Gabriel Heinze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gabriel Heinze
Gabriel Heinze.png
Heinze sous le maillot de l'Argentine en 2010.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Argentine Newell's Old Boys
Numéro 20
Biographie
Nom Gabriel Iván Heinze
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Nat. sportive Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 19 avril 1978 (36 ans)
Lieu Crespo (Argentine)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1996-2014
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1996-1997 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys 008 0(0)[1]
1997-2001 Drapeau : Espagne Real Valladolid 054 0(1)
1998-1999 Drapeau : Portugal Sporting 005 0(1)
2001-2004 Drapeau : France Paris SG 132 0(8)
2004-2007 Drapeau : Angleterre Manchester United 082 0(4)
2007-2009 Drapeau : Espagne Real Madrid 060 0(3)
2009-2011 Drapeau : France Marseille 077 (10)
2011-2012 Drapeau : Italie AS Rome 032 0(0)
2012-2014 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys 060 0(2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004 Drapeau : Argentine Argentine olympique 006 0(1)[2]
2003- Drapeau : Argentine Argentine 072 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 28 février 2014

Gabriel Iván « Gabi » Heinze, né le 19 avril 1978 à Crespo (Argentine), est un footballeur international argentin qui évolue au poste de défenseur aux Newell's Old Boys.

Gabriel Heinze est né d'un père d'origine allemande et d'une mère italienne, il possède également les deux nationalités allemande[3],[4].

International argentin, "Gabi" est reconnu comme étant un joueur « très combatif, dur sur l’homme et au combat[5] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabriel Heinze en 2007.

En club[modifier | modifier le code]

Débuts en Argentine[modifier | modifier le code]

Révélation à Valladolid[modifier | modifier le code]

En 1997, Heinze arrive au Real Valladolid. Lors de sa première saison, il est remplaçant sans avoir beaucoup le chance de jouer. Pour la deuxième saison il est prêté au Sporting Lisbonne et dispute 5 matchs. Après son retour à Valladolid en 1999, il réussi à trouver sa place dans l'équipe.

Reconnaissance au Paris SG[modifier | modifier le code]

Sa hargne et sa motivation font de lui le chouchou du Parc des Princes, et après trois saisons passées dans la capitale, il rejoint Manchester United.

Haut niveau avec Manchester United[modifier | modifier le code]

En 2004, il s'engage à Manchester pour 10 millions d'euros.

Il remporte d'abord les Jeux olympiques en 2004 à Athènes avec l'Argentine[6], puis est élu meilleur joueur du club par les supporters à l'issue de la saison, qui lui décernent le prix Matt Busby. Après une deuxième saison ternie par une rupture des ligaments croisés du genou gauche le 14 septembre 2005, il remporte la Premier League en 2007. À l'été 2007, Gabriel Heinze demande à être transféré à Liverpool qui propose 6.8 M£[7], mais l'encadrement mancunien refuse la transaction du fait de la rivalité entre les deux clubs[8]. Néanmoins, Alex Ferguson souligne l'engagement et l'attitude de Heinze : « Une fois l'affaire close, je ne voudrai plus en entendre parler. S'il est encore des nôtres, il sera traité comme les autres. C'est un guerrier, il ne nous laissera pas tomber. Gabriel n'est pas du tout devenu un paria, il reste très populaire au sein du club » affirme-t-il.

Après son arrivée à l'OM, Gabriel Heinze revient sur son expérience aux côtés d'Alex Ferguson dont il garde un excellent souvenir : « Il est difficile à définir. C’est une personne qui m’a beaucoup apporté sur le terrain comme en dehors. Il m’a fait apprendre des choses qui m’ont fait grandir en tant qu’homme. C’est le plus important. C’est aussi quelqu’un de caractère, qui a la culture de la gagne. Et ça me plaît. »

Expérience mitigée au Real Madrid[modifier | modifier le code]

Il s'engage au Real pour 13 millions d'euros et un salaire de 4,5 millions d'euros, ce qui en fait l'un des défenseurs les mieux payés du monde avec John Terry, Rio Ferdinand ou encore Alessandro Nesta.

À cause de nombreuses blessures, il joue peu lors du début de saison du Real. Il réalise cependant son meilleur match le 23 décembre 2007 contre le FC Barcelone, et est sacré champion d'Espagne en 2007-2008. Il remporte également la Supercoupe d'Espagne cette même année face au Valence CF en ayant joué l'intégralité des deux matchs aller et retour. Sa deuxième et dernière saison au Real est vierge de titres et il fait notamment partie de la grosse déconvenue subie par l'équipe le 3 mars 2009 à Liverpool en 8e de finale retour de la Ligue des champions (défaite 4-0), où il provoque un pénalty après avoir contré un ballon de l'épaule.

Retour en France, à Marseille[modifier | modifier le code]

Gabriel Heinze avec l'OM en 2010.

