Le Château de Cagliostro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Château de Cagliostro

Titre original ルパン三世 カリオストロの城 - Rupan sansei: Kariosutoro no shiro
Réalisation Hayao Miyazaki
Scénario Hayao Miyazaki, Haruya Yamazaki d'après Monkey Punch
Acteurs principaux
Sociétés de production TMS Entertainment
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre Policier
Sortie 1979
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Château de Cagliostro (ルパン三世 カリオストロの城, Rupan sansei: Kariosutoro no shiro?) est un film d'animation japonais de Hayao Miyazaki sorti en 1979, récompensé par le prix Mainichi Noburō Ōfuji 1979. C'est le premier long métrage réalisé par Miyazaki.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le célèbre Edgar de la Cambriole est un voleur virtuose. Accompagné de son ami Jigen Daisuke, il parvient à dérober le coffre fort du casino de Monte-Carlo à bord d'une Fiat 500. L'euphorie des deux compagnons face à cette réussite laisse place au désarroi lorsqu'ils réalisent que tous les billets sont faux. Il s'agit de la goat monnaie. L'intuition d'Edgar le mène, lui et Jigen, à la petite principauté de Cagliostro, soupçonnant le comte de Cagliostro d'être à l'origine de la fabrication de cette fausse monnaie. En route ils viennent en aide a une jeune fille poursuivie par des hommes armés. Ces hommes ne sont autre que les hommes de main du comte. La jeune fille est en réalité une princesse, elle est capturée et enfermée dans la plus haute tour de l'immense château du méchant comte. Le comte est cupide et désireux de mettre la main sur un fabuleux trésor venant du fond des âges, dont la princesse détient le secret. Edgar, lui, mettra tout en œuvre pour libérer la princesse, trouver le trésor et révéler au monde entier les activités douteuses du comte de Cagliostro.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix japonaises originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises (1er doublage)[modifier | modifier le code]

Voix françaises (2ème doublage)[modifier | modifier le code]

Voix françaises (3ème doublage)[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit du second film sur Lupin III.
  • La chanson du générique d'ouverture, Fire Treasure (炎のたからもの), est interprétée par Bobby[1],[2] sur des paroles écrites par Jun Hashimoto (橋本 淳, はしもと じゅん?)[3],[4].
  • Le style du château du comte Cagliostro a été fortement inspiré par le film d'animation Le Roi et l'Oiseau, de Paul Grimault[réf. nécessaire]. Le scénario même du film de Grimault a été partiellement emprunté par Le Château de Cagliostro, tels les échappées via les souterrains et via les airs, ou encore la prison de la princesse et son accès[réf. souhaitée].

Sortie[modifier | modifier le code]

Il existe trois versions françaises différentes :

  • Vidocq contre Cagliostro publiée uniquement en VHS par Adès Vidéo dans la collection Lanterne Magique en 1983. Dans cette version Lupin s'appelle Vidocq.
  • Le Château de Cagliostro doublé dans les années 1990 par Polygram sous le label Manga éditée également en VHS puis rééditée en DVD chez l'éditeur Pathé sous le même label. Dans cette version Lupin s'appelle Wolf.
  • Edgar de la Cambriole : Le Château de Cagliostro est un troisième doublage d'IDP édité en version standard et version collector. Lupin s'appelle Edgar comme dans la série animée des années 80, Edgar, le détective cambrioleur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]