RAF Ferry Command

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Base de Darrell's Island (Bermudes) de la RAF durant la Seconde Guerre mondiale. Elle fut utilisée durant toute la guerre pour le transfert des avions comme le PBY Catalina vu sur cette photo vers l'Angleterre. Après le prêt-bail avec Roosevelt, les Américains construisirent une section à leur propre fin, la base Fort Bell Army Airfield

Le RAF Ferry Command est le commandement de la Royal Air Force (RAF) qui fut chargé de transporter les avions militaires produits en Amérique du Nord vers la Grande-Bretagne du 20 juillet 1941 au 25 mars 1943. Bien que sa durée de vie fut brève, le Ferry Command a marqué un tournant de la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Après l'entrée en guerre de la Grande-Bretagne, le Canada entra rapidement en guerre à ses côtés et commença à fournir un ravitaillement par voie maritime. La production d'avions devint une priorité, et des usines furent transformées ou construites à cet effet à travers le pays. La RAF mit sur pied le RAF Atlantic Ferry Service pour faire traverser l'Atlantique Nord à ces avions, par leurs propres moyens, en passant par des aéroports comme Gander, Terre-Neuve, le sud du Groenland et Reykjavik (Islande).

L'entrée en guerre des États-Unis augmenta ce trafic et le Ferry Service fut promu au rang de commandement le 20 juillet 1941. Son commandant, maréchal de l'air Sir Frederick Bowhill, et son personnel firent un travail de pionnier en réussissant à faire traverser plus de 9 000 appareils par n'importe quel temps alors que jusqu'alors à peine une centaine avait tenté l'exploit par beau temps et que seulement la moitié était arrivé à bon port. À la fin de la guerre, la traversée était devenue une routine.

En mars 1943, le Ferry Command fut intégré au RAF Transport Command, devenant le Group Command 45. Le Transport Command intégrait tous les opérations de transports à travers le monde pour la RAF et son premier commandant fut Sir Frederick Bowhill.

Liens externes[modifier | modifier le code]