Impitoyable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Impitoyable

Titre québécois Impardonnable
Titre original Unforgiven
Réalisation Clint Eastwood
Scénario David Webb Peoples
Acteurs principaux
Sociétés de production Malpaso Production
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Sortie 1992
Durée 131 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Impitoyable ou Impardonnable au Québec (Unforgiven) est un film américain réalisé par Clint Eastwood sorti en 1992.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1880, à Big Whiskey, une petite ville du Wyoming. Delilah, une prostituée, est défigurée au couteau par un client ivre pour avoir ri de la taille de son pénis. Le shérif de la ville, « Little Bill » Daggett, un ancien tueur qui fait régner l'ordre dans la ville, impose au coupable une amende de sept chevaux à verser au proxénète. Les prostituées de la maison close, indignées par la clémence du shérif, réunissent mille dollars et les promettent à quiconque tuera le coupable et son complice.

Loin de là, dans une ferme isolée, William Munny, tueur repenti à la sinistre réputation, élève seul son fils et sa fille et tente d'assurer leur quotidien depuis la mort de sa femme Claudia. Elle est morte de la variole deux ans auparavant et a sauvé son mari de l'alcool et de sa vie violente. Quand le Kid de Schofield, apprenti-tueur aussi myope qu'inexpérimenté, lui propose de s'associer pour emporter la récompense, Munny, dans un premier temps, refuse. Mais, ayant besoin de cet argent, il reprend sa carabine et son six-coups pour rejoindre le Kid. En chemin, il convainc son ami et ancien comparse Ned Logan de le suivre dans l'affaire. Logan, esclave affranchi autrefois très habile avec sa Spencer et qui connaît toutes les atrocités qu'a perpétrées Munny, est devenu un paisible fermier. Sous le regard désapprobateur de la femme de Logan, ils partent, rattrapent le Kid de Schofield et s'associent avec lui, tout en remarquant très vite ses faibles capacités.

Pendant ce temps, Daggett, qui a pris connaissance de la récompense offerte, tient à maintenir le calme dans la ville où il a interdit les armes : quand arrive English Bob, célèbre tueur attiré par la récompense et accompagné de son biographe W. W. Beauchamp, le shérif lui confisque ses armes, le roue de coups, l'emprisonne puis le chasse de la ville, non sans l'avoir, plus grave encore, humilié devant son biographe devant assurer sa célébrité. La démonstration brutale de Daggett rassure la population et jette les prostituées dans la consternation.

Malade, Munny arrive à Big Whiskey de nuit, sous la pluie, et, accompagné de Logan et du Kid, s'arrête au saloon. Alerté de la venue d'étrangers, Daggett désarme Munny et le tabasse devant tous. Munny, qui n'a opposé aucune résistance, parvient à sortir du saloon en rampant car Daggett, faute de savoir qui il est vraiment, l'a épargné. Alité pendant trois jours, Munny est soigné et nourri par Delilah dans une grange éloignée de la ville.

Avec Logan et le Kid, qui ont réussi à s'esquiver pendant que Daggett rossait Munny, les trois tueurs partent à la recherche de Davey, le complice du cow-boy ivre. Ils le trouvent pendant qu'il travaille et Logan le blesse sans le tuer car il n'est plus aussi infaillible qu'autrefois. Munny, qui a repris la carabine de Logan paralysé par l'émotion, l'atteint mortellement au ventre, et assiste à son agonie pathétique.

Mais Logan, qui décidément n'a plus la vocation, rompt l'association et, renonçant à sa part, retourne chez lui vers le sud. Malheureusement, il est capturé par les hommes du shérif, qui, pour retrouver ses complices, le torturent à mort. Pendant ce temps le Kid de Schofield parvient à tuer péniblement et sans gloire l'agresseur de Delilah, puis s'enfuit avec Munny. Le contrat est donc accompli et Munny, en recevant l'argent, apprend les circonstances de la mort de Logan, dont le cercueil ouvert est exposé sur la façade du saloon.

