Joe Hisaishi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Joe Hisaishi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Joe Hisaishi en 2011 à Cracovie

Informations générales
Surnom 久石譲 (Hisaishi Jō)
Nom de naissance 藤澤守 (Fujisawa Mamoru)
Naissance 6 décembre 1950 (64 ans)
Nagano, Drapeau du Japon Japon
Activité principale Compositeur, chef d'orchestre, pianiste
Instruments Piano et violon
Années actives Depuis 1974
Site officiel www.joehisaishi.com

Joe Hisaishi (久石 譲, Hisaishi Jō?), de son vrai nom Mamoru Fujisawa (藤澤 守, Fujisawa Mamoru?), est un compositeur, chef d'orchestre, pianiste et parolier japonais né le 6 décembre 1950 à Nagano.

Son nom de scène a été choisi en hommage au trompettiste de jazz et compositeur Quincy Jones. En effet, Quincy se prononce en japonais « Kou-inshi », et le kanji utilisé pour écrire « Hisa » dans « Hisaishi » peut également se prononcer « Kou ». « Joe Hisaishi » pourrait ainsi être transcrit « Joe Quincy »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joe Hisaishi entre en 1969 au Kunitachi College of Music (en) et se met à composer dès 1974 des musiques et génériques de dessins animés (Giatrus (en), Juliette je t'aime, L'Académie des ninjas, À plein gaz (en)etc.), et par la suite de nombreux dramas, documentaires et publicités, ainsi que quelques albums funk. Outre son métier de compositeur, Joe Hisaishi est pianiste, arrangeur, chef d'orchestre, mais également écrivain (il a écrit trois livres, dont deux romans) et réalisateur (en 2001 avec son premier film, Quartet, dont il signe également le scénario et la musique).

C'est en 1984 qu'il connaît son premier grand succès en créant la musique de Kaze no Tani no Naushika (Nausicaä de la vallée du vent) de Hayao Miyazaki. Dès lors, leur collaboration sera régulière : Le Château dans le ciel (1986), Mon voisin Totoro (1988), Kiki la petite sorcière (1989), Porco Rosso (1992), Princesse Mononoké (1997), Le voyage de Chihiro (2001), Le Château ambulant (2005), Ponyo sur la falaise (2008) et Le vent se lève (2013). Il faut attendre 2013 pour qu'il collabore avec un autre réalisateur du studio Ghibli, Isao Takahata (sur Kaguyahime no monogatari). De nombreuses rumeurs lui attribuent cependant une partie ou l'intégralité des compositions de films comme Le Tombeau des lucioles[réf. nécessaire].

En 1991, les producteurs de Takeshi Kitano lui demandent de créer la musique du film A Scene at the Sea. Par la suite, Kitano fera régulièrement appel à Hisaishi pour ses films jusqu'en 2002 et le film Dolls, qui sera leur dernière collaboration à ce jour.

En 2001, Joe Hisaishi signe sa première composition hors Japon : c'est en France qu'il met en musique un film d'Olivier Dahan, Le Petit Poucet.

En 2004, il signe une nouvelle partition pour le classique du cinéma muet Le Mécano de la « General » de Buster Keaton, qui donne lieu la même année à un ciné-concert lors de la clôture du festival de Cannes. L'année suivante, il est appelé pour composer la bande originale d'un film hongkongais (La Technique du chinois ) et coréen (Welcome to Dongmakgol).

En 2008, Joe Hisaishi est un des invités d'honneur du festival du film asiatique de Deauville[2].

En tant que chef d'orchestre, il dirige régulièrement le World Dream Orchestra (composé d'instrumentistes du Nouvel orchestre philharmonique du Japon) dont il fut le premier directeur musical. En dehors de ses propres compositions, la programmation des concerts et enregistrements comporte des morceaux issus du catalogue classique ou contemporain, notamment de la musique de films européens (France, Italie) et américains (John Williams, Jerry Goldsmith etc.). Le 23 juin 2011, il se déplace en France pour donner un concert caritatif au Zénith de Paris en faveur des sinistrés du tsunami ayant frappé le Japon en mars de la même année[3].

Sa carrière solo n'est pas en reste, avec de nombreux albums symphoniques et des compositions pour piano (Études, Piano stories, Shoot the violist, Encore, Vermeer & Escher).

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

1981

  • Mkwaju

1982

1983

1984

1985

  • Alpha-Bet City
  • Green Requiem (Guriin rekuiemu) de Motoko Arai
  • Tenji no Tabun no 241 (édition spéciale pour la région japonaise et coréenne)
  • Honoo no alpen rose jeudi & lundi (Julie & Stephane)

1986

1988

1989

1991

1992

1993

1994

  • Chijo no takuen

1995

  • Melody Boulevard

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

  • Curved Music II
  • Étude - a Wish to the Moon

2004

2005

2007

2011

2012

  • Vermeer & Escher

2013

Distinctions[modifier | modifier le code]

Date Cérémonie Récompense Réf.
2011 10e cérémonie des International Film Music Critics Association Meilleure bande son de l'année pour Ni no Kuni : Wrath of the White Witch [4]
2011 34e cérémonie des prix de l'Académie japonaise Meilleure musique pour Akunin [5]
2009 Médaille d'Honneur du Japon
2009 24e prix du disque d'or japonais Meilleure musique pour un film d'animation pour Ponyo sur la falaise
2009 32e cérémonie des prix de l'Académie japonaise Meilleure musique pour Ponyo sur la falaise
2009 Prix du film asiatique Meilleur compositeur pour Ponyo sur la falaise
2008 27e cérémonie des Hong Kong Film Awards Meilleure musique pour La Vie postmoderne de ma tante
2007 6e cérémonie de l'International Film Music Critics Association Meilleure musique de télévision pour Sashingi Taewang
2007 1er prix de la Japanese Society for Rights of Authors, Composers and Publishers Pour Le Château ambulant
2005 45e prix du CAC Meilleure musique commerciale pour Suntory
2005 31e cérémonie de la Los Angeles Film Critics Association Meilleure performance pour la musique du film Le Château ambulant
2005 4e cérémonie des Awards coréen Meilleure musique pour Welcome to Dongmakgol
2002 1er prix de la Japanese Society for Rights of Authors, Composers and Publishers Pour Le Voyage de Chihiro
2002 16e prix du disque d'or japonais Meilleure musique pour un film d'animation pour Le Voyage de Chihiro
2002 30e cérémonie des Annie Award Meilleure musique pour Le Voyage de Chihiro
2000 23e cérémonie des prix de l'Académie japonaise Meilleure musique pour L'Été de Kikujiro
1999 22e cérémonie des prix de l'Académie japonaise Meilleure musique pour Hana-bi
1998 3e prix de la Japanese Society for Rights of Authors, Composers and Publishers Pour Princesse Mononoké
1998 Prix d'Honneur du Shinjinshô Geijutsu Sensho
1994 17e cérémonie des prix de l'Académie japonaise Meilleure musique pour Sonatine, mélodie mortelle, Haruka et Samuraï Enfants
1993 16e cérémonie des prix de l'Académie japonaise Meilleure musique pour Porco Rosso et Seisyun Den Deke-Deke-Deke
1992 Festival du film de Yokohama Meilleure musique pour A Scene at the Sea et Futari
1992 Prix du film Mainichi Meilleure musique pour A Scene at the Sea
1992 15e cérémonie des prix de l'Académie japonaise Meilleure musique pour A Scene at the Sea, Kojika Monogatari, Futari et Fukuzawa Yukichi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Joe Hisaishi : Who's who », sur Nausicaa.net (consulté le 25 Octobre 2013)
  2. « Deauville Asie 2008 : Jour 2 », sur Cinema.jeuxactu.com (consulté le 25 octobre 2013)
  3. http://www.journaldujapon.com/2011/05/joe-hisaishi-au-zenith-de-paris-pour-un-concert-de.html
  4. http://www.jvn.com/jeux/articles/la-musique-de-ni-no-kuni-recompensee.html
  5. http://www.japan-academy-prize.jp/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]