Tourisme au Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Provenance des touristes[modifier | modifier le code]

Le Maroc a atteint la barre symbolique des 10 millions de touristes en 2013, du jamais vu en afrique.

La plupart des touristes sont de provenance européenne (Français, Britanniques, Allemands, Espagnols…) mais aussi des Américains, des Arabes et des Asiatiques.

En 2011, Les touristes étrangers ont été principalement de nationalité[1] : française avec 1 775 961 touristes, espagnole avec 693 255 touristes, du Royaume-Uni avec 352 141 touristes, belge avec 258 620 touristes, italienne avec 211 405 touristes, allemande avec 219 576 touristes. Les touristes marocains résidant à l'étranger ont enregistré 4 408 250 arrivées. Nous remarquons une prédominance des pays européens (84 % des touristes étrangers), due à la proximité géographique ; en effet le détroit de Gibraltar facilite l'accession au Maroc d'où la considérable masse de touristes français et espagnols. De plus ces deux langues sont très couramment parlées sur le territoire marocain, ce qui est un argument majeur pour la venue des touristes. À noter aussi dans la catégorie « autres nationalités », la forte présence de touristes américains et surtout canadiens.

Structure des touristes au Maroc par pays émetteur (2011).JPG

En 2011, le Maroc reste la première destination favorite des Français. La ville qui les attire le plus est Marrakech[2].

Lieux les plus visités[modifier | modifier le code]

Marrakech[modifier | modifier le code]

Marrakech est une ville d'environ de 2 millions d'habitants, lieu de tourisme par excellence Marrakech a su garder son authenticité. La ville est composée de deux parties: la nouvelle ville et l'ancienne ville. Celle-ci est beaucoup appréciée par les stars sans doute pour ses ruelles étroites, ses jolies riads ainsi que la population qui est accueillante et chaleureuse. La nouvelle ville est tout le contraire de l'ancienne ville: nouveaux bâtiments, grands magasins, palmeraies, golfs, parcs, hôtels, discothèques, piscines…

Marrakech est souvent appelé le deuxième Ibiza sans doute à cause des nombreuses discothèques que compte la ville ainsi qu'à cause des grands DJ qui viennent dans les discothèques (David Guetta, Martin Solveig…). Surtout à ne pas rater à Marrakech : la place Jamaa El Fna, la koutoubia, la Vallée de l'Ourika, mais également l'Hôtel de La Mamounia.

Agadir[modifier | modifier le code]

Agadir est la deuxième ville touristique du royaume en 2011 après Marrakech . Elle est la station balnéaire la plus prisée du Maroc : sa côte de sable fin s'étale sur 10 km. Agadir est une ville dynamique l'été; le reste du temps c'est une ville calme et bénéficie d'un ensoleillement de 300 jours par an. Elle est aussi connue par son souk (souk el hed ) et ses stations balnéaires à quelques minutes du centre ville tels Taghazout Aghroud Imiwadar, la ville de Taroudant et ses régions...

Casablanca[modifier | modifier le code]

Capitale économique du pays, Casablanca est la troisième ville touristique du Maroc. On y vient surtout pour les affaires. Bien que Casa n’ait pas la même vocation que ses consœurs (Marrakech, Agadir), la ville ambitionne de prolonger la durée de séjour de ses visiteurs qui n’excède pas deux jours en moyenne. C’est dans ce but que le Conseil régional du tourisme a lancé des plans spécifiques pour mettre en place les infrastructures adéquates.

Tanger [modifier | modifier le code]

Tanger, ville internationale dans son histoire, est une ville pleine de surprise, située sur le détroit de Gibraltar, entre la mer méditerranée, et l’océan Atlantique, elle est dotée d’une histoire riche et d’une géographie unique. On y parle autant espagnol, qu’arabe ou français, on s’y sent vite à l’aise. Cette ville saura vous accueillir dans les règles, avec sa jolie médina, ses belles plages, et tant de choses à voir.

