Musique berbère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La musique berbère est une musique traditionnelle d'Afrique du Nord présentant de grande variété de styles suivant les régions et répandue particulièrement par la musique marocaine, la musique populaire kabyle et des Aurès d'Algérie et la musique touareg de l'Algérie, du Niger, du Mali et du Burkina Faso, etc. Les instruments utilisés sont le bendir (tambour sur cadre) et le Guembri (Luth basse) ou encore la flûte oblique Ney, qui accompagnent les chants et les danses en rythmant une poésie berbère riche et colorée.

La musique berbère, considérée comme une forme d'expression de l'âme amazighe, se transmet de génération en génération, mais elle connaît un véritable essor dans les années 1930.

Les danses se pratiquent durant les festivités, le soir tombant, autour d'un grand feu de bois. Les membres des groupes musicaux — hommes et femmes — sont toujours vêtus de leurs habits traditionnels. Le rythme est la dimension fondamentale de cette musique, et la danse accompagne toujours les chants berbères.

Styles de danses et de chants[modifier | modifier le code]

Aux différentes grandes zones linguistiques correspondent différents styles de danses et de chants :

  • Au Rif : les danses guerrières aarfa et reggada, se dansant avec les épaules et des coups de pied au sol. On retrouve le même style de danse dans l'ouest algérien (allaoui).
  • Dans le bassin du Souss : l’ahouach est une danse d'hommes et de femmes des pays chleuhs. Il s'agit d'une cérémonie nocturne dans laquelle les femmes forment une ronde autour d'un feu de branches légères. Au centre, une douzaine d'hommes forment un cercle plus restreint, tous munis de bendirs. Le thème musical progresse par soubresauts, puis interviennent les bendirs sur accompagnant la ronde ondulante des femmes. La danse arrive alors à son paroxysme lorsque cette ronde se divise en deux groupes qui se font face et se donnent la réplique.
  • Dans le Moyen Atlas : l’ahidous est une danse du Moyen Atlas dans laquelle, cette fois, hommes et femmes sont coude à coude. Elle est attaquée sur un rythme ondulant, à la fois souple et rigoureux. Après cette introduction, un couple de danseurs se détache, puis virevolte avec grâce.
  • Dans le sud du Maroc : la guedra est une danse originaire du Sahara. Son cadre musical est composé d'un petit groupe d'hommes dont l'un d'eux exécute un rythme régulier en frappant sur une poterie. La danse est effectuée par une femme qui se tient au milieu du groupe de chanteurs. À genoux, enveloppée dans une étoffe bleue, elle exécute avec sa tête et ses mains la rythmique endiablée de la guedra.
  • En Kabylie on retrouve plusieurs genres musicaux correspondant aux différents événements, le genre local traditionnel est l'achwik que l'on retrouve dans les fêtes (mariages ...) chanté pendant les urar qui sont des chants interprétés par les femmes qui se les transmettent de génération en génération. On retrouve aussi les ideballen qui sont des troupes qui avec leur bendir et le tbal font la musique des grands événements (mariages,achoura...) dans certaines tribus kabyles les ideballen ont jusqu'à 6 noubas différentes. La musique kabyle a surtout influencé les musiques citadines où les Kabyles sont nombreux à l'image du chaâbi algérois à qui la Kabylie a donné de grands noms comme Hadj El Anka, Cheikh El Hasnaoui et Abdelkader Chaou. Dailleurs dans ce genre andalou populaire les chants en kabyle sont très nombreux. Actuellement avec des instruments modernes la musique kabyle continue à être un espace de création dynamique tout en gardant son authenticité et son identité propre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Connus depuis l’Antiquité pharaonique sous les noms de Lebu, Tehenu, Temehu, Meshwesh, les Berbères subsistent dans un immense territoire qui commence à l’ouest de l’Égypte. Actuellement des populations parlant le berbère habitent dans une douzaine de pays africains, de la Méditerranée au sud du Niger, de l’Atlantique au voisinage du Nil.

Musiciens et groupes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]