Jules Bocandé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jules Bocandé

Biographie
Nom Jules-François Bertrand Bocandé
Nationalité Sénégal Sénégal
Naissance 25 novembre 1958
Lieu Ziguinchor (Sénégal)
Décès 7 mai 2012 (à 53 ans)
Lieu Metz (France)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 1978-1993
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1978-1980 Drapeau : Sénégal Casa Sport 058 0(9)
1980-1982 Drapeau : Belgique US Tournaisienne 068 (20)
1982-1984 Drapeau : Belgique RFC Sérésien 058 (20)
1984-1986 Drapeau : France FC Metz 070 (36)
1986-1987 Drapeau : France Paris Saint-Germain 041 0(6)
1987-1991 Drapeau : France OGC Nice 115 (33)
1991-1992 Drapeau : France RC Lens 028 0(8)
1992-1993 Drapeau : Belgique Eendracht Alost 006 0(3)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1979-1993Drapeau : Sénégal Sénégal 073 (20)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1994-1995Drapeau : Sénégal Sénégal
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Jules Bocandé ou Jules-François Bertrand Bocandé[1], né le 25 novembre 1958 à Ziguinchor et mort le 7 mai 2012 à Metz des suites d'une opération chirurgicale[2], est un footballeur sénégalais devenu entraîneur de la sélection sénégalaise.

Carrière au Sénégal[modifier | modifier le code]

Il débute au Casa Sport, club de sa ville natale où il est surclassé pour jouer et gagner la finale de la Coupe du Sénégal de football en 1979 contre l'ASC Diaraf, l'un des clubs phares de la capitale. Il marque la finale suivante opposant le Casa Sport à l'ASC Jeanne d'Arc, seule finale de l'histoire à être disputée en deux fois. La deuxième rencontre est marquée par la violence : après que l'arbitre a fait retirer un pénalty raté par l'ASC Jeanne d'Arc, Bocandé, alors très jeune, ne peut se contenir et fait un croche pied à l'arbitre[3]. Ce geste lui vaut une suspension à vie au Sénégal[4], ramenée par la suite à un an dans la perspective des matchs de qualification pour la coupe du monde 1982. Un ami belge de la famille Bocandé l'emmène alors en Belgique.

Carrière européenne[modifier | modifier le code]

En Europe l'attaquant international sénégalais joue successivement à Tournai (D3 belge) puis à Seraing (D1 belge) avant de rejoindre le championnat de France : FC Metz, Paris SG, OGC Nice et RC Lens. En 1985-1986, il termine meilleur buteur du championnat de France avec 23 buts sous le maillot messin[5]. Il prend part à l'un des plus grands exploits du football français et de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, la qualification du FC Metz face au FC Barcelone grâce à une victoire 4-1 sur les terres catalanes[6], après avoir perdu le match aller 4-2. Jules Bocandé termine sa carrière de joueur en Belgique à Alost en 1993. En 1988, il est invité au jubilé Roger Milla en signe d'amitié fidèle à Roger Milla. En 223 matchs en D1 française, il a inscrit 69 buts.

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Jules Bocandé fait partie de la sélection nationale sénégalaise pendant quatorze ans. En 1986, il est le joueur clé de la qualification de son pays pour la Coupe d'Afrique des nations de football 1986 en Égypte en marquant les trois buts du Sénégal contre le Zimbabwe (3-0), ce qui permet au Sénégal de participer à la CAN après 18 ans d'absence. Il atteint avec son équipe les demi-finale de la CAN 1990 en Algérie et les quarts de finale de la CAN 1992 (organisée par le Sénégal), .

Palmarès[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

« Lors du jubilé de Saar Boubacar (dit Locotte) à Dakar (Sénégal) où c’était vraiment une fête du football, un jeu tu vois, mais quand un de ses partenaires perdait le ballon Roger Milla allait le réprimander très dur. Parce que pour lui c’était un match comme les autres. Que ce soit un jubilé, un match amical ou un match officiel Roger Milla était toujours sérieux et très professionnel. »

— Camfoot.com

Reconversion[modifier | modifier le code]

Sa carrière de joueur achevée, il devient entraîneur et prend en charge l'équipe du Sénégal de football en duo avec son ami et ancien coéquipier de l'équipe du Sénégal de football,Saar Boubacar qu'ils mènent en quarts de finale de la Can1994. Il reste dans l'encadrement de l'équipe à l'issue de son passage en tant qu'entraîneur.

Famille[modifier | modifier le code]

Jules Bocandé était marié, père de cinq enfants, trois garçons et deux filles.Son fils, Daniel Bocandé, intègre le centre de formation du FC Metz en septembre 2001. Il dispute un match en Ligue 2 avec le club.

Problèmes de santé[modifier | modifier le code]

Victime d'un accident vasculaire cérébral qui le handicape pendant plusieurs mois, il demande à son ami et ancien président du FC Metz, Carlo Molinari, d'organiser une opération chirurgicale à laquelle il ne survivra pas. Il meurt le 7 mai 2012[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]