Meknès[modifier | modifier le code]

Riche de son passé prestigieux, Meknès réserve des surprises inattendues à ceux qui sortiront un peu des chemins balisés. Ou qui sauront écouter les pierres… En ville ou dans les environs, Meknès recèle des monuments historiques splendides. Incontournables, les ruines romaines de Volubilis et le moussem du cheval de Tissa

Taroudant[modifier | modifier le code]

Considérée comme la grand mère de Marrakech, Taroudant est l'une des villes les plus anciennes du Maroc. Taroudante est célèbre pour son artisanat très varié (le travail du cuir, tannerie, la poterie, etc.) et ses paysages magnifiques.

Agadir (dépôt)[modifier | modifier le code]

Le nom « dépôt » pourrait être la traduction arabe exacte du terme berbère Agadir. En effet, s'il a existé un marabout à proximité alors nommé Sidi Mogdul – tombeau d'un saint, point de repère jadis pour la navigation côtière – l'affiliation de ce terme à celui de Mogador n'est pas certaine au regard du sens tant dans la langue arabe que berbère. La sonorité Mogdul/Mogador reste cependant proche. Il est fréquemment rapporté qu'Amogdul, nom berbère de la ville, signifie «la bien gardée», mais qui évoque, outre un saint patron (Sidi Mogdul), des fortifications particulières. Or un site fortifié – remparts et tours de défense, civil ou militaire – se dit en berbère « Agadir ». Et l'adjectif amgader signifierait « fortifié », ce qui est proche des noms transcrits par les Portugais puis Espagnols. Cependant, Sidi Mogdul pourrait lui-même être Sidi Mogdour, le protecteur, celui qui fortifie, Mogdour étant assez répandu en Afrique du Nord.

Al Hoceima[modifier | modifier le code]

Al Hoceima est connue grâce à ses plages au sable fin et sa faune riche (dauphins, différentes espèces d'oiseaux…). Des randonnées permettent de découvrir entièrement la région.

Ouarzazate[modifier | modifier le code]

Village Imlil

Ouarzazate est le point de départ pour les amateurs de randonnées, à pied, en 4X4, en VTT ou à dos de dromadaire… Le Sud de Ouarzazate contient de grands espaces désertiques. Des randonnées en montagne sont aussi organisées. La Kasbah de Taourirt, un village dans la ville, classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco, est à découvrir pour voir la culture du pays.

Fès[modifier | modifier le code]

Fès est la capitale spirituelle et culturelle du Maroc. On peut y visiter l'Université Al Quaraouiyine, la plus anciennes du monde bien avant oxford et cambridge avec son style arabo-andalou[réf. nécessaire], la médina qui est classée patrimoine universel de l'UNESCO, puis aux alentours de Fès la station thermale de Sidi Harazem.

Saidia[modifier | modifier le code]

Saidia est une toute nouvelle station balnéaire et méditerranéenne dans le pays, du côté de la région d Oujda, elle se voue à devenir l'une des plus importantes stations dans la région, un peu comme la côte d'azur marocaine.[réf. nécessaire]

Mazagan[modifier | modifier le code]

Mazagan est une nouvelle station balnéaire, une nouvelle destination luxueuse par excellence, la ville se situe sur la côte atlantique marocaine, près de la ville d'El Jadida et propose des paysages divers, et exotiques.

Merzouga[modifier | modifier le code]

Merzouga est un petit village saharien situé dans le sud-est du Maroc à 35 kilomètres de Rissani et à 50 kilomètres de la frontière algérienne.

Michlifen[modifier | modifier le code]

  • Station de ski de Michlifen proche d'Ifrane.

Période pour partir[modifier | modifier le code]

Les mois d'avril, mai pour visiter les villes comme Marrakech, et les mois de juin, juillet et août pour visiter les villes balnéaires (Agadir, Saidia…).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :