Conquête italienne du Somaliland britannique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conquête italienne du Somaliland britannique
Plan de la conquête italienne du Somaliland britannique.
Plan de la conquête italienne du Somaliland britannique.
Informations générales
Date 3 au 19 août 1940
Lieu Somalie britannique
Issue Victoire italienne, annexion de la Somalie britannique à l'Afrique orientale italienne
Belligérants
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni Alfred Reade Godwin-Austen
Drapeau du Royaume-Uni Arthur Reginald Chater
Drapeau de l'Italie Guglielmo Nasi
Drapeau de l'Italie Carlo De Simone
Forces en présence
4 000 hommes 24 000 hommes
Pertes
38 morts
102 blessés
120 disparus
465 morts
1 530 blessés
Guerre du désert,
Campagne d'Afrique de l'Est
Batailles
Batailles et opérations des campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée

Invasion italienne de l'Albanie · Guerre du désert · Campagne d'Afrique de l'Est · Invasion italienne du Somaliland britannique · Invasion de l'Égypte · Opération Compass · Bataille de Koufra · Bataille de Dakar · Campagne du Gabon · Opération Vado · Bataille de Mers el-Kébir · Bataille de Punta Stilo · Bataille de Tarente · Bataille du cap Teulada · Bataille du cap Matapan · Siège de Malte · Opération Sonnenblume · Campagne des Balkans · Bataille d'El Agheila · Bataille des îles Kerkennah · Siège de Tobrouk · Guerre anglo-irakienne · Campagne de Syrie · Opérations en Yougoslavie · Opérations anti-partisans en Croatie · Opération Brevity · Opération Battleaxe · Invasion anglo-soviétique de l'Iran · Raid de la rade d'Alexandrie · Opération Vigorous · Opération Pedestal · Bataille de Madagascar · Libération de La Réunion · Opération Crusader · Bataille de Bir Hakeim · Bataille de Gazala · 1re Bataille d'El-Alamein · Bataille d'Alam el Halfa · 2e Bataille d'El-Alamein · Opération Torch · Campagne de Tunisie · Bataille de Sejnane · Bataille de Sidi Bouzid · Bataille de Kasserine · Opération Capri · Bataille de Ksar Ghilane · Ligne Mareth · Opération Pugilist · Bataille d'El Guettar · Opération Retribution · Campagne d'Italie · Libération de la Corse · Bataille de la mer Ligure


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

La conquête italienne du Somaliland britannique désigne la campagne militaire menée par le Royaume d'Italie pour la prise de la Somalie britannique au Royaume-Uni du 3 au 19 août 1940. Elle résulte en une victoire italienne majeure et vit l'annexion de la Somalie britannique à l'Afrique orientale italienne ainsi que le retrait des troupes britanniques de la région.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Lorsque l'Italie déclare la guerre le 10 juin 1940, les troupes italiennes ne sont pas prêtes à une guerre prolongée en Afrique du Nord ou en Afrique orientale. En conséquence, Benito Mussolini ordonne à ce que les attaques se limitent à la capture de territoires limitrophes des frontières de l'Égypte, du Kenya et du Soudan.

Plus tard en juin, Amédée de Savoie-Aoste, gouverneur-général et vice-roi de l'Afrique orientale italienne convainc le haut-commandement italien (Comando Supremo) de planifier une campagne afin de conquérir le Somaliland britannique. Le roi Victor-Emmanuel III et Mussolini font part de leur accord et début août l'offensive est prête.

Les 24 000 hommes mobilisés (dont 23 bataillons coloniaux, 3 bataillons de chemises noires et 3 régiments de Dubats) sont sous le commandement de Guglielmo Nasi.

Les forces armées françaises appuient leur allié britannique jusqu'à l'armistice du 24 juin 1940. Les Potez 25 TOE de l'escadrille de la Côte française des Somalis (CFS) mènent en juin 1940 des missions de reconnaissance en Éthiopie et en Somalie et bombardent le poste italien de Dewele[1].

Déroulement de la campagne[modifier | modifier le code]

À l'aube du 3 août, les Italiens traversent la frontière entre l'Afrique orientale italienne et le Somaliland britannique. En raison des collines accidentées (s'élevant à plus de 1 400 mètres) qui sont parallèles à la côte à environ 50 kilomètres à l'intérieur des terres, il y a 3 façons de capturer Berbera, capitale du Somaliland britannique et seul port qui permettrait le passage de véhicules blindés. L'itinéraire le plus direct passait par Hargeisa.