Le Kid, choqué par la mort des cow-boys, renonce à la récompense, craignant même que Munny ne l'abatte. Mais Munny le rassure et le renvoie avec l'argent porter la part de Logan à sa veuve. Précédé par sa réputation (avant de mourir, Logan a dit qu'il s'agissait du très connu « Will Munny du Missouri ») et rattrapé par ses démons, Munny retourne en ville venger Logan. Par une nuit d'orage, il débarque inopinément dans le saloon où Daggett et les autres fêtent leur victoire et préparent la chasse à ses complices. Il abat froidement son propriétaire. Lucide sur son passé, Munny dit de lui-même : « j'ai tué des femmes et des enfants. J'ai tué à peu près tout ce qui marche ou rampe, à un moment ou à un autre ». Il abat alors Daggett (le seul à ne pas avoir eu peur et qui a proposé à ses hommes l'unique stratégie susceptible de leur donner la victoire) et tous les présents. Seul le biographe, qui n'était pas armé, survit.

Daggett, grièvement blessé, essaie d'abattre Munny, en vain. Ce dernier pointe un fusil sur la tête du shérif et l'achève sans remords. « Je ne mérite pas cela » dit Dagett à Munny, « le mérite n'a rien à voir là-dedans », répond Munny.

Sous l'œil apeuré des derniers hommes du shérif qui n'osent lui tirer dessus, Munny sort du saloon et, suivi par le regard admiratif mais également terrorisé de ses employeuses, quitte Big Whiskey sous la pluie et le grondement du tonnerre après avoir proféré l'ordre d'enterrer Logan le plus dignement possible et de laisser les prostituées tranquilles (Munny menace clairement les habitants de Big Whiskey « si vous faites encore du mal aux putains je reviendrai et je vous tuerai tous salopards ! »).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un important succès commercial, rapportant environ 159 157 000 $ au box-office mondial, dont 101 157 000 $ en Amérique du Nord, pour un budget de 14 400 000 $[2]. En France, il a réalisé 793 304 entrées[3].

Il a reçu un accueil critique très favorable, recueillant 96 % de critiques positives, avec une note moyenne de 8,7/10 et sur la base de 77 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Les crédits s'achèvent par "Dedicated to Sergio and Don", en hommage aux mentors du cinéaste, Sergio Leone et Don Siegel.
  • Le script du film existait déjà depuis 20 ans et Gene Hackman, qui ne l'aimait pas, avait déjà refusé d'y jouer. C'est finalement Clint Eastwood qui a réussi à le faire changer d'avis.
  • Le film a été tourné en 39 jours. La petite ville de Big Whiskey avait été construite auparavant dans le temps relativement court de 2 mois.
  • La séquence du train a été tournée à Sonora en Californie où une voie ferrée du XIXe siècle est toujours opérationnelle. Les autres séquences ont été tournées en Alberta.
  • Il s'agit du troisième western à remporter l'Oscar du meilleur film, les deux autres étant Cimarron (1931) et Danse avec les loups (1990).
  • Les bottes qu'Eastwood porte dans le film sont les mêmes que celles qu'il portait dans la série télévisée Rawhide. Elles font maintenant partie d'une collection privée.
  • Les enfants Munny se nomment Will et Penny, une référence au film Will Penny dans lequel un cowboy vient au secours d'une veuve et de ses deux enfants.
  • William Munny était un des surnoms que portait Billy the Kid. Le film peut suggérer que le personnage interprété par Clint Eastwood est un Billy the Kid vieilli qui aurait survécu à la fusillade de Pat Garrett. Cependant, le film se passe en 1881 (le président Garfield vient d'être abattu) or Billy the kid meurt cette année là le 14 juillet à 21 ans ; l'hypothèse est donc invalide.

Remake[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Yurusarezaru Mono.

En 2012, un remake japonais entre en production, pour une sortie prévue fin 2013. Le film Yurusarezaru Mono est est réalisé par Lee Sang-il et c'est l'acteur Ken Watanabe qui reprend le rôle principal. L'histoire est transposée dans les années 1880 à Hokkaidō durant l'ère Meiji. Le film est notamment coproduit par la Warner.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Impitoyable sur The Numbers.
  2. Impitoyable sur Box Office Mojo.
  3. Impitoyable sur JP‘s Box-Office.
  4. Impitoyable sur Rotten Tomatoes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Brion, Clint Eastwood : Biographie, filmographie illustrée, analyse critique, Éditions de La Martinière, 2002 (ISBN 2732429678)

Liens externes[modifier | modifier le code]