Sergueï Semak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Semak.
Sergueï Semak
Sergei Semak 2011.jpg
Situation actuelle
Équipe entraineur adjoint au Zénit Saint Petersbourg
Biographie
Nom Serguei Bogdanovitch Semak
Nationalité Drapeau : Russie Russe
Naissance 27 février 1976 (38 ans)
Lieu Sychanske, URSS
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1992 - 2013
Poste Milieu
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1992-1992 Drapeau : Russie FC Presnya 013 0(2)[1],[2]
1992-1993 Drapeau : Russie FC Karelia 003 0(0)
1993-1994 Drapeau : Russie FC Asmaral 021 0(3)
1994-2005 Drapeau : Russie FK CSKA Moscou 263 (72)[3]
2005-2006 Drapeau : France Paris SG 031 0(1)
2006-2008 Drapeau : Russie FK Moscou 066 (12)
2008-2010 Drapeau : Russie FC Rubin Kazan 072 (13)
2010-2013 Drapeau : Russie Zénith Saint-Pétersbourg 049 (10)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1993-1994 Drapeau : Russie Russie - 18 ans 008 0(0) [4]
1996-1997 Drapeau : Russie Russie Espoirs 005 0(1)
1997 -2012 Drapeau : Russie Russie 065 0(4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Sergueï Bogdanovitch Semak (en russe : Сергей Богданович Семак), né le 27 février 1976 à Sytchanskoe (oblast de Lougansk (Ukraine), est un footballeur russe polyvalent qui peut évoluer à tous les postes de l'axe central mais son poste de prédilection reste le milieu défensif. C'est le capitaine de la sélection russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sergeï Semak débute dans le championnat de Russie au FC Asmaral en 1993 avant de rejoindre le CSKA Moscou.

Après avoir passé 10 ans au CSKA, il devient un symbole du club et le chouchou des supporters.

Il est découvert en France lorsque, après avoir ouvert la marque face au Paris Saint-Germain le 29 septembre 2004, il inscrit un triplé dans le second match opposant les deux clubs lors de la première phase de la Ligue des Champions 2004-2005. Semak rejoint le Paris SG lors du mercato à la demande de l'entraîneur parisien d'alors, Vahid Halilhodžić. Le transfert avoisine les 2,5 M€ (6 mois de prêt avec option d'achat obligatoire).

En février 2006, Sergeï Semak n'ayant pu s'imposer au PSG, exprime son envie de quitter le club et est transféré un an après son arrivée, au FK Moscou pour une indemnité de transfert de l'ordre de 3 M€.

Le 22 avril 2007, il marque le centième but de sa carrière contre son ancien club le CSKA Moscou.

À la fin de janvier 2008, il est transféré au FK Roubine Kazan avec lequel il signe un contrat portant sur 3 saisons. Il est nommé capitaine dès la saison 2008. Il débute sous ses nouvelles couleurs le 16 mars 2008 pour la première journée du championnat de Russie contre le Lokomotiv Moscou, le match se termina par la victoire 1:0. Son premier but pour Roubine est marqué pour la troisième journée du championnat contre le Zénith Saint-Pétersbourg, concluant une victoire inattendue 3:1 - ce match était pour Semak, le 350e dans le championnat russe. Pour la première fois de son histoire, Kazan remporte cette année le titre de Champion de Russie, avant de récidiver en 2009.

Il fait ses débuts en équipe nationale en novembre 1997 face à l'Italie. Sélectionné lors de la coupe du monde 2002 en Corée et au Japon, il n'est aligné dans aucun match. Il n'est pas retenu en équipe nationale à l'occasion de l'Euro 2004 disputé au Portugal. Au 1er janvier 2005 il compte 43 sélections et 4 buts depuis 1997 en équipe de Russie.

Au début de sa carrière internationale, en 1995, il avait disputé 3 rencontres avec l'équipe olympique de Russie.

Le 23 mai 2008, Semak revient après une longue pause dans l'équipe nationale lors du match contre le Kazakhstan. Il a été le capitaine de l'équipe et il a par la suite conservé le brassard pour l'Euro 2008 où la Russie atteignit les demi-finales. Il fut notamment lors de cette compétition le passeur décisif au moment de l'ouverture du score russe de Roman Pavlioutchenko. Ce jour-là, la Russie réalisa une performance hors-norme durant un match qualifié par L'Équipe comme un match d'une « intensité exceptionnelle », dominant dans tous les secteurs de jeu les archi-favoris néerlandais grâce à de bons choix tactiques de Guus Hiddink (3-1).

Malheureusement, la Russie ne confirma sa bonne prestation de l'Euro 2008. Après un très bon parcours dans son groupe, Semak et la Sbornaïa terminent derrière l'Allemagne et doivent battre la Slovénie en barrages. En Russie, alors que son équipe mène 2-0, la Slovénie réduit l'écart en toute fin de match. Le but encaissé fut fatal : la Slovénie gagne 1-0 le match retour avec un but en toute fin de première mi-temps. Ce match suscita de vives polémiques, la Slovénie ayant eu un arbitrage « bien trop favorable » selon les Russes qui furent réduits à 9 alors que les Slovènes « effectuaient autant de fautes sans qu'elles soient sanctionnées ». La requête de disqualification de la Slovénie auprès de la FIFA par les Russes fut refusée.

Au mois d'août 2010, il est transféré au Zénith Saint-Pétersbourg.

Non sélectionné par Dick Advocaat pour disputer l'Euro 2012 (qui se finira aussi en échec pour la Russie), il prend aussitôt sa retraite internationale avant de mettre fin à sa carrière de joueur après la fin du championnat russe de 2012-2013. Il rejoint alors le staff de l'entraîneur Luciano Spalletti.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Son footballeur préféré est Zinédine Zidane.
  • Son roman préféré est Captain Blood.
  • Il collectionne les cartes téléphoniques.
  • Ses plats favoris sont les Vareniki[5], sorte de raviolis russes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Semak
  2. Parcours de Semak
  3. (en) Profil sur le site du CSKA Moscou
  4. Semak en sélections de jeunes
  5. (en) Profil sur le site du club