Résident général de France au Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le résident général de France au Maroc, officiellement nommé commissaire résident général[1], est le représentant officiel du gouvernement français à Rabat durant le protectorat français au Maroc (1912-1956).

Ses attributions et pouvoirs furent fixés par décret du 11 juin 1912 du président de la République française, paru dans le premier numéro du bulletin officiel du Maroc[1].

Pendant 44 ans, de Lyautey à Dubois (qui devint le premier ambassadeur de la France au Maroc[2]), 14 résidents généraux se sont succédé.

Liste des résidents généraux[modifier | modifier le code]

  1. Général (puis maréchal à partir de 1921[3]) Hubert Lyautey : avril 1912 - octobre 1925, avec une interruption de décembre 1916 à mars 1917 (pendant laquelle l'intérim fut assuré par le général Henri Gouraud)[4]
  2. Théodore Steeg : octobre 1925 - janvier 1929[4]
  3. Lucien Saint : janvier 1929 - août 1933[4]
  4. Henri Ponsot : août 1933 - mars 1936[4]
  5. Marcel Peyrouton : 21 mars 1936 - 25 septembre 1936[5],[4],[6]
  6. Général Charles Noguès : septembre 1936 - juin 1943[4]
  7. Gabriel Puaux : juin 1943 - mars 1946[4]
  8. Eirik Labonne : mars 1946 - mai 1947[4]
  9. Général Alphonse Juin : mai 1947 - juillet 1951[4]
  10. Général Augustin Guillaume : juillet 1951 - juin 1954[4]
  11. Francis Lacoste[7] : juin 1954 - juin 1955[4]
  12. Gilbert Grandval : juin 1955 - août 1955 [4]
  13. Général Pierre Boyer de Latour : août 1955 - novembre 1955[4]
  14. André Dubois : novembre 1955 - mars 1956[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF]Bulletin officiel de l'Empire chérifien : Protectorat de la République française au Maroc, Rabat, no 1,‎ 1er novembre 1912 (lire en ligne), p. 2-3)
  2. a et b Bernard Lugan, Histoire du Maroc : Des origines à nos jours, Ellipses,‎ 2011, 403 p. (ISBN 978-267298-6352-4[à vérifier : isbn invalide]), p. 285
  3. Abraham Lahnite (préf. Jean Martin), Les Conditions d'établissement du traité de Fez : La Politique berbère du protectorat français au Maroc (1912-1956), Paris, L'Harmattan, coll. « Histoire et Perspectives méditerranéennes »,‎ mai 2011, poche, 336 p. (ISBN 978-2-296-54980-7, présentation en ligne), p. 186
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Abdellah Ben Mlih, Structures politiques du Maroc colonial, L'Harmattan, coll. « Histoire et perspectives méditerranéennes »,‎ 1990, 396 p. (ISBN 2738408338 et 9782738408334, lire en ligne), p. 345
  5. Joseph-André Bass, « Les Maudits », Droit et Liberté, no 9 (77),‎ 1er juillet 1948, p. 2 (lire en ligne) [PDF].
  6. Michel Abitbol, Histoire du Maroc, Paris, Perrin,‎ 2009 [détail des éditions], p. 461
  7. Francis Lacoste (1904-1981), courte biographie sur diplomatie.gouv.fr [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]