Marcello Lippi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lippi.
Marcello Lippi
Marcello Lippi.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : République populaire de Chine Guangzhou Evergrande
Biographie
Nom Marcello Romeo Lippi
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 11 avril 1948 (1948-04-11) (66 ans)
Lieu Viareggio, Italie
Période pro. 1969-1982
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1963-1969 Drapeau : Italie Stella Rossa Viareggio
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1969 Drapeau : Italie Sampdoria 0 (0)
1969-1970 Drapeau : Italie Savone 21 (2)
1970-1979 Drapeau : Italie Sampdoria 274 (5)
1979-1981 Drapeau : Italie Pistoiese 59 (1)
1981-1982 Drapeau : Italie Lucchese 28 (0)
Total 382 (8)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
- Drapeau : Italie Italie espoirs 2 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1982-1985 Drapeau : Italie Sampdoria (Jeunes)
1985-1986 Drapeau : Italie Pontedera
1986-1987 Drapeau : Italie Sienne
1987-1988 Drapeau : Italie Pistoiese
1988-1989 Drapeau : Italie Carrarese
1989-1991 Drapeau : Italie Cesena
1991-1992 Drapeau : Italie Lucchese
1992-1993 Drapeau : Italie Atalanta
1993-1994 Drapeau : Italie Napoli
1994-1999 Drapeau : Italie Juventus
1999-2000 Drapeau : Italie Inter Milan
2001-2004 Drapeau : Italie Juventus
2004-2006 Drapeau : Italie Italie
2008-2010 Drapeau : Italie Italie
2012- Drapeau : République populaire de Chine Guangzhou Evergrande
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Marcello Romeo Lippi, né le 11 avril 1948 à Viareggio, est un footballeur italien reconverti entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le joueur[modifier | modifier le code]

La carrière de joueur de Marcello Lippi débute en 1969. Il évoluera en tant que libéro de bon niveau à Savone, à la Sampdoria (de 1970 à 1979), à la Pistoiese (de 1979 à 1981) et il termine sa carrière en 1981-1982 à l'AS Lucchese Libertas.

L'entraîneur[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

La carrière d'entraîneur de Lippi commence en 1982 dans l'équipe junior de l'UC Sampdoria. La première équipe A qu'il entraîne est Pontedera, qui joue en Série C2.

Petit à petit, il gravit les échelons jusqu'à parvenir à entraîner une équipe de Serie A en 1989, l'AC Cesena. Il dirige ensuite l'AS Lucchese, l'Atalanta et Naples, équipe avec laquelle il termine à la sixième place du championnat, lui permettant ainsi de se qualifier pour la première fois pour la Coupe UEFA.

La Juventus[modifier | modifier le code]

« Jouer à la Juventus veut dire ne jamais s'en contenter. J'ai remporté le scudetto? Bien, il y a la Champions. J'ai remporté la Champions? Bien, il y a l'Intercontinentale. J'ai remporté l'Intercontinentale? Bien, il y a à nouveau à remporter le scudetto. Il y a toujours peu de temps pour festoyer. »

— Marcello Lippi[1]

En 1994, Marcello devient entraîneur de la Juventus. Cette année-là, le changement de direction et les difficultés financières rencontrées par le club conduisent à la vente de nombreux joueurs de prestige, c'est pourquoi personne ne croit aux chances de la Juve de gagner quelque chose cette saison-là. Pourtant, sous la houlette de Lippi, le club conquiert son vingt-troisième scudetto, le premier depuis 9 ans.

Cet événement marque le début de cinq années riches en satisfaction qui se concluent avec trois scudetti, une Coupe d'Italie, deux Supercoupes d'Italie, une Ligue des champions, une Supercoupe d'Europe, une Coupe intercontinentale, une finale de Coupe UEFA et deux finales de Ligue des Champions. Marcello fut entraîneur de la Juventus entre 1994 et 1999, puis entre 2001 et 2003.

La parenthèse interiste[modifier | modifier le code]

En 1999 après cinq saisons à la Juventus, Lippi passe à l'Inter Milan, où l'entraîneur italien ne parvient pas à rééditer les succès obtenus en tant qu'entraîneur de la Juve. Il trouve l'environnement du club interiste hostile, habitué à considérer sa nouvelle équipe comme un adversaire, et demande à la fin de sa première saison la rupture de son contrat au président Moratti. Celui-ci refuse mais laisse ensuite partir l'entraineur après le premier match de la saison suivante.

