Pierre Sinibaldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sinibaldi.
Pierre Sinibaldi
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 29 février 1924
Lieu Montemaggiore (Haute-Corse)
Décès 24 janvier 2012 (à 87 ans)
Lieu Toulon
Période pro. 1948 - 1956
Poste attaquant
Parcours junior
Saisons Club
Avant 1942 Drapeau : France SC Victor Hugo Marseille
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1942-1944 Drapeau : France AS Troyes 00- 00(-)
1944-1953 Drapeau : France Stade de Reims 192 (117)
1953-1954 Drapeau : France FC Nantes 027 00(7)
1954 Drapeau : France Olympique lyonnais 001 00(0)
1954-1956 Drapeau : France Perpignan FC 080 0(19)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1946-1948 Drapeau : France France 002 00(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1956-1959 Drapeau : France Perpignan FC
1960 Drapeau : Luxembourg Luxembourg
1960-1966 Drapeau : Belgique RSC Anderlecht
1966-1968 Drapeau : France AS Monaco
1970-1971 Drapeau : Belgique RSC Anderlecht
1971-1975 Drapeau : Espagne UD Las Palmas
1975-1976 Drapeau : Espagne Real Gijon
1976-1978 Drapeau : France ES La Ciotat
1979-1980 Drapeau : France Sporting Toulon
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Pierre Sinibaldi est un joueur et entraîneur de football français, né le 29 février 1924 à Montemaggiore (Corse, actuelle Haute-Corse) et mort le 24 janvier 2012 à Toulon[1], ayant évolué au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute comme ses deux frères Paul (gardien de but, champion de France 1949, 1953 et 1955, coupe de France 1950, coupe latine 1953) et Noël (attaquant, champion de France 1949) au Sporting Club Victor Hugo de Marseille. En 1942, il rejoint l'AS Troyes-Savinienne, puis le Stade de Reims le recrute en novembre 1944. Il est alors très vite révélé au grand public: alors qu'il n'a pas participé au début du championnat avec les stadistes, il devient meilleur buteur ex-aequo avec le lillois Bihel en marquant 30 des 70 buts rémois. International le 19 mai 1946 (France-Angleterre, 2-1), vice-champion de France et meilleur buteur avec 33 but en 1947, il marque encore 25 buts durant le championnat 1947-1948, année où il a sa seconde sélection internationale. À noter que les trois frères Sinibaldi évoluèrent ensemble dans le club champenois durant la saison suivante et remportèrent leur premier titre de champion de France en 1949.

Pierre Sinibaldi a été le premier grand buteur du Stade de Reims d'après-guerre, avant Appel, Bliard et Fontaine.

Il est à Reims, jusqu'en 1953 puis va au FC Nantes où il ne reste qu'une saison. Après un passage à Lyon où il ne joue qu'un match, il termine sa carrière de joueur au Perpignan FC en 1956.

Après avoir raccroché les crampons, il effectue une brillante carrière d'entraîneur qu'il débute à Perpignan. Puis, il dirige à deux reprises les joueurs d'Anderlecht avec lesquels il est quatre fois champion de Belgique mais aussi finaliste en 1970 de la Coupe des villes de foires, l'ancêtre de la Coupe de l'UEFA.

Clubs (joueur)[modifier | modifier le code]

Palmarès (joueur)[modifier | modifier le code]

Clubs (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Palmarès (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Disparition de Pierre Sinibaldi