa,
  • Infernal Service,
  • Youth Division,
  • New Force, ...

C'est l'un des clubs de football les plus supportés en Bosnie-Herzégovine. Il existe plusieurs RED ARMY à travers le pays comme :

Site Officiel de la RA'1981:

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Liens en relation[modifier | modifier le code]