Le Château dans le ciel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Le Château dans le ciel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

天空の城ラピュタ
(Tenkū no shiro Rapyuta)
Genre Drame, fantasy, aventure
Thèmes Magie
Film d'animation japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Studio Ghibli
Compositeur
Durée 124 min
Sortie

Le Château dans le ciel (天空の城ラピュタ, Tenkū no shiro Rapyuta?, litt. Laputa : Le Château dans le ciel) est un film d'animation japonais du studio Ghibli, réalisé par Hayao Miyazaki en 1986.

En raison de la petite distribution que proposait le studio Ghibli à l'époque, puis du succès des nouveaux films (Le Voyage de Chihiro et Princesse Mononoké notamment), il n'est sorti en France qu'en 2003, soit 17 ans après sa sortie au Japon.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un dirigeable est attaqué par des pirates. Sheeta, jeune fille prisonnière d'une bande militaire, profite de l'occasion pour tenter de s'échapper et tombe du vaisseau volant dans lequel elle était retenue. Un pendentif qu'elle porte au cou s'illumine soudainement, sa chute est ralentie et elle descend doucement vers le sol où elle atterrit dans les bras d'un garçon du même âge prénommé Pazu.

Ce jeune garçon travaillant dans une mine voit sa vie changer dès cette nuit-là. L'ayant sauvée, rassurée et réconfortée, Pazu va se muer en protecteur pour Sheeta tel un ange gardien. Tous deux se lient d'une forte amitié l'un pour l'autre. Pazu raconte à Sheeta qu'il recherche la légendaire ville flottante de « Laputa », symbole d'une civilisation utopique remplie de pureté et de nature toute-puissante mais qui a aujourd'hui disparu.

Les deux jeunes gens partent ainsi à la recherche de Laputa, mais les militaires ne tardent pas à les retrouver. De nouveau prisonnière des militaires, Sheeta doit accepter de les aider à trouver Laputa afin de sauver Pazu. Celui-ci tombe entre les mains des pirates du ciel qui l'emmènent dans le but de reprendre la jeune fille. Tous deux s'engagent auprès des pirates du clan de Dora avec lesquels ils ne tardent pas à se lier.

Finalement, après un vol dans une nacelle volante, Sheeta et Pazu voient et atterrissent sur le château volant. Alors commence une lutte pour sauver Laputa. Car Muska, membre de la famille royale de Laputa tout comme Sheeta, met tout en œuvre pour en devenir le maitre.

Finalement, pour éviter que Muska en devienne le maitre, Sheeta détruit en partie le château et s'échappe saine et sauve avec Pazu.

Personnages[modifier | modifier le code]

Pazu (パズー, Pazū?)
Jeune héros de l'histoire. Malgré son jeune âge et son caractère un peu fonceur, le garçon possède un cœur pur et ressentira au fur et à mesure de l'aventure un très fort attachement pour Sheeta. Tous deux nés la même année et ayant donc le même âge vont tout au long du film créer un lien spécial assez ambigu mélangeant force, amitié et amour. Cette force, caractérisée par la pureté, est scellée dès le début du film lors de la rencontre entre les deux personnages où la fille atterrit du ciel dans les bras protecteur du garçon. Sans famille, il travaille dans une mine jusqu'à devoir fuir avec Sheeta pour échapper aux hommes qui la poursuivent afin de trouver le château dans le ciel (Laputa).
Sheeta (シータ, Shīta?) / Lusheeta Toel Ul Laputa
Héroïne de l'histoire. Elle appartient à la très ancienne famille royale de Laputa sans le savoir. Elle a le même âge que Pazu. Ayant un caractère fort et déterminé, malgré son jeune âge, elle ne se laisse pas influencer par ses poursuivants. Seul Pazu la rassure et compte réellement pour elle. Elle aussi est orpheline. Elle possède une pierre bleue, dans sa famille depuis des générations, qu'elle porte tout le temps autour de son cou et qui lui sauve la vie à deux reprises. Cette pierre semble être la clé du mystère de Laputa.
Dora
Femme chef des pirates avec qui Pazu et Sheeta se lient pour voyager. C'est la mère de tous les pirates. Elle est intéressée par la pierre bleue de Sheeta et c'est pour cette raison qu'elle et ses fils la poursuivent.
Muska (ムスカ, Musuka?) / Romuska Palo Ul Laputa
Homme d'État, héritier du royaume de Laputa, qui mène la traque de la fillette.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Inspirations[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Miyazaki s'est inspiré du troisième des Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, « Voyage à Laputa ». Dans ce récit, Laputa était le nom d'une île volante, dont les habitants ont perdu tout sens commun, à force d'abuser de philosophie spéculative.

En ce qui concerne l'architecture de l'île volante, Miyazaki fut très fortement influencé par la représentation de la Tour de Babel par Pieter Brueghel l'Ancien.

Les robots, gardiens du château, sont directement inspirés de la machine dans Le Roi et l'Oiseau, film d'animation français dont Miyazaki a toujours été un grand admirateur.

Les machines volantes présentes dans le film (Goliath, « flaptères » des pirates de Dora, sans oublier le château lui-même et la débauche d'engins volants du générique d'entrée) sont une des marques de Miyazaki, grand passionné d'aéronautique. Son père était en effet directeur d'une société liée aux aéronefs : elle fabriquait des pièces de queue pour les chasseurs japonais de la seconde guerre mondiale, les fameux « Zéros ».

Musique du film[modifier | modifier le code]

Ce film signe la seconde collaboration entre Hayao Miyazaki à la réalisation et Joe Hisaishi pour la bande originale, après Nausicaä de la vallée du vent. La musique symphonique (accompagnée fréquemment d'un piano) de Hisaishi joue un rôle important dans le film, particulièrement dans certaines scènes : la découverte de Laputa, d'un calme immense après les scènes précédentes, plus mouvementées, doit sa sensation de plénitude au thème musical qui y est lié.

On retrouve des thèmes d'inspiration commune dans les autres films de Miyazaki : entre autres, le thème récurrent du Voyage de Chihiro semble inspiré de celui du Château dans le ciel[réf. nécessaire].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]