Campagne des îles Gilbert et Marshall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Campagne des îles Gilbert et Marshall
Un SBD Dauntless survole les USS Washington et Lexington
Informations générales
Date novembre 1943 - février 1944
Lieu Îles Gilbert et Marshall
Issue Victoire des États-Unis
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau des États-Unis Chester Nimitz
Drapeau des États-Unis Holland Smith
Drapeau des États-Unis Richmond K. Turner
Drapeau des États-Unis Ralph C. Smith (en)
Drapeau des États-Unis Marc Mitscher
Drapeau des États-Unis Harry W. Hill (en)
Drapeau des États-Unis Thomas E. Watson (en)
Drapeau du Japon Kōsō Abe (en)
Drapeau du Japon Keiji Shibasaki
Drapeau du Japon Seizo Ishikawa (en)
Drapeau du Japon Monzo Akiyama
Drapeau du Japon Chūichi Hara
Drapeau du Japon Yoshimi Nishida
Pertes
3 300 morts et disparus
4 830 blessés
17 000 morts[réf. nécessaire]
141 prisonniers
Seconde Guerre mondiale,
Guerre du Pacifique
Batailles
Campagne des îles Gilbert et Marshall
Gilbert et Marshall - Makin - Tarawa et Makin - Kwajalein - Truk - Eniwetok
Coordonnées 6° 55′ 34″ N 168° 39′ 43″ E / 6.926, 168.662 ()6° 55′ 34″ Nord 168° 39′ 43″ Est / 6.926, 168.662 ()  

La campagne des îles Gilbert et Marshall est une opération amphibie lancée par les Américains en novembre 1943 sur le théâtre du Pacifique de la Seconde Guerre mondiale. Les opérations durent jusqu'en février 1944, et associent l'U.S.Pacific Fleet et le corps des Marines des États-Unis. Le but est d'établir des bases sur les îles Gilbert et Marshall, permettant ainsi de lancer des opérations aériennes sur le Pacifique Central. Les informations rassemblées lors du raid de Makin en août 1942 permettent de mener à bien la campagne, qui commence avec la bataille de Tarawa. Terminée début 1944, ces opérations laissent place à la campagne des îles Marianne l'été suivant.

Contexte[modifier | modifier le code]

Les Actualités américaines de 1944 sur l'invasion des Marshalls

Les Japonais occupent les îles Gilbert à peine trois jours après l'attaque de Pearl Harbor. Afin de défendre Tarawa, ils construisent une base d'hydravions sur Makin et disséminent des troupes le long des côtes de l'atoll afin de surveiller les mouvements des Alliés dans le Pacifique Sud[1]. Après le raid de Makin mené par Evans Carlson en août 1942, le commandement japonais se rend compte de la vulnérabilité et de l'importance stratégique des îles Gilbert[2]. La plus grande île de l'atoll est Tarawa, et elle revêt une importance stratégique certaine ; à partir de mars 1943, des fortifications sont rapidement construites par les Japonais et près de 5 000 hommes y sont en garnison. À titre de comparaison, les îles Makin dispose alors d'une garnison de 798 hommes, dont 100 personnels navigants[3].

Le général Holland Smith, commandant le Ve corps, blâme alors le raid de Carlson, car il a permis aux Japonais de se renforcer. Il préconise ainsi de contourner Tarawa afin d'éviter des pertes trop importantes[1],[4]. Cependant, les amiraux Chester Nimitz, Ernest King et Raymond Spruance ne sont pas d'accord avec lui ; ils pensent qu'il est nécessaire de reprendre ces îles afin de pouvoir y installer des bases qui fourniront un soutien aérien à l'opération d'invasion des îles Marshall, nécessaires à l'avancée américaine vers le Japon. L'opération de capture des Gilbert prend pour nom de code Galvanic[4] et permet de reprendre Tarawa, Makin et Abemama.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Andrieu d'Albas, Marine impériale : Les flottes du Mikado dans la 2e guerre mondiale, Paris, Amiot-Dumont,‎ 1954
  • (en) Edward J. Drea, « An Allied Interpretation of the Pacific War », dans In the Service of the Emperor : Essays on the Imperial Japanese Army, Nebraska, University of Nebraska Press,‎ 1998 (ISBN 0-8032-1708-0)
  • (en) George Carroll Dyer, The Amphibians Came to Conquer : The Story of Admiral Richmond Kelly Turner, United States Government Printing Office,‎ 1956 (lire en ligne)
  • (en) Benis M. Frank et Henry I. Shaw, Jr, History of U.S. Marine Corps Operations in World War II, Victory and Occupation, New York,‎ 1990
  • (en) Edwin P. Hoyt, Storm Over the Gilberts : War in the Central Pacific 1943, Mason/Charter,‎ 1978
  • (en) Bruce F. Meyers, Swift, Silent, and Deadly : Marine Amphibious Reconnaissance in the Pacific, 1942-1945, Annapolis, Naval Institute Press,‎ 2004
  • (en) Samuel Eliot Morison, History of United States Naval Operations in World War II, vol. 7 : Aleutians, Gilberts and Marshalls : June 1942-April 1944,, Edison (New Jersey), Castle Books,‎ 2001
  • (en) Holland M. Smith et Perry Finch, Coral and Brass, Washington, Zenger Pub,‎ 1979, 289 p. (ISBN 978-0892010516)
  • (en) Burton Wright III, Eastern Mandates, Washington D.C., United States Army Center of Military History (lire en ligne)