Nausicaä de la vallée du vent (manga)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nausicaä de la vallée du vent et Nausicaa (homonymie).

Nausicaä de la vallée du vent

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo-titre de l'anime de 1984 lors de sa sortie en France en 2006.

風の谷のナウシカ
(Kaze no tani no Naushika)
Type Seinen
Genre Aventure
Thèmes Drame, post-apocalyptique, écologie
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Auteur Hayao Miyazaki
Éditeur Drapeau du Japon Tokuma Shoten
Drapeau de la France Glénat
Prépublication Drapeau du Japon Animage
Sortie initiale Février 1982Mars 1994
Volumes 7
Film d'animation japonais
Réalisateur
Producteur
Studio d’animation Studio Topcraft
Compositeur
Durée 116 minutes
Sortie

Autre

Nausicaä de la vallée du vent (風の谷のナウシカ, Kaze no tani no Naushika?) est un manga japonais de Hayao Miyazaki, publié entre février 1982 et mars 1994 dans le magazine japonais Animage monthly. Il est adapté en film d'animation par l'auteur et sort dans les salles japonaises le 11 mars 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À force de puiser dans les ressources souterraines et de polluer la biosphère, la civilisation industrielle, vieille de mille ans[Note 1], voit sa chute lors des « sept jours de feu ». Cette guerre, d'une rare violence, inflige de terribles dégâts anéantissant quasiment l’humanité et son savoir. Mille ans ont passé et l’humanité survit tant bien que mal, atteignant « l'âge de la céramique », en se contentant de dépouiller ou de réparer les vestiges du passé. Entre un vaste désert et la « Mer de la Décomposition » (腐海, fukai?, gigantesque forêt produisant des spores toxiques qui propagent et répandent ainsi cet écosystème), quelques îlots de vie accueillent différentes communautés humaines. La fukai est protégée par des insectes géants, qui se sont adaptés à cet environnement pollué. Les « Ômus » (王蟲, Oomu?, litt. « insecte-roi ») en sont les principaux représentants, par leur taille et leur sensibilité.

La Vallée du vent est une zone protégée des spores par les vents marins, habitée par quelques centaines de personnes[Note 2]. De par une ancienne alliance[Note 3], elle se voit impliquée dans une guerre entre l'empire Dork et l'empire Tolmèque, comme tous les clans et tribus associés à l'un des deux camps. La fille du roi Jill de la vallée du vent se retrouve au cœur de ces affrontements.

Guidée par son amour de tous les êtres vivants, Nausicaä va progressivement devenir une figure majeure de ce conflit et tentera par tous les moyens de faire taire la guerre, sauver l'humanité et rétablir un équilibre entre l'homme et la nature.

Personnages[modifier | modifier le code]

L’univers de Nausicaä de la vallée du vent[modifier | modifier le code]

Géopolitique[modifier | modifier le code]

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Artisanat[modifier | modifier le code]

Analyse de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Création de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Après avoir réalisé Cagliostro no shiro, Miyazaki donne une interview pour Animage qui souhaite publier un article sur son œuvre. L'auteur rencontre Toshio Suzuki et discute de ses projets. En 1981, la Tokuma Shoten ne montre que peu d'intérêt face à ses intentions de film. Il est courant à cette époque d'associer les films d'animations avec des bandes dessinées ou de la musique[1], aussi Suzuki propose à Miyazaki de publier dans Animage. Le manga prend donc forme autour du projet de personnage de Yara, reine de la Vallée des Vents. Miyazaki accepte mais pose ses conditions : liberté du sujet, possibilité de laisser de côté la publication dès qu'il aurait à nouveau du travail dans l'animation et de ne pas se limiter à une narration adaptable cinématographiquement[2].

La publication du manga commence en février 1982 et s'achèvera 13 ans plus tard, entrecoupée[3] par les projets d'animation du Studio Ghibli.

Dès la première année, les lecteurs du magazine s'attachent à cette série et lui permettent de sortir en tankōbon (volumes reliés). Miyazaki laisse alors de côté son manga et commence en 1983 le film d'animation. Tokuma Shoten finance alors la production du film par le Studio Topcraft.

Manga[modifier | modifier le code]

Logo original de la série.

Il fut pré-publié entre février 1982 et mars 1994 dans le magazine japonais Animage monthly de façon discontinue car Miyazaki n'y travaille que lorsqu'il se trouve désœuvré.

  • Glénat a publié entre septembre 2000 et mars 2002 en français une édition en sept volumes[4], reliés, dans le sens de lecture original, également disponibles en coffret[5],[Note 4] depuis décembre 2005.
  • Viz media[6] publia plusieurs versions aux États-Unis sous le titre Nausicaä of the Valley of Wind. La Perfect Collection en quatre volumes et la Graphic Novel en sept volumes furent toutes les deux publiées dans le sens de lecture occidental - elles sont désormais épuisées. Aujourd'hui l'édition disponible est la 2nd Edition en 7 volumes parue de (date inconnue) à septembre 2004 dans le sens de lecture original.
  • Carlsen Verlag, sous le titre Nausicaä aus dem Tal der Winde, publia le manga en Allemagne entre 2001 et 2002.

Durant près de quinze années, Nausicaä, fut classée au Japon meilleur personnage de tous les temps[7],[8].

Anime[modifier | modifier le code]

Ce film est généralement considéré comme faisant partie du studio Ghibli même s’il est antérieur à sa création.

L'anime fut d’abord distribué par New World Pictures et diffusé à la télévision par Home Box Office dans les années 1980 aux États-Unis sous le titre Warriors of the Wind (litt. « Guerriers du vent »). Cette version doublée en anglais ampute trente-deux minutes au film original, le re-montage donnant la préférence à l'action. Les noms des personnages ont été modifiés et l’histoire ainsi que la musique se voient plus ou moins changés. Cette version adaptée par les américains s'exporta ensuite dans le monde entier et sortit en France en VHS sous le nom de La princesse des étoiles.

De nombreux amateurs désapprouvent cette version, ainsi que Miyazaki lui-même. Suite à cela le Studio Ghibli adopta une règle stricte interdisant toute coupure de ses œuvres lors de leur adaptation. L'incident a provoqué une longue période durant laquelle l'exportation des films du Studio Ghibli fut stoppée.

Il est d'ailleurs possible de trouver un DVD de cette version, commercialisé avant que Buena Vista ne ressorte la version japonaise intégrale au cinéma, puis en DVD.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un monde où la nature est hostile à l'Homme, Nausicaä – princesse de la Vallée du Vent – se bat pour protéger son village. Mais la guerre des hommes frappe à leur porte. Les vestiges d'une humanité industrielle menacent l'équilibre entre les rescapés humains du grand cataclysme et les insectes, protecteurs de la forêt toxique.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Kaze no Tani no Naushika 
Jeu d'aventure, édité par Tokuma Shoten et développé par Technopolis Soft. Il est sorti sur PC8801 mkII uniquement au Japon.
Naushika Kiki Ippatsu 
Jeu d'arcade, édité par Tokuma Shoten et développé par Technopolis Soft. Il est sorti sur NEC PC-6001 et NEC PC-6601 uniquement au Japon.

Livres[modifier | modifier le code]

Audio[modifier | modifier le code]

  • 25 novembre 1983BO du film, composé par Joe Hisaishi à partir du storyboard
    Nausicaä de la vallée du vent –La personne ailée– (風の谷のナウシカイメージアルバム 鳥の人, Kaze no Tani no Naushika Imeeji Arubamu –Tori no Hito–?)
  • 25 février 1984 – Version symphonique de la BO du film, composé par Joe Hisaishi
    Nausicaa de la vallée du vent –La légende du vent– (風の谷のナウシカシンフォニー 風の伝説, Kaze no Tani no Naushika Sinhuonii –Kaze no Densetsu–?)
  • 25 mars 1984BO du film, composé par Joe Hisaishi
    Nausicaä de la vallée du vent –Vers la terre lointaine– (風の谷のナウシカサウンドトラック はるかな地へ, Kaze no Tani no Naushika Saundotorakku –Haruka na Chi he–?).

Le poème symphonique de Joe Hisaishi reprend la sarabande de Haendel.

Films[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Le film d'animation reçut le Prix Mainichi Noburō Ōfuji en 1984.
  • Warriors of the Wind, fut projeté à Paris, en clôture du 14e Festival international du film fantastique et de science fiction qui se tenait au grand Rex, du 22 novembre au 2 décembre 1984. Bien que l'anime n'ait pas été projeté en version française, Warriors of the Wind fut qualifié à l'époque de remarquable, reçut le Prix spécial du jury, et obtint la 3e place parmi les films favoris du public[10].

Il apparait dans la Top Rated "Fantasy" Titles (Les titres "Fantasy" les mieux notés) de l'IMDb.

Une projection spéciale eut lieu au Festival de Cannes 2006[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Hayao Miyazaki (trad. Yann Leguin), Nausicaä de la vallée du Vent, vol. 1, Glénat, coll. « Ghibli / Nausicaä »,‎ 1er septembre 2000, 180 × 256 mm, 132 p. (ISBN 2-7234-3297-1 et 978-2-7234-3297-9)
  2. « Si notre petite terre, qui compte à peine 500 âmes, a pu conserver son pouvoir d'autodétermination, c'est grâce au gunship » — Jill (tome 1, p.  26, case 6)
  3. « Il est dit que Le gunship avec pour pilote le chef du clan de la vallée du vent, doit rejoindre en renfort les troupes de l'empire Tolmèque. Nous devons respecter cette vieille alliance » — Jill (tome 1, p.  26, case 6)
  4. Boite en deux parties, coulissantes, en carton épais. La partie inférieure (accueillant les tomes) représente les dieux-guerriers pendant les sept jours de feu sur fond rouge-orange. La partie supérieure sur fond gris possède, sur chaque face, une illustration de l'héroïne dont le bord extérieur se découpe sur les contours du personnage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) (fr) La naissance du Studio Ghibli. Reportage d'abord diffusé le 5 juillet 1998 sur la chaine Nihon TV au Japon, puis remonté et inclus en "Bonus DVD" dans Nausicaä de la vallée du vent (Édition Collector – 2 DVD). En japonais avec des sous-titres en français. Contient des entrevues avec Toshio Suzuki. Présenté par Shinsuke Nonaka et narré par Lemase Kayumi.
  2. « Les origines de Nausicaä », sur buta-connection.net
  3. (en) Scott Ryan, « Chapter Guide », sur Nausicaa
  4. Voir la fiche de références
  5. Hayao Miyazaki, Nausicaä de la vallée du vent, Paris, Glénat [détail des éditions] (ISBN 978-2-7234-5388-2)
  6. « Nausicaa de la vallée du vent », sur Viz media
  7. « Nausicaa de la vallée du vent », sur Oomu
  8. Nausicaä était encore classée 4e meilleur personnage de tous les temps pour l'année 1998/1999 dans le « 21e Anime Grand Prix », sur Animint
  9. « Nausicaa de la vallée du vent - Livre », sur Oomu.org
  10. L'Écran fantastique no 52 de janvier 1985, page 54, Warriors of the wind, prix spécial du jury, par Pierre Gires
  11. Fiche du film – Festival de Cannes 2006 [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hayao Miyazaki, Cartographie d'un univers

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]