Le 31 juillet 2009, il signe à l'Olympique de Marseille pour un contrat de trois ans et 1,5 million d'euros. Il devient le joueur le mieux payé de Ligue 1. Il est à noter que Gabi a choisi Marseille en dernier recours car il s'est vu barrer un retour avec le PSG en raison de menace de Mamadou Sakho, qui avait menacé la direction du club parisien de quitter le club si Gabi signait avec les rouges et bleu[9].

Le 8 août 2009, il participe à son premier match sous ses nouvelles couleurs contre Grenoble en tant que titulaire (2-0). Le 22 octobre suivant, il marque un but décisif permettant à l'OM de battre Zurich (1-0) en Ligue des champions. Le 20 novembre, il marque le seul but du match lors du classico face à son ancien club, le Paris Saint-Germain (1-0).

Toute la saison, Gabriel Heinze fait partie des leaders de l'équipe, que ce soit défensivement ou offensivement avec six buts inscrits toutes compétitions confondues (quatre en championnat et deux en Ligue des champions), dont un coup franc de 25 mètres le 5 mai face au Stade rennais lors de la 36e journée. Ce match remporté 3-1 offre le titre de champion de Ligue 1 à l'OM et constitue le 3e titre national majeur à Gabriel Heinze.

Après une bonne saison 2010-2011 qui voit l'OM terminer deuxième de Ligue 1 et remporter la Coupe de la Ligue pour la seconde année consécutive, il annonce lors d'une conférence de presse le 27 mai 2011 qu'il quitte le club phocéen à l'issue de la saison, à un an du terme de son contrat[10].

Pige à l'AS Rome[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2011, il signe un contrat d'un an plus une seconde année en option en faveur de l'AS Rome[11]. Il prend part à 32 rencontres toutes compétitions confondues avant d'être libéré par le club italien début août 2012[12].

Retour aux Newell's Old Boys[modifier | modifier le code]

Le 11 août 2012, Heinze s'engage en faveur des Newell's Old Boys, son club formateur[13],[14].

En fin de saison 2014, il abdique. Plombé par les blessures, Gabriel Heinze a annoncé sa retraite[15].

En sélection[modifier | modifier le code]

Il honore sa première sélection le 30 avril 2003 à Tripoli lors du match face à la Libye.

Un an plus tard, Heinze est médaillé d'or aux Jeux olympiques d ' athènes en 2004 avec l'Argentine et joue l'intégralité de la finale remportée 1-0 face au Paraguay. En 2005, l'Argentine perd la finale de la Coupe des confédérations face au Brésil. Il se distingue lors de la Coupe du monde 2010 en inscrivant le premier but du tournoi pour l'Argentine face au Nigeria à la 6e minute, d'une tête spectaculaire au point de pénalty.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes Continentales Sélection Drapeau : Argentine Argentine
1996-1997 Newell's Old Boys Drapeau : Argentine Primera División 8 matchs - - -
1997-1998 Real Valladolid Drapeau : Espagne Liga - - - -
1998-1999 Sporting Clube de Portugal Drapeau : Portugal Primeira Divisão 5 matchs / 1 but - - -
1999-2000 Real Valladolid Drapeau : Espagne Liga 18 matchs - - -
2000-2001 Real Valladolid Drapeau : Espagne Liga 36 matchs / 1 but - - -
2001-2002 Paris Saint-Germain Drapeau : France Ligue 1 31 matchs 7 matchs / 1 but 4 + 6 matchs / 1 + 0 but (CI + C3) -
2002-2003 Paris Saint-Germain Drapeau : France Ligue 1 35 matchs / 2 buts 7 matchs / 1 but 4 matchs (C3) 3 matchs
2003-2004 Paris Saint-Germain Drapeau : France Ligue 1 33 matchs / 2 buts 5 matchs / 1 but - 12 matchs
2004-2005 Manchester United Drapeau : Angleterre Premier League 26 matchs / 1 but 6 matchs 7 matchs (C1) 11 matchs
2005-2006 Manchester United Drapeau : Angleterre Premier League 4 matchs - 2 matchs / 2 buts (C1) 7 matchs / 1 but
2006-2007 Manchester United Drapeau : Angleterre Premier League 21 matchs 8 matchs / 1 but 8 matchs (C1) 7 matchs / 1 but
2007-2008 Real Madrid Drapeau : Espagne Liga 20 matchs / 1 but 2 matchs 4 matchs (C1) 6 matchs
2008-2009 Real Madrid Drapeau : Espagne Liga 24 matchs / 2 buts 3 matchs 7 matchs (C1) 10 matchs
2009-2010 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 27 matchs / 4 buts 2 matchs 6 + 1 matchs / 2 + 0 buts (C1 + C3) 12 matchs / 1 but
2010-2011 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 31 matchs / 3 buts 2 matchs 8 matchs / 1 but (C1) 4 matchs
2011-2012 AS Rome Drapeau : Italie Serie A 30 matchs 2 matchs - -
2012-2013 Newell's Old Boys Drapeau : Argentine Primera División 27 matchs / 1 but - 10 matchs (CL) -
2013-2014 Newell's Old Boys Drapeau : Argentine Primera División 15 matchs / 1 but - - -

Dernière mise à jour le 28 février 2014

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

     

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

 

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :