Équipe de Guinée de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe de Guinée de football féminin.

Drapeau : Guinée Équipe de Guinée

Écusson de l' Équipe de Guinée
Généralités
Confédération CAF
Couleurs Rouge, jaune et vert
Surnom Le Syli national GBIN GBIN SO
Stade principal Stade du 28 septembre
Classement FIFA en augmentation 61e (19 décembre 2013)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : France Michel Dussuyer
Plus sélectionné Pascal Feindouno :81
Meilleur buteur Pascal Feindouno :30

Rencontres officielles historiques

Premier match Nigeria Drapeau : Nigeria 4 - 1 Drapeau : Guinée Guinée
(2 octobre 1960)
Plus large victoire Guinée Drapeau : Guinée 14 - 0 Drapeau : Mauritanie Mauritanie
(20 mai 1972)
Plus large défaite Côte d’Ivoire Drapeau : Côte d'Ivoire 5 - 0 Drapeau : Guinée Guinée
(3 février 2008)

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d'Afrique des nations Phases finales : 10
médaille d'argent, Afrique Finaliste en 1976
Championnat d'Afrique des nations Phases finales : 0

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe de Guinée de football en 2014

L’équipe de Guinée de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs guinéens sous l’égide de la Fédération guinéenne de football.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts de la Guinée[modifier | modifier le code]

La Guinée fut indépendante de la France le 2 octobre 1958, c’est pour cela qu’elle ne concourt pas dans les premières éditions de la Coupe du monde. L’équipe de Guinée est constituée par une sélection des meilleurs joueurs guinéens sous l’égide de la Fédération guinéenne de football. La Fédération guinéenne de football est fondée en 1960. Elle est membre de la CAF depuis 1961 et est affiliée à la FIFA depuis 1962. L’équipe nationale est surnommée « le Syli (ou Sily) national » (« L’Éléphant national » en soussou). Le premier match officiel de la Guinée fait débat : pour certains, le premier match fut joué le 2 octobre 1960, à Lagos (Nigeria) contre le Nigeria, qui se solda par une défaite guinéenne sur le score de 4 buts à 1. Pour d’autres comme Wikipédia en français, en allemand, le premier match fut joué le 16 décembre 1962, à domicile contre la RDA, qui se solda par une défaite sur le score de 3 buts à 2. La Guinée ne participa pas aux trois premières CAN (1957, 1959 et 1962) et en 1963, elle est disqualifiée. Il faudra attendre 1970 pour voir l’équipe de Guinée en phase finale où elle prendra deux points avec deux matchs nuls contre la RD Congo (2-2) et le Ghana (1-1) et une défaite contre l’Égypte (1-4). Elle ne participe pas à la Coupe d'Afrique des nations de football 1972. La plus large victoire de la Guinée fut enregistrée à domicile contre la Mauritanie qui se solda par un score sans appel de 14 buts à 0, le 20 mai 1972. À la CAN 1974, elle repart avec une victoire contre l’île Maurice (2-1), un match nul de l'équipe du Congo de football (1-1) et une défaite contre la RDC Congo (1-2). Il faudra attendre les éliminatoires de la Coupe du monde 1974 pour voir la Guinée, où elle sera éliminée par le Maroc au second tour.

La meilleure performance de la Guinée à la CAN 1976[modifier | modifier le code]

À la CAN 1976 en Éthiopie, l’équipe de Guinée termina première du groupe avec deux victoires contre l’Ouganda (2-1) et l’Éthiopie (2-1) et un match nul contre l’Égypte (1-1). Au tour final, elle termina deuxième derrière le Maroc, avec deux matchs nuls contre le Nigeria (1-1) et le Maroc (1-1) et une victoire sur l’Égypte (4-2). Cela constitue la meilleure performance de la Guinée.

De 1976 à 2002[modifier | modifier le code]

Pour la Coupe du monde 1978, l’équipe de Guinée fut battue au troisième tour par la Tunisie. Elle ne participa pas à la Coupe d'Afrique des nations de football 1978. À la Coupe d'Afrique des nations de football 1980, elle ne prend qu’un point contre le Maroc (1-1) et subit deux défaites contre l’Algérie et le Ghana. Pour la Coupe du monde 1982, elle fut battue par le Nigeria au troisième tour. De 1982 à 1994 (non inclus), elle ne participe pas à la CAN. Pour la Coupe du monde 1986, elle fut battue par la Tunisie au premier tour. Une des plus larges défaites de la Guinée fut enregistrée à Tunis, le 5 août 1988 contre la Tunisie sur le score de 5 buts à 0. Pour le mondial 1990, elle fut encore battue par la Tunisie au premier tour. À la CAN 1994, elle repartit avec deux défaites contre le Sénégal et le Ghana. Pour la Coupe du monde 1994, elle fut éliminée au tour final par le Cameroun et le Zimbabwe. Pour la CAN 1996, le Nigeria était qualifié, mais a déclaré forfait avant la compétition. La Guinée appelée en remplacement, a refusé arguant le manque de préparation. À la CAN 1998, elle repart dès le premier tour avec une victoire contre l’Algérie, un match nul contre le Cameroun et une défaite contre le Burkina Faso. Pour la Coupe du monde 1998, l’équipe de Guinée est éliminée au deuxième tour, devancée par le Nigeria mais devant le Kenya et le Burkina Faso. Elle ne participe pas à la CAN 2000, et est disqualifiée par la FIFA pour la CAN 2002 et la Coupe du monde 2002 car la Fédération de Guinée de football fut suspendue à cause d’interférences politiques. Leurs résultats furent annulés.

Trois Coupes d'Afrique réjouissantes (2002-2008)[modifier | modifier le code]

À la CAN 2004, après avoir fini second du groupe derrière la Tunisie mais devant le Rwanda et la RD Congo, l’équipe de Guinée fut éliminée en quarts par le Mali (1-2, malgré l’ouverture du score de Pascal Feindouno). À la CAN 2006, l’équipe de Guinée emmenée par Patrice Neveu était le marginal de son groupe avec l’Afrique du Sud, Zambie et spécialement la Tunisie, le vainqueur de la Coupe d'Afrique précédent. Mais la Guinée étonna en battant même l'Afrique du Sud et la Tunisie. On termina la groupe sur une jolie manière, devant la Tunisie. Au quarts de finale, la Guinée se battit vaillamment face au Sénégal (2-3). Avec 9 buts inscrits dans 4 matches, la Guinée convainquit particulièrement par son jeu offensif. Pour la Coupe du monde 2006, elle est éliminée au second tour, devancée par le Maroc et la Tunisie et devant le Kenya, le Malawi et le Botswana. Depuis , Robert Nouzaret est le sélectionneur national de la Guinée. À la CAN 2008, l’équipe de Guinée est battue d’entrée par le pays organisateur, le Ghana (1-2, but d’Oumar Kalabane) mais bat le Maroc (3-2, doublé de Pascal Feindouno et but d’Ismaël Bangoura) et fait match nul contre la Namibie (1-1, but de Souleymane Youla). Elle termine second du groupe. Sur le score de 5-0, à Sékondi (ou Sékondi-Takoradi) au Ghana contre la Côte d’Ivoire, le 3 février 2008, la Guinée connaît une des plus larges défaites dans le cadre des quarts de finale de la CAN 2008.

La crise chez le Syli national (2008-)[modifier | modifier le code]

Pour l’édition de la CAN 2010 et de la Coupe du monde 2010, elle est qualifiée pour le tour final en compagnie de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, et du Malawi. Lors de ce tour final disputé en 2009, la Guinée termine dernière du groupe E et ne se qualifie ni pour la Coupe du Monde 2010, ni pour la CAN 2010 alors qu'elle s'était hissée au niveau des quarts de finale au cours des trois éditions précédentes. Suite à ce revers, le ministre des sports Isto Keira décide de dissoudre l'équipe nationale[2].

La Guinée et la Coupe Amilcar Cabral[modifier | modifier le code]

La Coupe Amilcar Cabral est une compétition régionale concernant les pays d’Afrique Noire et de l’Ouest. En 1979 et 1980, l’équipe de Guinée termine troisième. En 1981 et en 1982, elle remporte le tournoi contre le Mali en 1981 et contre le Sénégal en 1982. De 1983 à 1986 (inclus), elle n’est pas dans les trois premiers. En 1987, en plus d’être le pays organisateur, elle remporte le trophée en battant en finale le Mali. De même en 1988, elle remporte le tournoi encore contre le Mali, mais en 1989, le Mali prend sa revanche en finale contre la Guinée. De 1991 à 1995, elle n’est pas dans les trois premiers. En 1997, elle prend la troisième place, comme en 2000. En 2001, elle n’est pas dans les trois premiers. En 2005 comme en 1987, en plus d’être le pays organisateur, l’équipe de Guinée remporte le trophée en battant le Sénégal. Mais en 2007, elle n’est pas dans les trois premiers.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Forfait
  • 1970 : Non inscrit
  • 1974 : Tour préliminaire
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1982 : Tour préliminaire
  • 1986 : Tour préliminaire
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2002 : Disqualifié par la FIFA
  • 2006 : Tour préliminaire
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2014 : Tour préliminaire

Parcours en Coupe d'Afrique[modifier | modifier le code]

  • 1957 : Non inscrit
  • 1959 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1963 : Disqualifié
  • 1965 : Tour préliminaire
  • 1968 : Tour préliminaire
  • 1970 : 1er tour
  • 1972 : Tour préliminaire
  • 1974 : 1er tour
  • 1976 : Second
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1980 : 1er tour
  • 1982 : Tour préliminaire
  • 1984 : Tour préliminaire
  • 1986 : Tour préliminaire
  • 1988 : Tour préliminaire
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1992 : Tour préliminaire
  • 1994 : 1er tour
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 1998 : 1er tour
  • 2000 : Tour préliminaire
  • 2002 : Disqualifié
  • 2004 : Quart de finale
  • 2006 : Quart de finale
  • 2008 : Quart de finale
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2012 : 1er tour

Autres[modifier | modifier le code]

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

A partir 1960

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Ci-dessous la liste des joueurs sélectionnés pour le match amical contre l'Algérie (14 août 2013)[3] :

Nom Date de Naissance Sélections (buts) Club
Gardiens
1 Naby-Moussa Yattara (30 ans) 21 (0) Drapeau : France AC Arles-Avignon
Kemoko Camara 0 (0) Drapeau : Guinée AS Kaloum Star
Défenseurs
Thierno Bah (31 ans) 4 (0) Drapeau : Arabie saoudite Al Taawon
5 Fodé Camara (38 ans) 42 (1) Drapeau : Guinée Horoya AC
92 Issiaga Sylla (22 ans) 0 (0) Drapeau de la France Toulouse FC
Mamoudou Mara (27 ans) 0 (0) Drapeau : France AC Arles-Avignon
4 Baïssama Sankoh (22 ans) 1 (0) Drapeau : France Guingamp
26 Kamil Zayatte (28 ans) 18 (0) Drapeau : Angleterre Sheffield Wednesday
15 Oumar Kalabane (33 ans) 43 (5) Drapeau : Émirats arabes unis Al-Dhafra
Milieux
23 Lanfia Camara (25 ans) 22 (3) Drapeau : Belgique BX Brussels
Kevin Constant (29 ans) 14 (1) Drapeau : Italie Milan AC
7 Mohamed-Lamine Guirassy (26 ans) 0(0) Drapeau : Espagne CD Ronda
2 Sadio Diallo (33 ans) 55 (21) Drapeau : France Stade rennais
14 Mohamed Diarra (29 ans) 5 (0) Drapeau : Danemark Odense Boldklub
14 Bouna Sarr (29 ans) 5 (0) Drapeau : France FC Metz
Attaquants
26 Alhassane Bangoura (22 ans) 2 (0) Drapeau : Espagne Rayo Vallecano
10 Salim Cissé (29 ans) 42 (12) Drapeau : Portugal Sporting Lisbonne
Seydouba Soumah (23 ans) 3 (0) Drapeau : Slovaquie ŠK Slovan Bratislava
Ibrahima Conté (23 ans) 7 (1) Drapeau de la Belgique KAA La Gantoise
Ibrahima Traoré (25 ans) 9 (1) Drapeau de l'Allemagne VfB Stuttgart
11 Mohamed Yattara (20 ans) 8 (4) Drapeau : France Angers SCO

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com,‎ 14 mars 2013 (consulté le 14 mars 2013).
  2. http://www.sport.fr/football/foo/pGuinee-l-equipe-nationale-dissoute-171080.htm
  3. La liste des Guinéens convoqués pour le match amical contre l'Algérie