Anthony Hope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hope.

Anthony Hope

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Anthony Hope Hawkins par Zaida Ben-Yusuf, 1897

Nom de naissance Anthony Hope Hawkins
Activités Écrivain, Dramaturge, Avocat
Naissance 9 février 1863
Clapton, London
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès 8 juillet 1933 (à 70 ans)
Walton-on-the-Hill, Surrey
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Romans d'aventures
Distinctions Promu Chevalier (Knight Bachelor)

Œuvres principales

Anthony Hope, né le 9 février 1863 et mort le 8 juillet 1933, est un romancier britannique. Auteur de trente-deux romans d'aventures, son œuvre la plus connue est Le Prisonnier de Zenda (1894).

Biographie[modifier | modifier le code]

Benjamin d'une famille dont le père était un pasteur anglican, Anthony Hope Hawkins fait ses études de droit au collège de Balliol, à Oxford, avant de devenir avocat. Il commence à écrire des nouvelles et finit par abandonner sa carrière juridique après le succès de Mrs Witt's Widow (1892), mais surtout de Le Prisonnier de Zenda (Prisoner of Zenda, 1894) dont le décor, le petit royaume imaginaire de Ruritanie, connaîtra une fortune extraordinaire[1] et deviendra l'archétype du royaume d'opérette [2].

Anthony Hope épouse Elizabeth Somerville en 1903 ; le couple aura deux fils et une fille. L'écrivain est élevé au rang de chevalier (Knight Bachelor) en 1918 pour sa contribution à la propagande pour l'effort de guerre durant la Première Guerre mondiale.

Il meurt en 1933 d'un cancer de la gorge à l'âge de 70 ans.

Plaque commémorative sur la maison d'Anthony Hope, à Londres

Romans d'Anthony Hope parus en France[modifier | modifier le code]

(liste exhaustive)

  • Service de la Reine (Return to Zenda)
    Première édition française 1902, traduction de Mme Marie Dronsart ; Paris : Hachette, collection : Bibliothèque des meilleurs romans étrangers, 299 p.[3]. Rééditions jusqu'en 1953[4].
  • Le Patrimoine perdu
    Première édition française en 1910, Paris : Hachette, collection Petite bibliothèque de la famille, 335 p.
  • La Carrière d'Alexandre Quisanté (Quisanté, 1900)
    Première édition française en 1911, traduit par Isabelle Monod ; Paris : Hachette, collection Bibliothèque des meilleurs romans étrangers, 315 p.
  • Le Roman d'un roi, retitré plus tard Le Prisonnier de Zenda (The Prisoner of Zenda, 1894)
    Première édition française en 1912, traduit par Mme Gaston Paris ; Paris : Hachette, collection Bibliothèque des meilleurs romans étrangers, 251 p. Réédité en 1938 sous le titre Le Prisonnier de Zenda, Hachette, collection Bibliothèque de la jeunesse, 192 p.
  • Impressions d'un touriste en France
    Première édition française en 1915, Londres : Darling and son, 16 p.
  • L'Ile contestée
    Première édition française en 1939, Paris, Éditions des loisirs, collection Loisirs-aventures, traduit par René Lécuyer, 255 p.

Réédition française la plus récente :

  • Traduction française intégrale : Le Prisonnier de Zenda, la trilogie, comprenant Le Cœur de la princesse Osra, Le Prisonnier de Zenda et Rupert de Hentzau ; éditions Les Moutons électriques, collection Rayon vert (collection), 2013.

Œuvre complète[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Romans[modifier | modifier le code]

  • M. Witt's Widow (1892)
  • Sport Royal (1893)
  • A Change of Air (1893)
  • Half-a-Hero (1893)
  • The Prisoner of Zenda (1894)
  • The Dolly Dialogues parus épisodiquement dans The Westminster Gazette en 1894 (dont une édition au moins est illustrée par Arthur Rackham)
  • The Chronicles of Count Antonio
  • The Heart of the Princess Osra (1896)
  • Phroso (1897)
  • Simon Dale (1898)
  • Rupert of Hentzau (1898) (suite du Prisonnier de Zenda)
  • The King's Mirror (1899)
  • Quisanté (1900)
  • Double Harness (1904)
  • Sophy of Kravonia (1906)
  • Second String (1910)
  • Mrs Maxon Protests (1911)
  • Beaumaroy Home from the Wars (1919)

Autres écrits[modifier | modifier le code]

  • A Servant of the Public (œuvre non romanesque) (1905)
  • The (German) Testament, œuvre de propagande (1914)
  • Memories and Notes (1927) (autobiographie)

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • The Adventure of Lady Ursula (1898)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Adaptations au cinéma et à la télévision du roman Le Prisonnier de Zenda : Voir la page d'homonymie Le Prisonnier de Zenda.

Documentation externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie :

Liens externes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une recherche sur Google donne 85.400 réponses
  2. [1]. Voir par exemple Le Sceptre d'Ottokar de Hergé, ou Duck Soup des Marx Brothers
  3. Notice n°: FRBNF30583150 de la Bibliothèque nationale de France
  4. Cf. Catalogue général de la Bibliothèque nationale de France