Lend-Lease

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Signature par Franklin D. Roosevelt le 11 mars 1941 de loi H.R. 1941, permettant d'aider le Royaume-Uni, la Chine et la Grèce

Le programme Prêt-Bail (programme « Lend-Lease » en anglais) était un programme d'armement mis en place par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, afin de fournir les pays amis en matériel de guerre sans intervenir directement dans le conflit (avant l'entrée en guerre des États-Unis), mettant fin de facto aux lois des années 1930 sur la neutralité.

La loi Lend-Lease, voté par 317 voix pour et 71 contre à la chambre des représentants des États-Unis et avec 60 voix pour et 31 contre au Sénat signée le 11 mars 1941, autorise le Président des États-Unis à « vendre, céder, échanger, louer, ou doter par d'autres moyens » tout matériel de défense à tout gouvernement « dont le Président estime la défense vitale à la défense des États-Unis. »

Curtiss P-40F Warhawk américains livrés à Casablanca, protectorat français du Maroc pour l'aviation de l'armée d'Afrique de Giraud (groupe de chasse La Fayette héritier des traditions de l'Escadrille La Fayette), le 9 janvier 1943. En avril 1944, ils furent remplacés par des P-47D Thunderbolt.

De 1941 à 1945, les aides américaines se sont élevées à 50,1 milliards de dollars américain. Les principaux bénéficiaires du prêt-bail étaient le Royaume-Uni (31,4 milliards de dollars) et l'Union soviétique (11,3 milliards de dollars). La France libre du général de Gaulle basée à Londres et surtout l'armée d'Afrique du général Henri Giraud basé à Alger (Algérie française) ont également profité de ce programme d'assistance logistique (3,2 milliards de dollars)[1].

Il faut noter aussi le grand effort du Royaume-Uni et de ses dominions pour envoyer du matériel en URSS : entre autres exemples, 14 % de la production de chars britannique entre 1941 et 1945 est allée à l'armée rouge.

Matériel terrestre[modifier | modifier le code]

pour l'URSS[modifier | modifier le code]

409 526 véhicules, dont 43 728 jeeps, 3 510 amphibies, 4 398 tracteurs, 12 161 véhicules de combat dont 1 239 chars légers et 4 957 chars moyens, 32 207 motocycles, 7 570 tracteurs spéciaux avec 3 216 moteurs de remplacement. 1,4 million de tonnes de pétrole, 1,3 tonne de carburant à haut indice d'octane pour avions, 3,6 millions de pneus avec chambre à air, 325 784 t d'explosifs, 136 190 pièces d'artillerie légères et armes automatiques, 35 800 stations radio émetteurs, 5 899 récepteurs, 348 appareils de localisation radio, 705 détecteurs directionnels, 538 altimètres, 800 compas radio, 3 400 km de câbles marins, 1 823 km de câbles sous-marins, 1,35,484 km de câbles télégraphiques, 1 900 locomotives à vapeur, 66 locomotives diesel électriques, 9 920 wagons plateformes, 120 wagons citernes, 100 wagons à bascule, 35 plates-formes pour engins lourds, 685 740 tonnes de rails et pièces dont 110 000 t d'axes et roues de wagons[2].

Matériel naval[modifier | modifier le code]

Bâtiments transférés par les États-Unis au titre du prêt-bail (1940-1945)

Types de bâtiments[3] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau de l’URSS Union soviétique Drapeau du Brésil Brésil Drapeau de la France France
Porte-avions d'escorte 23 0 0 0
Croiseurs (ancien) 0 1 0 0
Destroyers (ancien) 50 0 0 0
Destroyers d'escorte 78 0 8 6
Frégates 20 28 0 0
Sous-total grands bâtiments 171 29 8 6
Patrouilleurs côtiers 0 12 8 3
Chasseurs de mines 0 250 8 5
Dragueurs de mines océaniques 165 24 0 0
Dragueurs de mines côtiers 0 29 0 3
Sous-total petits bâtiments 165 315 16 11
TOTAL 336 344 24 17

pour l'URSS[modifier | modifier le code]

