Adhan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adhan ( en arabe: أَذَان), « appel » est un terme arabe désignant l'appel à la prière (salat [1]) et notamment un appel à la prière en groupe.

Trois mots arabes dérivent de la même racine arabe[2] signifiant annoncer :

  • L'Adhan, « appel ».
  • Le Mu'adhdhin, ou muezzin [3] celui qui fait l'appel. Le premier muezzin de l'islam fut Bilal
  • La mi'dhana[4]ou "minaret" [5] le lieu d'où se fait l'appel.

Texte de l'adhan[modifier | modifier le code]

À l'instar du Chophar des juifs, et des cloches des chrétiens, c'est la voix de l'homme qui fut choisie par Mahomet comme moyen de communication publique des heures de prière. L'adhan peut être entendu dans tous les pays à majorité musulmane aux heures des cinq prières de la journée. Il s'agit d'une annonce publique comportant des phrases définies, sous la forme d'une récitation scandée et modulée.

Adhan sunnite :

Arabe Traduction Translittération
2 fois malikites
4 fois autres[6]
الله أكبر ALLAH est le plus grand allāhu ākbar
2 fois اشهد ان لا اله الا الله J'atteste qu'il n'y a de dieu qu' Allah Ashadu an lâ ilâha illâ Llâh
2 fois اشهد ان محمد رسول الله J'atteste que Muhammed est le messager de ALLAH āš'hadu ānna mūḥammad ār-rasūlu-l-lāh
2 fois حي على الصلاة Venez à la prière ḥayyā ʿalā-ṣ-ṣalāt
2 fois حي على الفلاح Venez à la félicité, ḥayyā ʿalā-l-falāḥ
2 fois[7]
L'aube seulement (fajr)
الصلاة خير من النوم La prière est meilleure que le sommeil. aṣ-ṣalātu ḫayru min an-naūm
2 fois الله أكبر ALLAH est le plus grand. allāhu ākbar
1 fois[8] لا اله الا الله Il n'y a de vraie divinité hormis ALLAH lā ilaha illā-l-lāh


Adhan chiite :

Arabe Traduction Translittération
4 fois[6] الله أكبر ALLAH est le plus grand allāhu ākbar
2 fois اشهد ان لا اله الا الله J'atteste qu'il n'y a de vraie divinité hormis ALLAH Ashhadu an lâ ilâha illâ Llâh
2 fois اشهد ان محمد رسول الله J'atteste que Muhammed est le messager de Dieu āš'hadu ānna mūḥammad ār-rasūlu-l-lāh
2 fois[9] اشهد ان عليا ولي الله J'atteste que 'Alî est le régent (Walî) de ALLAH (après J'atteste que Muhammed est le Messager de Dieu) āš'hadu ānna ʿalīyā walī'u-l-lāh
2 fois حي على الصلاة Venez à la prière ḥayyā ʿalā-ṣ-ṣalāt
2 fois حي على الفلاح Venez à la félicité, ḥayyā ʿalā-l-falāḥ
2 fois حي على خير العمل Venez faire la meilleure action (après Accourez à la félicité) ḥayyā ʿalā khayri-l-ʿamal
2 fois الله أكبر ALLAH est le plus grand. allāhu ākbar
1 fois[8] لا اله الا الله Il n'y a de vraie divinité hormis ALLAH lā ilaha illā-l-lāh

L'adhan est suivi de l'iqama qui reprend les mêmes formules(à une phrase près), mais marque le début effectif de la prière.

Le muezzin (celui qui fait l'appel à la prière) :

  • ne doit pas demander de salaire
  • ne doit pas être en état de grande ni de petite impureté
  • doit être debout en direction de la Ka'ba (qui se trouve à La Mecque)
  • doit tourner son corps de droite à gauche (pour être entendu dans toutes les directions)
  • doit se boucher les oreilles avec l'index ou le mineur (afin de ne pas être perturbé)
  • hausser la voix pour être bien entendu
  • parler posément pour être bien compris.

Généralement, le muezzin se place en haut d'un des minarets de la mosquée ; de plus en plus, sa voix est assistée par des haut-parleurs ; dans certaines mosquées, c'est même un enregistrement qui fait office de muezzin (bien que cela soit interdit selon l'avis de certains oulémas).

Par tradition, l'appel à la prière se fait en arabe partout dans le monde (même dans les pays non arabophones). Cependant, en Turquie, entre 1932 et 1950 il était récité en turc, ce qui était théologiquement parlant interdit.

Adhan en turc[modifier | modifier le code]

Allah En Büyüktür-- Allah En Büyüktür-- Allah En Büyüktür-- Allah En Büyüktür-- Allah'tan başka ilah olmadığına şahitlik ederim-- Allah'tan başka ilah olmadığına şahitlik ederim-- Muhammed'in Allah'ın resulü (elçisi) olduğuna şahitlik ederim-- Muhammed'in Allah'ın resulü (elçisi) olduğuna şahitlik ederim-- Haydi namaza-- Haydi namaza-- Haydi kurtuluşa-- Haydi kurtuluşa-- Namaz uykudan hayırlıdır* (Sadece Sabah namazında okunur)-- Namaz uykudan hayırlıdır* (Sadece Sabah namazında okunur)-- Allah En Büyüktür-- Allah En Büyüktür-- Allah'tan başka ilah yoktur--

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe : ṣalā نت, « prière »
  2. arabe : ʾḏn أذن, « annoncer »
  3. turc : müezzin, de l'arabe muʾaḏḏin مؤذّن, « celui qui fait l'appel »)
  4. arabe : midana, مئذنة, le lieu d'où se fait l'appel
  5. turc : minare, de l'arabe : manāra, منارة, « phare », « tour »
  6. a et b Malek Chebel, Dictionnaire des symboles musulmans : rites, mystique et civilisation, Paris, Albin Michel, coll. « Spiritualités »,‎ 1995, 500 p. (ISBN 978-2-226-07550-5, lien OCLC?)
  7. L'appel à la prière du matin n'a pas pour objectif d'annoncer le début de l'heure de la prière, mais de réveiller les croyants, afin que ceux-ci puissent se préparer à la prière en commun.
  8. a et b Ces formules sont facultatives, dites une fois à voix basse et une fois à voix haute.
  9. Cette formule : « J'atteste que 'Alî est le régent de Dieu » n'est pas obligatoire bien que souhaitable pour les chiites. Elle peut être suivie d'autres formules : « Il est le commandeur des croyants » ou « Lui et ses infaillibles descendants sont la preuve de Dieu ». Cette formule ne serait apparue que vers 991, c'est-à-dire à l'arrivée des Bouyides à Bagdad (cf ci-dessous : The Wilaya of Ali in the Shii Adhan).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]