En conséquence, les Italiens avancent par colonnes le long de ces trois voies. La colonne ouest s'avance vers le petit port de Zeilah près de la frontière avec la Côte française des Somalis. La colonne centrale progresse vers Hargeisa et Adadlek tandis que la colonne est progresse vers Odweina et Burao.

Le 5 août 1940, le port de Zeilah est occupé par les Italiens. La France libre n'intervient pas pour aider les Britanniques. Le 7 et 8 août, ces derniers obtiennent des renforts venus du Commonwealth. Les positions défensives britanniques sont centrées autour de six collines surplombant la seule route vers Berbera. Le 11 août, une des brigades du lieutenant-général italien De Simone attaque la colline défendue par le 15e bataillon du 3e régiment du Pundjab et s'en empare. Les Britanniques lancent deux contre-attaques infructueuses mais parviennent en revanche à repousser les Italiens sur les deux autres collines. Le lendemain, toutes les positions britanniques sont prises sous le feu des troupes italiennes. Les deux des rares obusiers britanniques déployés au Somaliland sont perdus et les Italiens prennent les collines de Assa, dominant la ville de Berbera.

Le 13-14 août, les Britanniques parviennent à défendre leur position en dépit de violents combats. La situation des défenseurs devient de plus en plus critique : les Italiens encerclent les troupes britanniques de tous côtés. Dès lors, Alfred Reade Godwin-Austen en informe le Middle Eastern Command et ordonne un retrait à la hâte de ses troupes du Somaliland. Les civils sont également évacués. Le 16 août, les Britanniques commencent à embarquer sur les navires de la Royal Navy dans le port de Berbera. Ce retrait s'achèvera le 19 août 1940.

Analyse de la défaite britannique[modifier | modifier le code]

La conquête du Somaliland britannique fut la seule victoire majeure de l'Italie, sans l'appui des troupes allemandes, pendant la Seconde Guerre mondiale contre les Alliés.

  • L'invasion a montré que les forces italiennes pouvaient coordonner des colonnes séparées dans le désert ;
  • La retraite des Britanniques a permis de récupérer la plupart de leurs forces ;
  • Le Somaliland a été la première colonie britannique à tomber aux mains de l'ennemi durant le conflit.

Par ailleurs, il s'agit de l'unique campagne du conflit où les Britanniques ne furent pas appuyés par un fort soutien de la Royal Air Force. La Seconde Guerre mondiale voit en effet l'usage à grande échelle des aéronefs et ceux-ci joueront un rôle déterminant sur le cours de la guerre.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Italian conquest of British Somaliland » (voir la liste des auteurs)
  • (it) Alberto Rovighi, Le Operazioni in Africa Orientale. Roma: Stato Maggiore Esercito, Ufficio storico, 1952.
  • (en) UK Ministry of Information, Tha Abyssinian campaigns; the official story of the conquest of Italian East Africa. London: HMSO, 1942. OCLC 184818818.
  • (en) Archibald Wavell, Operations in the Somaliland Protectorate, 1939-1940 London Gazette: no. 37594. p. 2719–2727. 4 juin 1946.
  • (it) Franco Antonicelli, Trent'anni di storia italiana 1915 - 1945. Torino: Mondadori ed, 1961.
  • (it) Angelo Del Boca, Italiani in Africa Orientale: La caduta dell'Impero. Roma-Bari: Laterza, 1986. (ISBN 88-420-2810-X)
  • (it) Orazio Ferrara, La battaglia di Tug Argan Pass (La conquista del Somaliland britannico). in Eserciti nella Storia, Anno VI, no 32, 2005.
  • (it) Général Pietro Maravigna, Come abbiamo perduto la guerra in Africa. Le nostre prime colonie in Africa. Il conflitto mondiale e le operazioni in Africa Orientale e in Libia. Testimonianze e ricordi. Roma: Tipografia L’Airone, 1949.
  1. Vital Ferry, Croix de Lorraine et Croix du Sud, 1940-1942 : aviateurs belges et de la France Libre en Afrique, Ed. du Gerfaut, 2005, ISBN 2-914622-92-9, p. 148

Liens externes[modifier | modifier le code]