Bataille de Changde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Changde
Changde battle.jpg
Informations générales
Date 2 novembre au 20 décembre 1943
Lieu Changde en Chine
Issue victoire chinoise
Belligérants
Drapeau de la République de Chine République de Chine Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau de la République de Chine Sun Lianzhong
Drapeau de la République de Chine Hsueh Yueh
Drapeau : Japon Isamu Yokoyama
Forces en présence
env 100 000 hommes env 100 000 hommes
Pertes
env 50 000 env 40 000
Guerre sino-japonaise (1937-1945),
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Seconde Guerre mondiale : batailles de la Guerre sino-japonaise

Incident du pont Marco Polo · Shanghai · Taiyuan · Xinkou · Pingxingguan · Taierzhuang · Xuzhou · Nankin : bataille, massacre · Wuhan · Nanchang · Khalkhin Gol · Suixian-Zaoyang · Changsha (1re) · Guangxi · Henan · Zaoyang-Yichang · Cent régiments · Shanggao · Sud-Shanxi · Changsha (2e) · Pacification du Mandchoukouo · Changsha (3e) · Hubei · Changde · Ichi-Go · Changsha (4e) · Guilin-Liuzhou · Reconquête chinoise


Guerre du Pacifique


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Théâtre américain

Coordonnées 29° 02′ 00″ N 111° 41′ 00″ E / 29.033333, 111.68333329° 02′ 00″ Nord 111° 41′ 00″ Est / 29.033333, 111.683333  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Changde.

La bataille de Changde opposa l'Armée impériale japonaise et l'Armée nationale révolutionnaire chinoise en novembre et décembre 1943 pendant la guerre sino-japonaise. Les Japonais investirent le 2 novembre la ville de Changde, qui ne disposait pas de défenses militaires. Une contre-attaque des Chinois reprit la ville le 19 : l'Armée impériale exécuta alors une nouvelle offensive, qui permit de reprendre la ville le 9 décembre, après deux semaines de combat. De nouveaux renforts arrivèrent pour soutenir les deux camps, jusqu'à la retraite finale japonaise le 20 décembre.

Selon des accusés assignés au procès de Khabarovsk, des membres de l'unité 731 larguèrent avant le début des combats, sur ordre du Quartier général impérial, des puces contaminées par la peste. (Daniel Barenblatt, A plague upon Humanity, HarperCollns, 2004, pp.220-221)

L'Armée impériale japonaise eut de plus recours aux armes chimiques lors des affrontements.

Witold Urbanowicz, un pilote polonais se battant en Chine, a estimé que près de 300 000 civils sont morts pendant cette bataille.


Soldats japonais faits prisonniers à Changde.