38 navires Liberty, 3 pétroliers Liberty, 5 pétroliers T2, 12 tankers T1, 9 tankers[Quoi ?], 1 navire de fret, 17 barges grues, 3 remorqueurs dont un récent, 60 cargos, 3 brise-glace, 28 frégates, 34 grands dragueurs de mines, 43 moyens dragueurs de mines, 78 sous-marins de 110 pieds, 62 sous-marins de 67 pieds, 205 torpilleurs, 30 transports de troupes, 17 transports de chars, 2 transports de véhicules, 15 remorqueurs de rivières, 6 barges-pontons, 1 hydravion, 1 vedette, 60 autres petits bateaux, 14 277 moteurs de bateaux à gaz, 3 320 moteurs diesel, 108 moteurs à gaz de bois, 2 150 moteurs à essence, 40 accumulateurs pour sous-marins[4].

Matériel aérien[modifier | modifier le code]

En 1939, le RAF Ferry Command est créé pour transporter des milliers d'avions d'Amérique du Nord à la Grande-Bretagne.

pour l'URSS[modifier | modifier le code]

14 798 avions furent expédiés et 14 018 arrivèrent sur le sol soviétique ([5]), ce qui représente 12 % de la production d'avions soviétique pendant la guerre (115 596). Ils furent acheminés par 3 voies d'acheminement : 1. d'Alaska en Sibérie (7 925), 2. par l'Iran (4 861), 3. par Mourmansk et Arkhangelsk (1 232).

Livraisons de nourritures, habits, matières premières[modifier | modifier le code]

pour l'URSS[modifier | modifier le code]

5 millions t de nourritures, 55 000 km de cotons, 49 200 km de laine, 12 300 km de sangles, 14 000 km de tissus imperméables, 46 126 t de fils à coudre, fibres et laines à tricoter et de boutons, 14,5 millions de chaussures et bottes en cuir et 49,900 t de cuir. 2,6 millions de t d'acier (5,96 % de la prod soviétique), 261 109 t d'aluminium, 781 663 t de métaux non ferreux (magnésium, nickel, zinc, etc.)[6].

Livraisons américaines à l'Union Soviétique[modifier | modifier le code]

Des camions américains quelque part sur le trajet du corridor perse.

Les livraisons se faisaient à plusieurs routes dont celles maritimes jusqu'à la péninsule de Kola et le long du détroit de Béring par les convois de l'Arctique et celle à travers l'Iran appelé le Corridor Perse.

Avions 14 795
Chars d'assaut 7 056
Jeeps 51 503
Camions 375 883
Motos 35 170
Tracteurs 8 071
Pièces d'artillerie 8 218
Mitrailleuses 131 633
Explosifs 345 735 tonnes
Equipement de construction pour une valeur de 10 910 000 dollars
Voitures de fret de chemin de fer 11 155
Locomotives 1 981
Navires cargo 90
Escorteurs chasseur de sous-marins 105
Vedettes lance-torpilles 197
Moteurs de bateaux 7 784
Nourriture 4 478 000 tonnes
Machines et équipement 1 078 965 000 dollars
Métaux non-ferreux 802 000 tonnes
Produits pétroliers 2 670 000 tonnes
Produits chimiques 842 000 tonnes
Coton 106 893 000 tonnes
Cuir 49 860 tonnes
Pneus 3 786 000
Bottes 15 417 001 paires

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Leo T. Crowley, Lend Lease in Walter Yust, ed. 10 Eventful Years (1947) 2: 858-60; 1:520
  2. Henry Dunajewski, Le lend-lease américain pour l'Union soviétique, Revue d'études comparatives est ouest 15.3 1984, p.40 à 44
  3. Alexandre Sheldon-Duplaix, « La Mission Navale française à Washington et la renaissance de la Marine, 3 janvier 1943 - 1er janvier 1946 », Relations Internationales, no 108,‎ hiver 2001, p. 503-523 (lire en ligne)
  4. Henry Dunajewski, Le lend-lease américain pour l'Union soviétique, Revue d'études comparatives est ouest 15.3 1984, p.43 à 44
  5. H. Dunajewski Le lend lease américain à l'urss Revue d'études comparatives est ouest 15.3 1984 p.37
  6. Henry Dunajewski, Le lend-lease américain pour l'Union soviétique, Revue d'études comparatives est ouest 15.3 1984 p.47

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]