Le retour à Turin[modifier | modifier le code]

À l'été 2001, Lippi retrouve le banc de la Juventus, où il reste trois saisons avec à la clé deux championnats d'Italie et deux Supercoupes d'Italie. Il atteint également une finale de Ligue des Champions, perdue aux penalties face au Milan AC.

Sélectionneur de la Nazionale[modifier | modifier le code]

« La Nazionale et la Juventus ont été deux grandes histoires d'amour dans ma vie d'entraîneur. »

— Marcello Lippi[2]

Le 16 juillet 2004, Marcello Lippi est nommé sélectionneur de l'équipe d'Italie de football. Il commence un long chemin pour la qualification et réussit à amener l'équipe à la coupe du monde 2006 en Allemagne. Le 9 juillet 2006 à Berlin, l'équipe d'Italie remporte la finale de la Coupe du monde de football 2006 sous sa direction, la Squadra Azzurra s'imposant 1-1 (5-3 aux t.a.b.) contre la France.

Marcello Lippi devient alors le premier sélectionneur - entraineur à gagner la ligue des champions et la coupe du monde, rattrapé depuis par Vicente del Bosque.

Durant la phase de préparation à la compétition, il est appelé à témoigner au tribunal après la découverte du scandale du Calciopoli.

À la suite de la victoire italienne, il démissionne de son poste de sélectionneur ; il est remplacé par Roberto Donadoni, lui-même assisté par Mario Bortolazzi.

Le 11 décembre 2006, il obtient la récompense du « Banc d'Or » pour avoir emmené la Squadra Azzurra jusqu'au titre mondial.

Après l'éviction de Roberto Donadoni le 26 juin 2008 pour ses résultats insuffisants à l'Euro 2008 (il devait atteindre au minimum les demi-finales), Marcello Lippi revient à la tête de la Squadra Azzurra[3].

Le retour de Marcello Lippi, malgré la qualification de son équipe à la Coupe du monde de football de 2010, se traduit par un échec cuisant : la Squadra Azzurra, championne du monde en titre, est éliminée dès le premier tour de la compétition, en terminant dernière de son groupe derrière le Paraguay (match nul 1-1), la Slovaquie (défaite 3-2) et la Nouvelle-Zélande (match nul 1-1). L'Italie n'avait plus été éliminée dès la phase de poule depuis la Coupe du monde de football de 1974.

Marcello Lippi quitte alors ses fonctions de sélectionneur, Cesare Prandelli lui succède.

Un possible retour en club?[modifier | modifier le code]

À la fin du mois de septembre 2010, il aurait été approché par l'Olympique lyonnais pour remplacer Claude Puel à la tête de l'équipe, suite au début de saison catastrophique du club et aurait été sur les tablettes de l'Olympique de Marseille pour la saison 2011/2012 pour remplacer éventuellement Didier Deschamps. Cependant Lippi a dit plusieurs fois qu'il souhaitait un retour dans une équipe nationale. Son nom a été évoqué également pour reprendre les rênes de l'équipe nationale A d'Algérie après la démission de Abdelhak Benchikha suite à la déroute du 4 juin face au Maroc[4]. Le 17 mai 2012 il devient entraîneur du Guangzhou Evergrande.

Guangzhou Evergrande[modifier | modifier le code]

Le 17 mai 2012, Lippi signe un contrat de deux ans et demi pour 10 millions par saison avec l'ambitieux club chinois Guangzhou Evergrande. Son staff est composé de personnes qu'il connaissait déjà et auxquelles il fait énormément confiance, comme Michelangelo Rampulla en tant qu’entraîneur des gardiens.

Le 28 février 2014, Marcello Lippi annonce qu'il prolonge son contrat jusqu'en 2017 avec le champion d'Asie et de Chine.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Phrase en italien : Giocare nella Juventus si­gnifica non accontentarsi mai. Vinto lo scudetto? Bene, c'è la Champions. Vinta la Champions? Bene, c'è l'Intercontinentale. Vinta l'Intercontinentale? Bene, c'è da rivincere lo scudetto. C'è sempre poco tempo per festeggiare.
    (it) aphorism.it — Marcello Lippi dixit
  2. Phrase en italien : La Nazionale e la Juventus sono state due grandi storie d'amore nella mia vita di allenatore.
    (it) aphorism.it — Marcello Lippi dixit
  3. Lippi remplace Donadoni
  4. « Marcello Lippi ouvre la porte à l’OL », sur footmercato.net,‎ 20 avril 2011 (consulté le 17 mai 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :